Une Google Car accroche un bus : du bon dosage de l'audace de l'IA

01 mars 2016 à 12h45
0
Google ne pourra plus affirmer que ses voitures autonomes n'ont jamais été responsables d'un accident de la route. L'une d'elles a récemment eu un accrochage avec un bus.

Mise à jour le 10/03/2016 à 10 h 30 :

Le Department of Motor Vehicles (DMV) de Californie a publié lundi le rapport d'un accident dans lequel une voiture autonome de Google Automotive a été impliquée le 14 février dernier. C'est le premier pour lequel on peut considérer que le pilote automatique est responsable.

Il faut néanmoins remettre les choses en perspective.

Pour commencer, il faut préciser que depuis son lancement, c'est-à-dire en un peu plus de six ans et de quatre millions de kilomètres, les voitures de Google n'ont été impliquées que dans une dizaine d'accidents. Jusqu'à présent, l'humain était systématiquement responsable.

Dans certains cas, les autres usagers de la route sont démunis face aux réactions inhabituelles, inhumaines, des véhicules autonomes. C'est le grand défi de la cohabitation. Il faut insuffler aux intelligences artificielles une dose d'audace et d'assurance. Autrement, il leur arriverait de rester coincées par prudence.

Lire : Intelligence artificielle : George Hotz veut transformer le monde depuis son garage

0226000006867624-photo-google-self-driving-car-press-image.jpg

De la bonne dose d'audace



En l'occurrence, il semble que la Lexus RX450h de Google ait été trop optimiste. Alors que le véhicule s'apprêtait à tourner à droite à un carrefour, dépassant d'autres véhicules arrêtés dans la même file extra large, il a rencontré un obstacle. En l'esquivant, il s'est recentré dans la file, dans laquelle un bus arrivait à plus vive allure. Les deux véhicules se sont alors accrochés.

Le chauffeur de bus a-t-il manqué de civisme ? Le rapport précise que l'opérateur de la voiture autonome a regardé le bus approcher dans son rétroviseur extérieur. Peut-être le chauffeur de bus a-t-il pensé qu'il était aux commandes et qu'il stopperait sa manœuvre pour le laisser passer ? Le rapport ne le dit pas.

Créer une nouvelle file dans cette situation tombait sous le sens, la voiture autonome a pris la décision qui se serait imposée à un humain. Toujours est-il qu'au regard du code de la route, la Google Car est responsable, même si elle a des circonstances atténuantes. Cela illustre en tout cas à quel point développer une voiture autonome est complexe. Les règles de base sont simples, mais il faut prévoir d'innombrables combinaisons de situations exceptionnelles. Et c'est bien la raison pour laquelle l'intelligence artificielle de Google parcoure des millions de kilomètres, pour acquérir l'expérience nécessaire.

03E8000008363254-photo-une-google-car-pour-la-premi-re-fois-responsable-d-un-accident.jpg



Contenus relatifs
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top