Hayabusa2 repart de son astéroïde aujourd'hui !

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
12 novembre 2019 à 13h00
0
Hayabusa2
La sonde Hayabusa2

Après pratiquement un an et demi d'étude de l'astéroïde Ryugu, la sonde japonaise Hayabusa2 se prépare au départ pour son retour vers la Terre. Elle rapporte les poussières issues de deux prises d'échantillons. Atterrissage prévu en 2020.

Après son décollage le 3 décembre 2014, la sonde japonaise avait attendu plusieurs années pour atteindre son objectif, l'astéroïde de type C « Ryugu », le 27 juin 2018. Depuis, la mission a réussi de nombreuses et impressionnantes expériences comme le largage de quatre robots, une explosion contrôlée pour créer un cratère, des vols à très basse altitude (quelques mètres) et deux prises d'échantillons, au cours desquelles Hayabusa2 est venue frôler la surface avec sa « trompe ». Ce 13 novembre à 2h du matin (Paris), le véhicule a quitté son astéroïde et entamé son voyage de retour vers la Terre.

Pour quelques ions de plus

Jusqu'à aujourd'hui à 20 km de la surface de Ryugu, la sonde va d'abord allumer brièvement ses moteurs auxiliaires pour s'éloigner définitivement de l'astéroïde. Durant cinq jours jusqu'à être à plus de 60 km, le véhicule japonais va réaliser ses dernières observations de Ryugu, après quoi il s'orientera avec précision pour son retour sur Terre.


Du 19 novembre au 2 décembre, il testera ses quatre moteurs à propulsion ionique au Xénon qui ont passé de longs mois éteints, après quoi il entrera dans une phase de croisière (un moteur en réserve). L'état des propulseurs est le point le plus critique : s'ils fonctionnent correctement, alors la mission Hayabusa2 sera quasiment assurée d'arriver à bon port.

Atterrissage à haute valeur ajoutée

L'atterrissage est prévu près de Woomera, en Australie, au mois de décembre 2020 (la date précise sera connue en fonction de la précision du trajet). Hayabusa2 larguera une petite capsule avec les poussières récoltées à la surface, et dans le cratère créé par la mission, qui rentrera seule dans l'atmosphère.


Le véhicule principal, pour sa part, devait initialement se consumer au-dessus du Pacifique, mais après étude de ses réserves en carburant, l'agence japonaise étudie d'autres scénarios. Hayabusa2 pourrait en effet se contenter de survoler notre planète avant de se diriger vers un potentiel autre astéroïde ou corps céleste proche.

Source : Jaxa
Modifié le 13/11/2019 à 08h43
0
1
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La planète est confinée ! Le ralentissement est visible depuis l'espace.
L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
Coronavirus : le traçage numérique
Confinement : la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire est disponible en téléchargement
Elon Musk fait un don de 50 000 masques et 1200 respirateurs... pour se racheter ?
Comment choisir la bonne diagonale pour son téléviseur ?
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Xiaomi lancera la très attendue Mi TV 4S 65
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
Le stockage d’énergie sous forme d’hydrogène fait un bond en avant
scroll top