La NASA dévoile ses nouvelles combinaisons xEMU dédiées à l'exploration lunaire

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
16 octobre 2019 à 11h35
13
Combinaisons xEMU
Les scaphandres xEMU présentées hier ©Nasa

Pour les missions de la prochaine décennie en orbite lunaire, et même sur la Lune (et Mars), l'agence américaine doit faire évoluer ses scaphandres destinés aux astronautes travaillant à l'extérieur des infrastructures. Un vrai challenge, mais aussi un important contrat entre sphères publique et privée...

Mise à jour du 16 octobre :
La NASA a dévoilé en photos le design des combinaisons que devraient porter les astronautes qui partiront en direction de la Lune (en 2024 si les ambitions de la NASA se concrétisent). Un travail graphique qui n'est pas encore finalisé, certaines couleurs et divers éléments pouvant être amenés à changer d'ici leur utilisation effective. La combinaison bleue et rouge - très patriotique -, xEMU, sera portée par les astronautes explorant la surface lunaire. La combinaison orange, quant à elle, est destinée à être portée dans la capsule Orion.

Crédit photos : NASA HQ PHOTOS / Flickr
Crédit photos : NASA HQ PHOTOS / Flickr
Crédit photos : NASA HQ PHOTOS / Flickr
Crédit photos : NASA HQ PHOTOS / Flickr
Crédit photos : NASA HQ PHOTOS / Flickr
Crédit photos : NASA HQ PHOTOS / Flickr
Crédit photos : NASA HQ PHOTOS / Flickr
Crédit photos : NASA HQ PHOTOS / Flickr






La NASA a besoin de vous ! En tout cas, si vous êtes un constructeur de scaphandre et que vous rêvez de remplacer les célèbres EMU (Extravehicular Mobility Unit) utilisés depuis bientôt 40 ans d'abord à l'extérieur des navettes puis sur les flancs de la Station Spatiale Internationale. Véritables petits véhicules spatiaux autonomes à elles toutes seules, ces combinaisons sont des pièces d'orfèvrerie, capables de fonctionner une dizaine d'heures en fournissant oxygène, lumière, eau, communications et moyens d'urgence à ses occupants humains. Mais malgré leur prix unitaire de plusieurs dizaines de millions de dollars, les EMU ont fait leur temps. La NASA cherche aujourd'hui à les remplacer par de nouveaux scaphandres plus adaptés à ses futures missions, et renomme le projet xEMU (x pour Exploration).

Confortable sur la Lune

La NASA dispose déjà de la plupart des briques technologiques nécessaires à cette nouvelle génération de combinaisons. Avant toute chose, elles seront plus légères, car les EMU restent trop lourdes à porter et ce, même avec la faible gravité lunaire. Le design des xEMU sera pensé pour gérer la poussière lunaire, qui est très fine, abrasive et s'infiltre partout. La mobilité de celles et ceux qui les portent sera améliorée, notamment au niveau du bas du torse et des jambes, qui ne sont pratiquement jamais utilisés dans les sorties en orbite.

Les nouvelles combinaisons xEMU seront faciles d'utilisation et faites d'une seule pièce : les astronautes y entreront par le dos (comme les scaphandres Orlan russes). De quoi améliorer ses mouvements sur la Lune ? « Vous ne verrez plus de sauts de lapin ou de chutes ridicules sur la Lune » affirme en tout cas Marshall Smith, responsable du programme de développement pour les missions Artemis. En outre, les xEMU intégreront de nombreuses nouvelles briques technologiques comme des caméras HD, des liaisons audio haut débit, ou encore une gestion intelligente de la température...

Aldrin Apollo 11
Buzz Aldrin et sa combinaison A7L


Un gros chèque à la clé

Les entreprises ont jusqu'au 4 novembre pour se faire connaître et proposer leurs designs. Car si la NASA dispose des briques technologiques nécessaires et produira les premiers exemplaires de xEMU, elle cherche un partenaire privé pour finaliser son concept. Une entreprise solide et susceptible de prendre à son compte la fabrication, à partir de 2024, en tant que sous-traitante. Le nombre d'unité n'est pas encore spécifié mais à n'en pas douter, il s'agira d'un contrat à haute valeur ajoutée.

Et, de surcroît, il faudra que le xEMU soit beau, son prédécesseur sur la surface de la Lune faisant encore vibrer tous les amateurs d'exploration spatiale 50 ans plus tard...

