Une mission lunaire privée financée par Audi et Vodafone va explorer les vestiges d'Apollo 17

Christelle Perret Contributrice
22 juillet 2019 à 18h18
0
Projet Sanctuary

À l'horizon 2021 s'envolera Sanctuary, la première mission lunaire privée dédiée à l'archéologie. Financée par Audi et Vodafone, la sonde ALINA alunira dans la région Taurus Littrow pour explorer les vestiges d'Apollo 17. Elle laissera sur place une trace de nos mémoires, pour des millions d'années.

S'il est possible de revivre « en direct » toutes les étapes de l'alunissage d'Apollo 11, il y a 50 ans, le projet Sanctuary s'attachera à explorer les derniers pas de l'Homme sur la Lune.

Mission d'exploration des vestiges d'Apollo 17


Ce samedi 20 juillet 2019 sera le 50ème anniversaire de la mission Apollo 11. Or les derniers pas de l'humanité sur la Lune se sont déroulés trois ans plus tard, en 1972, avec Apollo 17. Aussi, la première mission d'exploration spatiale privée, financée par Audi et Vodafone, sera dédiée à l'exploration de ces vestiges, laissés par les derniers astronautes américains à avoir foulé le sol lunaire.

Pour ce faire, une équipe d'ingénieurs allemande a conçu la sonde ALINA, qui partira à l'horizon 2021 à destination de la Mer de la Sérénité. Elle alunira plus précisément au sud, dans la région de Taurus Littrow, près du site d'Apollo 17.

Pendant les 12 jours de cette mission spatiale dédiée à l'archéologie (soit presque un jour lunaire), deux rovers seront chargés d'explorer les vestiges de cette dernière mission. De la même façon, le projet Sanctuary fera partie des vestiges inertes laissés sur la Lune, à destination de nos descendants.

Le projet Sanctuary, une mission de mémoire


Un cube d'une dizaine de centimètres d'arrête, pour moins de 700 grammes, sera fixé sur les flancs de la sonde ALINA. Il contiendra jusqu'à 17 disques de saphir, de 9 centimètres de diamètre, qui porteront le témoignage de notre époque, pour des millions d'années.

Chaque disque sera composé de 2 milliards de pixels noirs et blancs, 500 fois plus fins qu'un cheveu. Globalement, le projet présentera l'intégralité du génome d'un homme, et celui d'une femme. Mais également qui nous sommes : l'état de nos connaissances scientifiques et des œuvres artistiques, telles que des illustrations et de la musique.

Si près de la Terre, ce cube sera vraisemblablement découvert par nos descendants plutôt que par des extraterrestres. Ainsi, ils pourraient avoir une vision plus précise de qui nous sommes, ce que nous savons et ce que nous ressentons.


Sanctuary - teaser from Grapevine / Media on Vimeo

Source : CEA
5 réponses
6 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top