Des chercheurs remettent sur la table la solution de l'ascenseur vers la Lune

15 septembre 2019 à 10h23
30
Ascenseur spatial

Les amateurs de science-fiction ont certainement déjà entendu parler d'un « ascenseur spatial », une idée que la communauté scientifique juge impossible.

Pourtant, deux astronomes pensent avoir trouvé une alternative pour la construction d'un « ascenseur lunaire ».

De la science-fiction...

Jusqu'à présent c'étaient les œuvres de fiction qui exploitaient la thématique d'un ascenseur capable de nous emmener jusqu'à la Lune. Les Fontaines du paradis, une oeuvre publiée par Arthur C. Clarke en 1979, est connue pour avoir popularisé l'idée. Dans ce roman, l'ascenseur prend simplement la forme d'une tour extrêmement haute. Les personnes se rendant au sommet, c'est-à-dire au-delà de l'orbite géosynchrone (à environ 36 000 km d'altitude), peuvent ainsi atteindre l'espace sans avoir recours à un quelconque lancement d'appareil.

Bien entendu, cette tour est impossible à réaliser avec les moyens et les connaissances contemporaines. Parmi les obstacles à la réalisation d'un tel projet, le fait qu'aucun matériau connu ne serait suffisamment résistant pour que l'édifice puisse supporter son propre poids.


... à la réalité ?

Deux astronomes des universités de Cambridge et de Columbia, Zephyr Penoyre et Emily Sandford affirment cependant qu'un procédé alternatif est possible. Baptisé Spaceline, le projet présenté par les scientifiques dans leur publication parue le 25 août propose l'inverse des théories de science-fiction : au lieu d'ancrer une tour depuis la Terre vers la Lune, il s'agirait de mettre en place un câble ancré sur notre satellite. La publication précise : « En dessinant une ligne ancrée sur la Lune et allant profondément dans le puits gravitationnel terrestre, nous pourrions mettre en place un câble stable autorisant des mouvements libres, depuis la Terre jusqu'à la surface de la Lune ».

Le Spaceline s'apparenterait donc davantage à un crochet qui « hisserait » les personnes et le matériel vers la Lune, qu'à une tour, les navettes spatiales devant s'y accrocher. On ne tentera pas ici de confirmer ou d'infirmer la viabilité de l'hypothèse. Mais dans le cas où ce « crochet-ascenseur » devait voir le jour, il s'étendrait alors sur quelques 360 000 kilomètres, s'arrêtant à une distance suffisante de la Terre pour ne pas risquer d'interférer avec des objets tels que des satellites.


Notons que cette idée d'un câble tendu depuis la Lune a déjà été avancée par le passé, y compris avant l'oeuvre de science-fiction de Clarke. Un citoyen nommé James Cline l'a en effet suggéré en 1972 à la NASA. Des chercheurs de l'université japonaise de Shizuoka ont aussi affirmé, en 2018, travailler sur un projet similaire. Dans le cas du Spaceline, les deux astronomes affirment cependant avoir présenté « une description mathématique complète et autonome du concept », une réalisation qui leur paraît donc « éminemment plausible ».