Source : NASA
Modifié le 16/10/2019 à 12h35
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
13
11
omar44
ouai est jusqu a maintenant, aucune imgage du matériel laisser sur la lune, malgre les puissant téléscope… cool , bon vous me direz il y a de brolo dans des tuyaux .<br /> tout facon les missions lunaire son aussi à se tordre de rire dans les années 60 70 on pouvait, maintenant on peut plus c’est trop dur… comment dire, personne ne comprend que l’on nous prend pour des glands ?
mcbenny
Ouais, t’as raison, c’était mieux avant. L’orthographe aussi.
gannher
En tout cas, il est certain que je te prends pour un gland.
Nmut
Bon. Met en marche ton cerveau et regarde le cout des misisons Apollo et le budget aloué aux missions actuelles. On cherche à faire pour beaucoup moins cher, avec plus de sécurité, mais techniquement bien sur que l’on sait faire. De plus, il n’existe plus de porteur suffisamant puissant et fiable pour le moment puisque l’on a juste besoin d’envoyer des hommes vers l’ISS et jamais plus loin (400km vs 380000km, quasiment 1000 fois plus loin).<br /> Sinon, il y a des photos des sites visités pas les astronautes provenant des satellites autour de la lune. Je ne vois pas pourquoi on irait pointer des télescopes vers ces sites juste pour tenter de regarder quelques traces et quelques débris, qui de toute façon sont trop petits pour être observer correctement. Ceux qui utilisent ces appareils sont aussi dans le complot puisqu’il savent que l’on est aller sur la Lune, ils n’ont pas besoin de preuves, eux.<br /> Tu es le seul a “comprendre” donc tous les autres sont des glands? Pourquoi ne pas exposer des faits prouvant tes dires et juste dire de ceux qui croient à l’allunissage sont des naïfs, c’est plus élégant et permet l’échange, non?
ebottlaender
Des preuves des passages de l’homme sur la Lune, il y en a des milliers. Après c’est à vous de choisir de ne pas les voir. En vrac il y a les photos, les relevés radar des missions qui partaient vers la Lune, les émissions radio des missions, les témoignages des astronautes et des milliers de personnes qui ont bossé sur ces missions, ceux des centaines de scientifiques qui ont bossé avec les roches ramenées des missions Apollo, les réflecteurs laser posés sur la surface de la Lune lors des missions Apollo et qui sont toujours sur place (en gros on peut toujours réfléchir des signaux laser sur ces sites), les images des satellites en orbite lunaire qui ont pris les sites en photo, etc, etc.<br /> De plus, il s’agit bel et bien d’un article sur les scaphandres. Donc ce serait bien de s’en tenir au sujet.
e-dredon
Il faut déjà composer avec certains articles rédigés à l’arrache. Si les complotistes / platistes et autres mongolitos biberonnés au TPMP pouvaient cesser d’aller mettre leur caca partout et se cantonner aux sites qui leur sont dédiés, par avance merci… Sinon, sans chercher trop fort au risque de se péter un ongle, on trouve des photos prises en 2009 qui sont déjà un peu meilleures que celles de 1969/1972. https://www.nasa.gov/mission_pages/LRO/news/apollo-sites.html. C’est en Anglais, qui sait, il aura peut-être moins de mal qu’avec le Français…<br /> On a fait tellement de progrès dans les 10 dernières années en imagerie, vivement les prochaines observations qui permettront de compter les spires des pneus du rover laissé sur place par les missions Apollo, même si bien-sûr ça ne fera pas cesser de braire les ânes…
Maga83
omar44:<br /> ouai est jusqu a maintenant, aucune imgage du matériel laisser sur la lune, malgre les puissant téléscope…<br /> C’est cadeau, c’est pour moi…<br /> 7e9a8e6719_100276_apollo-11-lune-laser-nasa.jpg1903×1189<br /> Une dizaine d’observatoires sur Terre font des mesures pour voir la distance Terre/Lune en pointant un laser vers cet appareil.<br /> Principe+%3A+LUNE+cible+Impulsions.jpg960×720<br />
chabgyver
Tu as raison, on nous prend pour des débiles mais faut pas le dire, on risquerai d’être complotistes et être complotiste, c’est mal m’voyeeez !
mecatroid
