Hayabusa2 repart de son astéroïde aujourd'hui !

Hayabusa2
La sonde Hayabusa2

Après pratiquement un an et demi d'étude de l'astéroïde Ryugu, la sonde japonaise Hayabusa2 se prépare au départ pour son retour vers la Terre. Elle rapporte les poussières issues de deux prises d'échantillons. Atterrissage prévu en 2020.

Après son décollage le 3 décembre 2014, la sonde japonaise avait attendu plusieurs années pour atteindre son objectif, l'astéroïde de type C « Ryugu », le 27 juin 2018. Depuis, la mission a réussi de nombreuses et impressionnantes expériences comme le largage de quatre robots, une explosion contrôlée pour créer un cratère, des vols à très basse altitude (quelques mètres) et deux prises d'échantillons, au cours desquelles Hayabusa2 est venue frôler la surface avec sa « trompe ». Ce 13 novembre à 2h du matin (Paris), le véhicule a quitté son astéroïde et entamé son voyage de retour vers la Terre.

Pour quelques ions de plus

Jusqu'à aujourd'hui à 20 km de la surface de Ryugu, la sonde va d'abord allumer brièvement ses moteurs auxiliaires pour s'éloigner définitivement de l'astéroïde. Durant cinq jours jusqu'à être à plus de 60 km, le véhicule japonais va réaliser ses dernières observations de Ryugu, après quoi il s'orientera avec précision pour son retour sur Terre.


Du 19 novembre au 2 décembre, il testera ses quatre moteurs à propulsion ionique au Xénon qui ont passé de longs mois éteints, après quoi il entrera dans une phase de croisière (un moteur en réserve). L'état des propulseurs est le point le plus critique : s'ils fonctionnent correctement, alors la mission Hayabusa2 sera quasiment assurée d'arriver à bon port.

Atterrissage à haute valeur ajoutée

L'atterrissage est prévu près de Woomera, en Australie, au mois de décembre 2020 (la date précise sera connue en fonction de la précision du trajet). Hayabusa2 larguera une petite capsule avec les poussières récoltées à la surface, et dans le cratère créé par la mission, qui rentrera seule dans l'atmosphère.


Le véhicule principal, pour sa part, devait initialement se consumer au-dessus du Pacifique, mais après étude de ses réserves en carburant, l'agence japonaise étudie d'autres scénarios. Hayabusa2 pourrait en effet se contenter de survoler notre planète avant de se diriger vers un potentiel autre astéroïde ou corps céleste proche.

Source : Jaxa
Modifié le 13/11/2019 à 08h43
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
1

Actualités du moment

Single Day : encore quelques heures profiter des meilleures promotions du 11.11
Avec le renfort de 9 000 saisonniers, Amazon fera tourner ses entrepôts à plein régime pendant les fêtes
Sonic le Film : après la polémique, le hérisson bleu dévoile son nouveau look
Facebook active la caméra et le micro des iPhone en permanence sans en avertir les utilisateurs
La carte MicroSDHC Sandisk Ultra 200Go au meilleur prix chez Amazon
Reportage : Comment la géothermie couvre 100 % des besoins énergétiques de Villages Nature Paris
Un PC portable Gamer HP Pavilion 15-bc403nf + écran 22
Les sous-sols alsaciens, riches en lithium, pourraient booster la production française de batteries
Finalement non, YouTube ne bannira pas les chaînes jugées non-rentables
Free renoue avec la croissance pour son troisième trimestre et annonce un rachat d'actions
Haut de page