Bosch travaille sur des écrans 3D sans lunettes à intégrer aux véhicules

Nathan Le Gohlisse Contributeur
18 août 2019 à 09h31
0
bosch_3d_display.jpg
© Bosch

Bientôt des écrans 3D dans nos voitures ? Possible. L'équipementier allemand Bosch travaille actuellement à la mise au point d'écrans 3D sans lunettes et pensés pour s'intégrer dans l'habitacle de véhicules. L'effet 3D de ces dalles sera par ailleurs étudié de façon à être perceptible qu'importe la position de la personne derrière le volant.

Permettre aux informations les plus importantes de sauter littéralement aux yeux du conducteur, c'est l'objectif de Bosch. La multi-nationale allemande développe actuellement, au travers de sa division automobile, une technologie d'écran 3D sans lunettes permettant l'affichage en relief de certains éléments, sans que le conducteur ne soit forcé de se maintenir dans une position particulière. En clair, jeter un rapide coup d'œil suffira à percevoir la 3D, même sans être vraiment en face de l'écran. Une condition sine qua non pour un dispositif d'affichage dédié au monde automobile.

De la 3D pour afficher des alertes, mais aussi pour faciliter le stationnement

Comme l'explique le média américain TechCrunch, l'intégration d'écrans 3D aux véhicules permettra un affichage dynamique des informations les plus importantes, entre autres à des fins de sécurité routière. La présence sur votre itinéraire d'un virage dangereux pourra par exemple être signalée en 3D quelques centaines de mètres avant de le rencontrer. Bosch explique en outre que cette technologie se révèle aussi pertinente une fois couplée à la caméra de recul, notamment pour mieux évaluer les distances et les obstacles en stationnement.

Autre domaine d'application, celui de la navigation GPS. Le guidage pourrait profiter d'un écran 3D pour afficher plus clairement quand prendre une sortie sur l'autoroute, par exemple. Enfin, et cette fois au travers de l'ordinateur de bord, la technologie 3D aurait également une vocation de divertissement et d'information pour le conducteur et les passagers.


iaa_2019_4.jpg
© Bosch

Pourquoi maintenant ? Bosch évoque d'importants progrès technologiques

Reste la question du timing. Si Bosch s'attaque maintenant seulement à la mise au point de ces écrans, c'est parce que la technologie a suffisamment avancé ces dernières années. La marque évoque les progrès en termes de miniaturisation des composants, ainsi que l'augmentation considérable de la puissance de calcul permise par les processeurs mobiles de nouvelle génération.

En s'attelant à ce projet en 2019 et non en 2010, Bosch peut notamment se concentrer sur le développement d'un unique ordinateur embarqué, puissant et capable d'être mis à jour facilement et surtout rapidement grâce aux progrès réalisés en termes de connectivité.


Notons par contre que le géant teuton n'a pas encore communiqué d'informations relatives au créneau de lancement de ses écrans 3D embarqués. Il faudra aussi que des accords soient conclus avec les constructeurs automobiles avant que ladite technologie ne puisse intégrer concrètement des véhicules disponibles sur le marché. Selon TechCrunch, la chose pourrait toutefois se faire sous peu, tout spécialement sur les voitures haut de gamme.

Source : TechCrunch
4 réponses
5 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
Un démantèlement des GAFA ?
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top