Bientôt la dernière ligne droite pour les parachutes d’ExoMars

Eric Bottlaender
Expert espace
28 novembre 2019 à 14h44
0
ExoMars parachutes
Les véhicules et parachutes de la mission ExoMars 2020

La mission collaborative entre l'ESA et Roscosmos (Russie) doit décoller l'été prochain pour la surface de Mars.

L'atterrisseur et le petit robot sont presque prêts, mais un doute subsiste concernant les parachutes, qui vont démarrer leurs derniers essais.

Il n'y a plus qu'à...

C'est la dernière ligne droite. L'atterrisseur russe (Kazachok de son petit nom) a passé différents tests ces derniers mois, et le petit robot Rosalind Franklin de l'ESA est déjà replié. Leur mission vers la surface de Mars, second volet de l'aventure ExoMars, est en préparation depuis plus de six ans. Ils sont d'ailleurs attendus sur place par l'orbiteur ExoMars TGO, la sonde la plus imposante actuellement en orbite de la planète rouge... Mais la décision d'envoyer la mission repose sur les résultats des tests des parachutes, qui ont démarré au sol et vont se prolonger début 2020 avec des essais critiques en vol.

Freiner à travers l'atmosphère martienne

La descente vers la surface de Mars est un exercice complexe, que seule la NASA est parvenue à maîtriser ces dernières décennies. Pour réussir à se poser en douceur, la mission ExoMars utilisera d'abord un bouclier thermique, qui freinera l'appareil dans les hautes couches de l'atmosphère, avant de le larguer, et de déployer un premier parachute de 15 mètres de diamètre à vitesse supersonique. Lorsque ce dernier aura suffisamment freiné le véhicule, un second parachute de 35 mètres de diamètre, le plus grand jamais déployé sur une mission martienne, prendra le relais jusqu'à 1 km de la surface. La phase d'approche et de freinage terminale sera quant à elle gérée par de petits propulseurs.

Problème : lors d'un test (sur Terre) au mois de mai, les deux parachutes principaux se sont déchirés lors de leur extraction. Et rebelote en juillet avec le plus imposant des deux, malgré un changement de design du système...

Quatre mois pour tout valider

Après une dernière modification, les deux systèmes de parachutes ont été envoyés aux USA en Oregon, où ils vont être testés en vol au premier trimestre 2020. Aidés par les ingénieurs du laboratoire JPL (celui qui s'occupe des atterrisseurs martiens de la NASA), les équipes d'ExoMars vont une nouvelle fois soumettre les systèmes de parachutes à des largages en février et mars prochain. Un comité devra alors prendre la difficile décision d'envoyer ou non la mission vers Mars : c'est le dernier moment pour intégrer les parachutes sur le véhicule à Cannes avant qu'il soit envoyé à Baïkonour pour un décollage à partir du 26 juillet prochain.

Si le système n'est pas validé et doit être redessiné, atterrisseur et rover seront stockés durant deux ans en attendant la prochaine fenêtre de tir vers Mars à l'automne 2022. La facture augmenterait alors de plusieurs dizaines de millions de dollars. Mais atterrir en sécurité sur la planète rouge a-t-il un prix ?

Source : ScienceMag
Modifié le 28/11/2019 à 14h45
1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Selon une étude, 46 % des Français envisageraient d'acheter une voiture électrique ou hybride
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
Démarchage abusif : 111 millions d'appels bloqués par Orange depuis septembre
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top