Plus de 50 pays concluent un accord sur la conduite autonome

Arnaud Marchal
Spécialiste automobile
29 juin 2020 à 14h44
0

53 pays ont adopté les nouvelles règles encadrant la conduite autonome de niveau 3. Celles-ci devront entrer en vigueur dès janvier 2021 et stipulent notamment l’ajout d’une boite noire.

Ces mesures ont été adoptées dans le cadre du Forum mondial de la Commission économique des Nations Unies pour l’Europe (CEE-ONU) pour l’harmonisation des réglementations concernant l’automobile.

Encadrement du niveau 3

Cet accord a été conclu entre 53 nations aussi bien européennes que d’Asie et d’Afrique. L'harmonisation des règles permettra de simplifier et d’accélérer le déploiement des technologies au niveau mondial. Au niveau 3, le conducteur ne conduit pas lorsque le système de conduite automatisé est activé, sur certains types de route, mais doit reprendre la main si le système l’exige.

Le conducteur peut donc faire autre chose quand le système de pilotage automatique est activé, comme regarder un film ou envoyer un SMS. Il doit quand même garder un œil sur l’environnement dans lequel évolue son véhicule.

La CEE-ONU a déclaré dans un communiqué : « Il s'agit du premier règlement international contraignant sur l'automatisation des véhicules dite "de niveau 3". Le nouveau règlement marque donc une étape importante vers le déploiement plus large de véhicules automatisés pour aider à concrétiser une vision d'une mobilité plus sûre et plus durable pour tous ».

© Hyundai

Le niveau 3 bridé à 60 km/h : intérêt limité ?

Si les États-Unis ne font pas partie des signataires de l’accord, ils devraient pourtant suivre les directives afin de pouvoir vendre leurs véhicules notamment au Japon ou en Europe. La Commission européenne a toutefois précisé que la réglementation n’entrerait en vigueur en Europe que plus tard, sans en préciser la date.

L’accord précise que les systèmes de conduite automatisée ne pourront être utilisés que sur des routes équipées d’une séparation physique entre les deux sens de circulation, et que les piétons et cyclistes ne peuvent pas emprunter. La vitesse du véhicule en autonomie sera par ailleurs limitée à 60 km/h ce qui réduira grandement son intérêt au quotidien.

Par ailleurs, un enregistreur va être obligatoirement mis en place dans chaque voiture concernée afin de sauvegarder toutes les données, à l'image d'une boite noire, et les constructeurs devront également inclure des systèmes de surveillance de la vigilance du conducteur pour s’assurer que celui-ci est en mesure de reprendre le contrôle du véhicule à la moindre sollicitation du système.

Source : TechXplore

Modifié le 29/06/2020 à 14h44
14
14
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture électrique : combien coûte la recharge à domicile ? (MàJ Juillet 2020)
L’ONU tire le signal d’alarme sur la production massive de batteries de voitures électriques
Emmanuel Macron débarque sur... TikTok, pour féliciter les lauréats du bac 2020
Tesla : le niveau 5 d'autonomie des véhicules, le plus élevé, serait bientôt atteint, d'après Elon Musk
Démarchage téléphonique : le parlement donne son feu vert contre les appels abusifs... ce qu'il faut retenir
L'administration Trump va bientôt se passer des entreprises qui utilisent des appareils Huawei
L'Union européenne mise sur le développement d'un hydrogène propre
YouTube : préparez-vous à voir davantage de publicités
Le réalisateur de God of War en faveur d'une hausse du prix des jeux sur PS5 et Xbox Series X
En réponse à des accusations de harcèlement des têtes tombent chez Ubisoft
scroll top