Souris bodybuildées, orge et allume-feux, découvrez les expériences qui partent pour l’ISS

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
04 décembre 2019 à 12h45
0
ISS Experience
Préparation de l'expérience de combustion au sein de l'ISS

La Station Spatiale Internationale est avant tout un ensemble de laboratoires scientifiques. Au moment du lancement du cargo Dragon CRS-19, observons les sujets des prochaines expériences à y débarquer.

Le décollage de la capsule Dragon CRS-19 de SpaceX est programmé pour ce mercredi 4 décembre à 18h51 (heure française). Elle embarquera plus de 2,6 tonnes de matériel, réparties entre son compartiment pressurisé et sa « soute » externe, de quoi alimenter une multitude d'expériences scientifiques pour les six occupants de l'ISS.

Prendre du muscle

L'une d'elles concerne la recherche médicale, et particulièrement la perte d'une partie des capacités musculaires des astronautes lors de leur six mois de mission : en effet malgré les séances de sport, l'impesanteur modifie la physionomie et rend le retour de mission difficile. Un groupe de 40 souris va donc être envoyé sur la station pour étudier les effets de la myostatine, protéine qui limite le développement musculaire chez les animaux. Certaines ont été modifiées en laboratoire pour avoir une croissance musculaire continue (elles sont donc « automatiquement » bodybuildées et exemptes de myostatine), d'autres font parties d'un groupe témoin, et d'autres encore verront cette protéine inhibée à leur retour pour voir si les muscles se régénèrent mieux. Ces 40 occupantes reviendront sur Terre après environ un mois de mission.

La bière, toujours la bière

Une autre expérience concerne la bière et plus particulièrement la germination de l'orge en malt. Elle a été envoyée par le groupe Anheuser-Busch (Budweiser), qui souhaiterait, à terme, fabriquer de la bière... En orbite. Toutefois, il s'agit aussi d'un objectif scientifique et alimentaire, car deux études précédentes ont montré de grosses différences entre la germination sur Terre et dans l'espace.

Dragon CRS-19 embarque aussi des matériaux solides dont les scientifiques veulent observer la combustion au sein d'un four particulier, installé à l'intérieur de la station (en impesanteur, flammes et réactions de combustion ne se propagent pas comme sur Terre non plus). Ces tonnes de matériel pourront servir plus d'une centaine d'autres expériences, mais aussi constituer de quoi réparer, faire la maintenance de l'ISS, et lancer des nano-satellites (dont pour cette mission, AzTechSat, conçu par des étudiants mexicains).

Dans la soute, on retrouve notamment une batterie de remplacement pour une unité tombée en panne et un instrument hyperspectral japonais qui observera la Terre en étant accroché à la plateforme extérieure du module Kibo.

Le décollage sera diffusé en direct sur la chaîne YouTube de SpaceX et celle de la NASA.

Source : SpaceFlightNow
2
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Clubic, fête ses deux ans d'indépendance, plein d'optimisme
La nouvelle attestation de déplacement sur smartphone sera disponible le 6 avril
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Le coronavirus ne booste pas le e-commerce, bien au contraire, selon la FEVAD
Et de trois ! Un nouveau prototype de Starship détruit lors d'un test de réservoir
Audi : pas de version 100 % électrique pour la berline premium A8
scroll top