La combinaison doit surtout être plus flexible, parce que les gars sur la lune, ils avaient vraiment du mal.<br /> Sinon ma preuve préférée du passage de l’homme sur la lune c’est le Rover laissé par les russes (Lunokhod 1) dans la Mer des pluies. Là aussi, son réflecteur est toujours disponible et vous renverra vos photons si vous pointez bien votre laser.
Fulmlmetal
C’est dingue comme l’ignorance cotoie la bêtise<br /> Oui les sites d’Apollo ont été depuis photographié en HD par la sonde lunaire LRO. Faut juste se donner la peine de chercher<br /> https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/astronautique-image-sites-atterrissage-apollo-photographies-lro-37349/<br /> si on a réussi avec Apollo en 1969 c’est avant tout parce que ce programme était une priorité nationale, avec un budget colosal. Aujourd’hui ce n’est plus le cas, et si on n’y est pas retourné dpeuis c’est pour des riasons de volonté, ça n’interessait pas, on était plus interessé par la découverte de Mars et d’autres mondes. Maintenant on y retourne mais on prend notre temps car on veut que ce soit bien fait, sécurisé et maitrisé. Ca ril faut bien le dire à l’époque d’apollo c’etait vraiment de la découverte, on découvrait au au fuir et à mesure, et on inventait les docking, les rendez vous orbitaux, les EVA, etc. Bref Apollo a été un succès mais c’était malgré tout un peu bricolage malgré le succès éblouisssant (malgré de grosses frayeurs) et le génie des ingénieurs.<br />
Fulmlmetal
Sauf les Lunokhod n’ont jamais apporté d’homme ou prouvé leur présence. Le programme lunaire soviétique était totalement inhabité.<br /> Lors d’Apollo 11, Armstrong et Aldrin ont déployé un réflecteur laser qui fonctionne toujours.
ebottlaender
Tous les réflecteurs lunaires (donc sur Apollo 11, 12, 14, 15, 16 et 17 plus les deux Lunokhod) ont été déposés et laissés sur la Lune. Si le rayon laser est suffisamment puissant et dirigé, ils “marchent” toujours. Après c’est un composant passif, un peu comme un catadioptre de vélo.
cirdan
“La combinaison bleue et rouge - très patriotique -”<br /> Effectivement, très sympa de la part des américains ce bleu-blanc-rouge en l’honneur des frenchies
notolik
Comment vous l’avez déglingué @omar44!!<br /> Vous l’avez satellisé même. Sûr que de là-bas il pourra vérifier de visu vos propos
Maga83
Même pas…<br /> captain-america.png2406×3000<br /> Les couleurs ont été choisies pour représenter des valeurs importantes : le blanc pour la pureté, le rouge représente la bravoure et le courage, le bleu symbolise la justice pour les ricains.<br /> Alors que le drapeau français c’est :<br /> le poète Lamartine (né le jour de l’adoption du nouveau pavillon) impose le drapeau tricolore comme drapeau de la Seconde République issue de la Révolution de 1848. Dans une harangue à la foule en 1848, le poète défendit le drapeau bleu-blanc-rouge, arguant qu’il « a fait le tour du monde avec la République et l’Empire, alors que le drapeau rouge n’a fait que le tour du Champ-de-Mars dans le sang du peuple »<br /> Tu vois la nuance ?<br /> Le bleu = Paris<br /> Le blanc = La royauté<br /> Le rouge = Le sang du peuple<br /> Ça c’est la France.
cirdan
C’est très intéressant, même si mon post était plutôt sur le ton de l’humour…
omar44
Comment dire, je ris… Rien de concret merci
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Les contrôleurs SNCF seront désormais équipés de smartphones Crosscall
Mozilla tente de responsabiliser YouTube sur la transparence des suggestions de contenus
Le Syndicat des énergies renouvelables appelle la France à avancer sur la chaleur et l'électrique
Sony va proposer 1 000 titres dans un nouveau format audio à 360 degrés
Enceinte portable Xiaomi à 26,48€ au lieu de 30.30€
🔥 Le disque dur externe Western Digital elements portable - 4To à moins de 100€
Beats Solo Pro : un nouveau casque avec réduction active du bruit et mode Transparence
Réalité virtuelle : Google cesse la production du casque Daydream View
L'ancien président de Tata Motors place ses billes dans la moto électrique Tork T6X
En plein ouragan médiatique, Blizzard annule un événement Overwatch deux jours avant sa tenue
Haut de page