La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers

Sylvain Nawrocki Contributeur
14 juillet 2019 à 14h19
0
Trou noir

Au cœur de la galaxie spirale NGC 3147, située à 130 millions d'années-lumière, le télescope Hubble aurait détecté un trou noir aux caractéristiques étonnantes.

Il s'agirait d'un trou noir supermassif comme on peut s'attendre à en trouver au centre de nombreuses galaxies. Nous ne cessons d'affiner nos connaissances sur ces objets cosmiques, si denses que rien ne semble pouvoir s'en échapper, pas même la lumière. Or, d'après nos connaissances actuelles, celui dont il est question aujourd'hui ne devrait simplement pas exister.

Un trou noir « affamé »

En effet, ce trou noir représenterait 250 millions de masses solaires, d'après la publication du Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, datant du 11 juillet dernier. Ce qui interroge les astronomes, c'est la présence d'un fin disque d'accrétion, formé par des gaz et autres débris, en rotation rapide autour du corps céleste. En effet, les données recueillies montrent que le champ gravitationnel du trou noir ne capture qu'une quantité réduite de matière, caractéristique habituelle des trous noirs « affamés ». En conséquence, cet objet cosmique ne devrait pas avoir de pareil disque d'accrétion, généralement réservé aux trous noirs dits « rassasiés ».

« C'est le même genre de disque que nous pouvons voir sur des objets étant 1 000 à 100 000 fois plus lumineux », explique Stefano Bianchi dans un communiqué de presse, « Les prédictions des modèles actuels concernant la dynamique des gaz dans les galaxies faiblement actives ont clairement échoué. »

Des données qui contredisent les modèles actuels

Les étoiles au sein de la galaxie NGC 3147 rendent l'observation difficile, mais grâce à un instrument spécifique du télescope Hubble, les astronomes ont été en mesure de séparer la luminosité générée par les astres, et d'observer la matière en rotation autour du trou noir à une vitesse estimée à 10% de la vitesse de la lumière.

« Il est intrigant d'apercevoir un disque à ce point proche d'un trou noir, dont l'intensité de l'attraction gravitationnelle affecte la façon dont nous percevons les photons », précise Stefano Bianchi.

Si d'après les modèles actuels ce type de trou noir ne devrait pas exister, cette découverte pousse les astronomes à prévoir l'observation d'autres galaxies avec Hubble, dans l'espoir de trouver de nouvelles manifestations similaires de ce phénomène, et d'approfondir encore nos connaissances de ces objets cosmiques surprenants.

Sources : CNet, Monthly Notices of the Royal Astronomical Society

Amazon Prime Day, c'est maintenant ! Retrouvez les meilleurs bons plans et promos High-Tech avec Clubic.

Découvrez tous nos bons plans

Modifié le 15/07/2019 à 10h13
25 réponses
21 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020
Certains MacBook Pro récents s'éteignent
Cyberharcèlement, usurpation d'identité : une Française vivant aux USA condamnée à de la prison
L'arrivée du « premier contraceptif masculin » en 2020 ?
BMW profite de la sortie de son SUV pour montrer à Tesla ce qu'est un véhicule blindé
L'iPhone 11 vous localise régulièrement, Apple s'en explique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top