L’astronaute Al Worden, vétéran des missions lunaires Apollo, est décédé

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
19 mars 2020 à 10h40
0
Al Worden Apollo 15
Alfred Worden à l'entrainement avant la mission Apollo 15

Infatigable défenseur de l'exploration spatiale, l'astronaute américain s'est éteint ce 18 mars au matin.

Il ne reste plus aujourd'hui que 11 des 24 participants des missions autour de la Lune.


En route pour la Lune

Il avait fait le déplacement en juin dernier pour se rendre à Paris, au salon du Bourget, et partager ses souvenirs de sa mission autour de la Lune avec ses compères Walt Cunningham et Charlie Duke, mais il ne reviendra plus. À 88 ans, Alfred Merril (« Al ») Worden est décédé, chez lui, au Texas.

Né en février 1932 dans le Michigan, il suivit comme d'autres astronautes une exemplaire carrière militaire (West Point, puis US Air Force) avant d'entrer à la NASA en 1966. Sélectionné trop tard pour participer au programme Gemini, il sera directement entraîné pour les missions Apollo. Rapidement, le responsable des astronautes, D. Slayton, forme un équipage constitué de l'expérimenté Dave Scott, Al Worden et James Irwin. L'équipage sera d'abord remplaçant sur la mission Apollo 12, avant de se voir attribuer la mission Apollo 15.


74 tours de Lune

Al Worden n'a pas marché sur la Lune. En tant que pilote du module de commande Apollo, c'est lui qui s'est occupé de la capsule durant les trois jours de mission de ses collègues près des monts Hadley à l'été 1971. Il était alors entré dans le Guinness Book des Records comme l'humain le plus isolé au monde, même s'il a plus tard déclaré qu'il avait vécu « trois jours merveilleux dans un vaisseau pour moi tout seul ».

Jovial, passionné, Al Worden a attendu que ses collègues aient terminé les premiers tours de roue sur la Lune (avec la toute nouvelle Jeep Lunaire) avant de rentrer sur Terre. Lors du voyage de retour, c'est Worden qui réalise, au milieu de nulle part, entre la Lune et la Terre, une sortie extra-véhiculaire de 38 minutes pour récupérer des films sur les flancs du véhicule.

Al Worden Bourget 2019
L'astronaute Al Worden au Bourget en 2019. © ESA/P. Sebirot

Vétéran infatiguable

Selon la logique des missions Apollo, en tant que pilote du module de commande Apollo 15, Al Worden aurait pu devenir le commandant d'une des dernières missions du programme. Malheureusement, l'équipage est sanctionné par la NASA pour avoir embarqué des timbres sur la surface lunaire avec pour objectif de les vendre : aucun des trois astronautes ne revolera.

Al Worden, qui n'était pourtant pas responsable, quitte l'agence en 1975. Il n'en restera pas moins un grand avocat de la cause spatiale, plaidant pour le retour des missions habitées vers la Lune avant de viser Mars.

Source : NASA
Modifié le 19/03/2020 à 10h40
1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture électrique : combien coûte la recharge à domicile ? (MàJ Juillet 2020)
Tesla : le niveau 5 d'autonomie des véhicules, le plus élevé, serait bientôt atteint, d'après Elon Musk
En réponse à des accusations de harcèlement des têtes tombent chez Ubisoft
L'administration Trump va bientôt se passer des entreprises qui utilisent des appareils Huawei
Bosch dévoile son vélo concept électrique et tout suspendu
L'Union européenne mise sur le développement d'un hydrogène propre
Le réalisateur de God of War en faveur d'une hausse du prix des jeux sur PS5 et Xbox Series X
Far Cry 6 confirmé par Ubisoft, la présentation programmée au 12 juillet
Microsoft Flight Simulator sortira le 18 août sur PC
Après Apple, Samsung songe à ne plus fournir de chargeur avec ses smartphones
scroll top