Deux planètes de la taille de la Terre ont été repérées près de l'Etoile de Teegarden

Sylvain Nawrocki Contributeur
20 juin 2019 à 09h55
0
planète exoplanète vue d'artiste exo

Une équipe de recherche internationale a découvert deux nouvelles planètes similaires à la Terre, à proximité d'une des étoiles les plus proches du système solaire. L'étoile baptisée Teergarden, située à environ 12,5 années-lumière de nous, est une des étoiles les plus petites que nous ayons répertorié.

Deux planètes (ou plus) autour d'une naine rouge

Teegarden a été découverte en 2003 seulement, dans la constellation du Bélier. Cette découverte tardive est due à sa faible température, à peine 2 700 Kelvin en surface, ce qui la classe dans la catégorie des naines rouges. Notre Soleil, bien plus chaud, avoisine quant à lui les 5 800 Kelvin, ce qui en fait une naine jaune. Les données relevées suite à l'observation de Teegarden révèlent la présence de deux planètes.

« Les deux planètes ressemblent à celles qui sont au cœur de notre Système Solaire, explique Mathias Zechmeister, de l'institut d'Astrophysique de l'Université de Göttingen. Elles sont seulement un peu plus massives que la Terre, et se trouvent dans ce que l'on nomme la zone habitable, où l'eau peut être présente sous forme liquide ».

Les astronomes envisagent que ces deux planètes puissent n'être qu'une partie d'un système plus vaste. En outre, Teegarden est pour l'instant la plus petite étoile sur laquelle des chercheurs ont été capables de mesurer de façon directe la présence de planètes.


Un défi astronomique

« C'est une grande réussite pour le projet Carmenes, qui a spécifiquement été imaginé pour rechercher des planètes autour des plus petites étoiles » explique Ansgar Reiners, professeur à l'Université de Göttingen et un des directeurs scientifiques du projet.

D'autres systèmes planétaires ont déjà été détectés autour d'étoiles similaires, grâce à une méthode indirecte, qui observe les transits. En effet, lorsque l'inclinaison de l'orbite est proche de 90º, par rapport à l'observateur, le passage de la planète devant son étoile va faire baisser très légèrement sa luminosité.

Ce genre d'observation peut donc prendre des années, car sa précision tient en grande partie au nombre de mesures que l'on peut effectuer sur une même étoile, et nécessite d'attendre son passage. Seulement tous les systèmes ne se présentent pas dans cette configuration, et l'observation des transits planétaires n'est pas toujours possible, ce qui fait des méthodes d'observations directes un des enjeux les plus importants de l'astronomie moderne. Cette technique, en cours de développement actuellement, repose cette fois sur l'imagerie à haute résolution et haut contraste, comme l'optique adaptative, ou la coronographie stellaire.

Source : ScienceDaily
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Un démantèlement des GAFA ?
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Des chercheurs remettent sur la table la solution de l'ascenseur vers la Lune
Le saviez-vous ? Un Game Boy, meurtri, a survécu à la guerre du Golfe
Le GPS européen Galileo est désormais utilisé sur un milliard de smartphones
La Renault ZOE 2 se lance (enfin !) officiellement

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top