La prochaine mission solaire de l’ESA cherchera à cacher le Soleil

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
13 février 2020 à 14h40
0
Mission Proba-3
Vue d'artiste de la mission Proba-3

Alors que Solar Orbiter vient tout juste de décoller, une autre mission est déjà en préparation pour un décollage en 2022 : Proba-3.

Son objectif, pour mieux observer la couronne solaire, consiste tout simplement à masquer le Soleil.

Comme la Lune, mais plus petite

Le meilleur moment pour observer la couronne solaire ? Les astronomes le savent, c'est au cours d'une éclipse  la Lune vient en effet cacher le disque solaire et les instruments peuvent alors emmagasiner un maximum de lumière et de données sur la couronne, sans être aveuglés.

On sait aujourd'hui reproduire ce phénomène sur un capteur optique, c'est ce que l'on appelle un coronographe... Mais la qualité n'est pas la même qu'en conditions réelles. Les équipes de l'ESA ont donc conçu la mission Proba-3, qui est constituée de deux véhicules : un télescope orbital et une sonde très particulière, qui aura pour fonction principale d'éclipser le Soleil au premier cité.


Tout est dans le disque

« Pour y arriver, la paire de satellites devra atteindre un niveau de précision inédit en matière de contrôle de vol », décrit Damien Galano, l'un des managers du projet. Les deux véhicules de Proba-3 réaliseront, en 20 heures environ, une orbite très elliptique autour de la Terre (entre 600 et 60 000 km d'altitude). Piloté à très exactement 144 mètres du télescope, l'occulteur devra, lui, masquer le Soleil avec un disque d'1,4 mètre de diamètre. De cette façon, l'instrument ASPIICS (Association of Spacecraft for Polarimetric and Imaging Investigation of the Corona of the Sun) pourra enregistrer jusqu'à six heures d'observation continue de la couronne solaire à chaque orbite.

Photos de famille

Prévue initialement pour 2020 puis 2021, la mission Proba-3 a encore été repoussée à mi-2022. Elle volera donc pendant « l'âge d'or » de l'héliophysique, puisque, à cette échéance, la mission Solar Orbiter pourra observer les hautes latitudes et les phénomènes solaires extrêmes, tandis que la sonde solaire Parker continuera ses plongeons réguliers directement à travers la couronne solaire. Proba-3 fournira donc des données d'une précision nouvelle, et qui pourront aussi être mises en perspective avec celles des autres équipes scientifiques.

Et si la démonstration fonctionne comme prévu (il s'agit avant tout d'une grande première) les perspectives d'avenir sont nombreuses.

Source : ESA
Modifié le 13/02/2020 à 14h58
19
9
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture électrique : combien coûte la recharge à domicile ? (MàJ Juillet 2020)
L’ONU tire le signal d’alarme sur la production massive de batteries de voitures électriques
Emmanuel Macron débarque sur... TikTok, pour féliciter les lauréats du bac 2020
En réponse à des accusations de harcèlement des têtes tombent chez Ubisoft
Tesla : le niveau 5 d'autonomie des véhicules, le plus élevé, serait bientôt atteint, d'après Elon Musk
L'administration Trump va bientôt se passer des entreprises qui utilisent des appareils Huawei
Démarchage téléphonique : le parlement donne son feu vert contre les appels abusifs... ce qu'il faut retenir
L'Union européenne mise sur le développement d'un hydrogène propre
YouTube : préparez-vous à voir davantage de publicités
Le réalisateur de God of War en faveur d'une hausse du prix des jeux sur PS5 et Xbox Series X
scroll top