Source : Tech Crunch
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
30
24
KlingonBrain
Quelqu’un pour inventer un ascenseur destiné a faire revenir sur terre les politicards qui planent un peu trop loin des considérations du peuple ?
wedgantilles
Je pense pas que lm’intérêt soit si fort que cela. L’avantage c’est effectivement que la Lune ne tournant pas sur elle même cette “corde” serait toujours orienté vers la Terre.<br /> Par contre ça ne change pas tellement les choses pour aller sur la Lune, car la majeure partie du besoin en terme de poussée reste pour échapper à l’attraction terrestre.
Vanilla
Et qui va réussir à faire un câble de 360000 Km de long ? A moins que le chiffre soit erroné…<br /> Et comment vous envoyez ce câble sur la lune, parce qu’il doit peser un sacré paquet de tonnes lol !!
jeanlucesi
Un livre de SF dont le titre est “les fontaines du paradis” traite de ce sujet;<br /> Une très belle aventure.
Vanilla
Ça s’appelle une guillotine.
Niverolle
“la Lune ne tournant pas sur elle même” ==&gt; elle tourne bien sur elle même, simplement sa période de rotation est synchrone avec sa période orbitale.
MisterDams
Sauf qu’on pourrait combiner une force de traction à une force de poussée, et envisager des systèmes électriques. Mais vu les contraintes et la longueur d’un tel lien, je m’attends pas trop à voir cette tyrolienne lunaire avant de mourir.
bmustang
qu’on répare déjà les ascenseurs pourris dans les HLM et on parlera d’ascenseur dans l’espace ! Il y’a vraiment des gens déconnectés de la terre ?
max_971
S’il commençait à faire quelques expériences depuis l’ISS pour connaître les forces qui agissent aux différents points d’une corde tendue de l’ISS à la Terre.<br /> On ferait un câble de quelques kilomètres et on l’allongerait au fur et à mesure.<br /> Le soucis c’est s’il casse, on se prend un câble en acier sur la tronche.
Eths25
L’espace est déjà une vrai poubelle…
olivierEric
La distance terre lune varie de quelque dizaine de milliers de kilomètre selon son orbite, sans compter que si la lune garde sa face joyeuse face à la terre cette dernière tourne sur elle même. De plus entre les 1024 kilo Pascal terrienne et les 250 kilo pascal de la lune je vois comment cela peu être possible. Je ne suis pas scientifique mais je n’est pas de mal à différencier la réalité de la science-fiction.
jedi1973
pour que ce soit faisable, faudrait deja avoir inventer l’antigravité ou quelque chose dans le genre… Une fois en place, pas besoin d’antigrav, mais pour sa construction…faudra bien tenir ce cable…( 42000 km, c’est lourd, meme avec un cable fin…)
sifujedi
Je dirai même que réparer l ascenseur casser par des branleurs ne sert clairement a rien.
fooznachok
Cher lecteur, si tu veux comprendre le principe, imagine que tu tiennes un enfant par les mains, et que tu tournes rapidement sur toi-même. Tes bras seront tendus, et l’enfant s’envolera dans les airs grâce à la force centrifuge. Une petite fourmi pourrait se promener le long de tes bras sans problème, dans un sens ou dans l’autre. Si tu tournes trop lentement, l’enfant ne décolle pas, mais si tu tournes trop vite, tes bras vont se tendre trop fort, et tu risques de lâcher.<br /> La Terre a une masse énorme, et donc une assez forte gravité, et elle tourne assez lentement (un tour par jour), donc pour qu’un câble accroché à la Terre puisse se tendre grâce à la force centrifuge, il faudrait qu’il soit très long (plus de 36000 km), avec un truc très lourd accroché au bout. Malheureusement, le calcul montre qu’il serait alors trop tendu, et qu’aucun matériau connu ne pourrait supporter une telle tension (les nanotubes de carbone pourraient en théorie supporter cette tension, mais en pratique non, du moins avec les technologies actuelles).<br /> En revanche, la Lune est beaucoup, beaucoup moins massive (sa masse n’est que 1,21% de celle de la Terre), et bien qu’elle tourne également moins vite sur elle-même (elle fait un tour sur elle-même en 27,3 jours), le calcul montre qu’un câble de quelques dizaines de milliers de kilomètres de long tiendrait sans problème avec les matériaux dont on dispose (p. ex. l’acier). On pourrait donc faire un ascenseur de l’espace sur la Lune. Cela faciliterait le décollage depuis la Lune, ainsi que l’alunissage. Mais le coût d’un tel projet ne se justifie pas, car alunir et décoller de la Lune ne coûte finalement pas tant d’énergie que ça, il faudrait donc des milliards de décollages/alunissages pour justifier la construction de l’ascenseur lunaire.