Ikéa étudie de près les habitats martiens

Eric Bottlaender
Expert espace
04 décembre 2019 à 18h45
0
MDRS sunrise
Le soleil se lève sur Mars (sur l'Utah, en fait)

L'entreprise, qui fait office de référence pour l'aménagement des espaces réduits, avait envoyé des designers s'inspirer des simulations de mission martienne. Elle souhaite désormais proposer ses propres solutions.

De Mars à la Terre...

Pour de futurs voyageurs vers Mars ou la Lune, les espaces ne ressembleront pas forcément à ce que Hollywood a pu nous proposer. À l'image de la station spatiale internationale au sein de laquelle chaque volume peut être exploité pour une expérience, il faudra optimiser au maximum ces habitats pour qu'ils soient efficaces, mais aussi agréables à vivre : pas facile lorsqu'il n'y a que quelques mètres-cube à disposition.

En 2017, Ikea avait envoyé une équipe de designers visiter la base MDRS (Mars Desert Research Station) dans le désert en Utah (USA) : une base de « simulation » utilisée par des équipes de recherche, mais aussi des étudiants, pour de courts et moyens séjours. On y teste les conséquences de l'isolation, les conditions d'une mission, la réaction des participants à tel ou tel événement, ainsi que les différentes options de recherche qui s'offriront (peut-être) un jour à des humains sur Mars. L'habitat (le Hab) mesure 8 mètres de haut et comporte deux étages : laboratoire et atelier en bas, chambres et cuisine en haut. Six personnes doivent y cohabiter.

Imprononçable, mais confortable

Si l'expérience de 2017 visait pour les designers d'Ikea à s'imprégner de ces difficultés pour créer des objets plus pratiques pour de petits espaces sur Terre, les rôles ont à présent été inversés : Ikea a en effet proposé à Christina Levenborn d'aménager l'intérieur du MDRS pour le rendre plus efficace et pratique. Un exercice qui a porté ses fruits : des meubles reconfigurables et assemblables pour l'atelier et le laboratoire, des ensembles empilables et pliables pour les espaces communs, des crochets, rangements organisés et ambiances tamisées pour les (minuscules) chambres individuelles... Ce sont d'ailleurs ces dernières, qui sont les seuls espaces véritablement personnels, qui ont demandé le plus de travail, l'objectif étant de ne pas faire ressentir l'isolement, tout en offrant un lieu « confortable et rassurant ».

Ikea ne vise (pas encore) Mars

La designer a pu s'appuyer sur des années de recherche sur les petits espaces, compilant notamment des milliers d'interviews, dont les résultats sont publiés dans les rapports (publics) d'Ikea nommés « Life at Home ». L'exercice, en plus d'être un challenge, tendait également à montrer que même si les besoins et les objectifs de vie évoluent, avec des humains qui pourraient se rendre « ailleurs », il resterait toujours des composantes essentielles pour un « chez soi » : parmi elles, le besoin de se réunir et de disposer ensemble d'une sensation de sécurité, de confort et de bien-être.

Source : Fast Company
5
4
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
Lucid Air : la berline électrique concurrente de la Model S ouvre ses précommandes en France
L'ESA travaille sur une usine capable de transformer la poussière de Lune en oxygène
La Toyota Mirai propulsée à l'hydrogène, prévue en 2020, promet 650 km d'autonomie

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top