Les Chinois autour de la Lune avant les Américains ?

Eric Bottlaender Contributeur
04 octobre 2019 à 15h25
0
La future capsule habitee chinoise
La future capsule habitée chinoise // CAST via Weibo

Le retard du programme habité américain avec son lanceur super-lourd SLS et sa capsule Orion, laissent peut-être l'opportunité à la Chine de faire un véritable coup de Trafalgar en lançant une mission habitée autour de la Lune.


Le programme spatial chinois est ambitieux, tout en restant dans un développement par étapes successives. Du coup, si l'agence spatiale chinoise dispose aujourd'hui de deux missions sur la surface lunaire (Chang'E 3 côté visible, et Chang'E 4 sur la face cachée), c'est grâce à des progrès constants depuis 2007.

Et ce n'est qu'un début, puisqu'une mission robotisée de récupération d'échantillons lunaires devrait suivre l'année prochaine, elle-même suivie par un atterrissage au Pôle Sud pour préparer et équiper un site-base. Cohérent et ambitieux, le programme prévoit qu'en 2030 environ, des taïkonautes foulent la surface lunaire. Ce n'est pas un secret, et les responsables chinois l'évoquent de plus en plus régulièrement. Il n'empêche que cela représente un futur « lointain », surtout lorsque la NASA fait campagne pour ramener ses propres astronautes sur le sol lunaire en 2024, au risque de prendre des ressources sur d'autres programmes.

A en croire les agences, il y aura 6 ans de différence entre les deux exploits. Alors comment la Chine pourrait griller la priorité aux USA ?

Battre Orion à la course

C'est avant tout une histoire de capsules. Fin août, la télévision chinoise montrait les préparatifs de la prochaine génération de véhicules spatiaux habités chinois. Une capsule donc, qui devrait peser jusqu'à 20 tonnes, être équipée contre les radiations et disposer d'un gros bouclier thermique de façon à résister à la très difficile rentrée dans l'atmosphère terrestre. Cette capsule (qui n'a pas encore de nom public) est encore au stade du développement, mais elle pourrait très vite entrer en service, soit pour remplacer les capsules Shenzhou (équivalentes de Soyouz), soit en parallèle pour viser des objectifs plus lointains !

La Lune est sur toutes les lèvres. Une maquette de cette nouvelle génération avait d'ailleurs déjà été testée en 2016, et les autorités prévoient de lancer le premier prototype en taille réelle (probablement tout équipé) en orbite en 2020, pour le vol inaugural de leur nouvelle fusée CZ-5B. Il est facile alors de se prendre à rêver à un « tour de Lune » façon Apollo 8 entre 2021 et 2022, au nez et à la barbe des américains dont le premier vol habité ne partira qu'en 2022 (si tout se passe bien) pour une mission similaire.

Avant de parier sur la Chine...

Malgré tout, il reste deux bémols à donner à cette hypothèse. Le premier, c'est que la Chine n'a pas un programme spatial très souple d'emploi, aussi voir un tel « coup d'éclat » calendaire, dont l'un des seuls buts réels serait de montrer que leur programme est en avance sur celui des américains, n'aurait pas beaucoup de sens (elle n'irait pas se poser sur la Lune, par exemple).

Le second, c'est qu'il reste un certain nombre de défis techniques à vaincre pour que la Chine soit en mesure d'envoyer ce type de mission. D'une part, le lanceur CZ-5 (toutes versions confondues) est pour l'instant interdit de vol suite à un échec en 2017 et n'a pas repris le chemin du pas de tir, de l'autre il n'est pas absolument certain que cette version de la fusée soit suffisamment puissante pour permettre une mission autour de la Lune dans les temps.

Et si aucune des deux nations ne confesse s'engager dans une « course à la Lune » (après tout, d'autres agences, dont celle de la Russie, ont leur propres projets), on comprend bien que les étapes déterminantes seront une fois de plus une question de prestige.

Source : Space.com.
13 réponses
6 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Netflix menace les partages de compte entre amis
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
M6, France Télévision et TF1 engagent un triple Salto... pour espérer retomber sur leurs pieds

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top