<br /> Mais l’idée décrite dans cet article est un peu différente. Il s’agit de créer un câble encore bien plus long, accroché à la Lune, et qui “descendrait” jusqu’à environ 36000km de la Terre. Si le câble s’approchait davantage, il serait tellement attiré par la Terre qu’il se romprait. L’intérêt d’un tel câble serait de pouvoir envoyer des fusées à la verticale depuis la Terre jusqu’à ce câble (inutile de partir en orbite circulaire, ce qui demande beaucoup d’énergie), puis de s’accrocher au câble, puis de poursuivre la route jusqu’à la Lune comme la petite fourmi dont je te parlais tout à l’heure. Le calcul montre qu’il y aurait une énorme économie d’énergie. Mais pour rentabiliser un tel projet, il faudrait sans doute des millions de vols vers la Lune, donc ce n’est pas encore pour demain.<br /> A noter qu’un tel câble pèserait des dizaines de milliers de tonnes. Impossible de le construire sur Terre et de l’envoyer dans l’espace. Il faudrait soit le construire sur la Lune (avec les matériaux de la Lune), soit le construire directement dans l’espace (mais avec quels matériaux? des astéroïdes capturés?).<br /> Bref, c’est un sujet amusant, qui verra peut-être le jour dans quelques siècles, et ça fait rêver, mais ne t’attends pas à le voir demain.
Niverolle
Merci pour le résumer, cela ce fait de plus en plus rare sur clubic.
srochain
C’est une farfeluterie qui ressort régulièrement et qui ne tient pas debout selon la mécanique céleste. Aucun chercheur n’a jamais envisagé une telle stupidité, d’est simplement un HOAX. C’est d’une ignorance monstrueuse de la très simple troisième loi de Kepler R3/T2 qui impose la rotation de la Lune autour de la Terre, ou plus exactement autour du barycentre commun Terre-Lune qui se trouve à quelques Km sous nos pieds. Il s’en suivrait que le câble s’enroulerait en spiral dans un espace qui irait diminuant entre la Lune et la Terre. La Lune accélérerait ce qui resserrerait les spires et elle finirait par s’écraser du la Terre.<br /> Serge Rochain
sifujedi
intéressante lecture , merci
julla0
lol
Sinic
Effectivement, une confusion de ma part. Je corrige
Rumpelstiltskin
Je propose Emmanuel Macron pour le premier essai
Vanilla
Ah non pas sur la lune !!! Il serait capable de revenir…<br /> Directement sur le soleil, svp !
jleheurteur
Oui bien sur c’est connu que la NASA s’occupe de la maintenance des ascenseurs HLM d’ailleurs je les ai appelés récemment car mon aspirateur robot déconne… j’attends toujours un retour de leur part
jonathan1
Avec ces conneries on va se prendre la Lune sur la tronche un de ces 4 ! ^^<br /> Désolé c’est mon coté Gaulois, j’ai peur que le ciel me tombe sur la tête
gwlegion
tu joue avec les mots … ce qu’il voulais dire c’est qu’elle nous presente toujours la meme face …
gwlegion
De plus entre les 1024 kilo Pascal terrienne et les 250 kilo pascal de la lune<br /> y’a pas d’atmosphere sur la lune … du coup, je comprends pas ce que tu cherchais a dire.<br /> si tu parlais de difference de gravité, c’est justement l’effet recherché … une telle structure n’etant pas viable sur terre justement a cause de la gravité.<br /> disons que si scientifiquement ca se tiens, l’interet economique est discutable.<br /> Apres si on peut economiser massivement pour aller sur la lune, elle deviendrais un emplacement de choix pour des telescopes, expericences scientifiques, et lancement spaciaux …
gwlegion
C’est toujours le meme probleme entre la masse et le poids …<br /> sur la lune, y’a moins de gravité … donc a masse egale, moins de poid.<br /> donc, oui, un cable de 42000 Km, ca representes une masse importante, mais sur la lune le poid est pas si important que ca.
jmr
Il faudrait également tenir compte de la différence de potentiel électrique entre la terre et son satellite, on pourrait peut-être si l’on maitrise les milliards de myria -watts disponibles les convertir en énergie, mais il n’y a pas de disjoncteurs …
philouze
" les politicards qui planent un peu trop loin des considérations du peuple ?"<br /> tu veux parler des préoccupations comme le foot, la mode, les SUV, leur discours de rond point sur les radars ou encore le compte instagram de la copine du pote ?<br /> Laisse les grands penser à l’avenir de l’humanité, le “peuple” arrive très bien à s’occuper et dépenser les 9/10ème de ses ressources à tout sauf notre intérêt commun
Aristote76
On nous parle de réchauffement planétaire et on créerait un ascenseur pour transférer les particules de façon permanente entre la terre et son satellite mort même pas en rêve.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Le parc à thème Super Nintendo World ouvrira ses portes au printemps 2020
HyperSolar entame la production d'un hydrogène à origine solaire
Le MIT met au point une encre révolutionnaire reprogrammable grâce à la lumière
Japon : une greffe de cornée artificielle constituée à partir de cellules « reprogrammées »
La Tesla Model S à l'essai sur le Nürburgring : un record en vue ?
JO 2020 : vous pourrez visualiser la vitesse des athlètes en temps réel en mode
La DARPA envoie des robots sous terre pour leur apprendre à y sauver des vies
La cérémonie des Game Awards 2019 aura lieu le 12 décembre prochain
Haut de page