Un décollage indien au service de l’observation de la Terre

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
28 novembre 2019 à 17h04
0
pslv cartosat 3
Décollage du lanceur PSLV avec Cartosat 3

Pour le cinquième vol orbital de l'Inde cette année, le lanceur PSLV embarquait le satellite indien Cartosat 3, le plus évolué du pays, pour observer la Terre, et 13 nano-satellites chargés d'une mission similaire, mais pour l'entreprise Planet.

Un succès pour changer la donne

En moins d'une demi-heure de mission, le petit lanceur PSLV a redonné confiance à l'Inde spatiale. L'agence locale, ISRO, a en effet eu beaucoup de difficultés à tourner la page de l'échec de la mission lunaire Chandrayaan-2. Mais qu'importe, son directeur K. Sivan était à la fête ce 27 novembre : le satellite Cartosat-3 est en orbite à 509 km au-dessus de la surface terrestre, et il s'agit de l'unité la plus évoluée et la plus précise de l'Inde pour observer la planète.

Cartosat-3, très haute résolution

Cette « nouvelle génération », qui va prendre le relais des Cartosat-2 pour observer l'agriculture, les frontières, les flux de populations, le cadastre (mais aussi les pays voisins, pour le compte de la défense indienne) pèse pratiquement une tonne de plus que ses prédécesseurs. À son bord, les instruments optiques sont optimisés : une résolution de 25 cm sur une image de 16 km de large pour le capteur « noir et blanc » et d'à peine plus d'un mètre pour différents spectres de couleurs, ce qui permet de mettre en valeur la végétation, l'hydratation ou la sécheresse des sols, mais aussi l'urbanisation ou l'impact des incendies par exemple.

Cartosat-3 est également équipé de nouvelles antennes et devrait fournir un nombre record de données à l'Inde, accompagné dans les trois ans à venir par au moins deux autres unités identiques.

Planet profite du voyage

Spécialité indienne, 13 autres petits satellites étaient embarqués en co-passagers. 12 d'entre eux font partie de la plus grande constellation active en orbite aujourd'hui... Et contrairement à ce que l'on peut imaginer, il ne s'agit pas de Starlink, mais des petits CubeSats de chez Planet. L'entreprise opère 120 minuscules satellites « 3U » (10 x 10 x 30 cm) appelés Dove et capables de « scanner » l'intégralité de la Terre en 24 heures avec une résolution de 3 mètres.

Les 12 unités déployées ce mercredi en sont une version améliorée, appelée SuperDove, bénéficiant d'une meilleure résolution et proposant surtout de meilleures couleurs grâce à une nouvelle série de capteurs. Planet, dont le business est toujours en pleine expansion (et déjà très rentable) a déjà envoyé plus de 400 micros et nano-satellites en orbite.

Le dernier des 13 co-passagers se démarque des autres : lui n'observera pas la Terre, il s'agit d'un satellite américain nommé Meshbed, qui va tester un nouveau type d'antennes.

Source :
1
2
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Covid-19 : Twitter connaît une hausse de 900% des discours racistes contre la Chine
Coronavirus : le traçage numérique
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
Le stockage d’énergie sous forme d’hydrogène fait un bond en avant
Xiaomi lancera la très attendue Mi TV 4S 65
Des Macbook propulsés par des processeurs ARM prévus pour l'an prochain
Folding@home dépasse l'ExaFLOP pour lutter contre le Coronavirus
Office 365 devient Microsoft 365 et fait le plein de nouveautés
Renault prête 1 300 véhicules au personnel soignant, dont 300 ZOE électriques
scroll top