18 nouvelles exoplanètes découvertes, dont une qui pourrait héberger de l'eau liquide

le 24 mai 2019 à 11h48
0
Exploanetes

Une équipe de chercheurs allemands vient d'annoncer la découverte de 18 nouvelles planètes à partir d'images spatiales collectées par le télescope Kepler (NASA).

Leur nouvel algorithme, plus précis, est capable d'identifier des planètes de petite taille auparavant ignorées par les astronomes. Plus de 100 exoplanètes de la taille de la Terre pourraient être identifiées à terme à partir de l'ensemble des données mises à disposition par les missions Kepler.

Une nouvelle méthode de détection prometteuse


Jusqu'ici, environ 4 000 exoplanètes (hors de notre système solaire) ont été identifiées, mais la majorité (96%) sont beaucoup plus grosses que la Terre : leur taille se rapproche plus des géants gazeux que sont Neptune ou Jupiter. Les petites planètes sont beaucoup plus difficiles à détecter, bien que plus intéressantes pour leur caractère potentiellement habitable.

Tout devrait changer avec cette nouvelle méthode mise au point par une équipe de scientifiques de l'institut Max Planck de recherche sur le système solaire, de l'observatoire de Sonneberg et de l'université de Göttingen. Leur nouvel algorithme d'analyse d'images spatiales détecte les variations de luminosité des étoiles avec une précision encore jamais atteinte.

Ces variations sont occasionnées par le transit d'une planète passant en orbite entre son étoile et la Terre. Grâce à l'analyse des images du télescope Kepler, les astronomes sont capables d'estimer la taille d'une planète et la distance à son étoile, et donc sa température. Le nouvel algorithme permet d'aller beaucoup plus loin dans la détection de planètes de taille réduite, similaire à la terre.


Une centaine d'exoplanètes encore à découvrir ?


L'étude des petites planètes reste un immense défi pour les astronomes. Cette nouvelle méthode détecte principalement les planètes les plus proches de leurs étoiles : la plupart des 18 nouvelles exoplanètes ont donc une température très élevée, bien au-delà des 100°C. Une seule d'entre elles est située à une distance considérée comme potentiellement adaptée à la vie par les scientifiques, et pourrait même héberger de l'eau sous forme liquide. Son petit nom : EPIC 201238110.02.

Cette série de découvertes devrait en appeler d'autres : elle fait suite à une mise en route de l'algorithme sur un premier lot de 517 étoiles. Au total, le télescope Kepler a collecté des données sur plusieurs centaines de milliers d'étoiles. Les chercheurs estiment qu'ils pourraient bientôt découvrir plus de 100 planètes de la taille de la Terre en appliquant leur algorithme à toutes les images disponibles.

Source : Institut Max Planck.
Mots-clés :
Espace
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

General Motors envisage... un Hummer 100% électrique
Les vélos et trottinettes électriques bientôt légales dans l'état de New York
Radar 360° et caméra arrière, Damon pousse l'innovation sur ses motos électriques
Dr.Mario World arrive le 10 juillet sur iOS et Android
Volkswagen garantira les batteries de l'ID.3 pendant 8 ans : une première
Selon Kuo, Apple proposerait à nouveau un smartphone compact en 2020
RCS : le successeur du SMS arrive et c'est Google qui s'en charge
Salon du Bourget - Drones : Dassault et XSun présentent un prototype autonome à alimentation solaire
Test du Jabra Elite 85h : un casque Bluetooth performant dans tous les domaines
Libra : ce qu'il faut savoir sur la cryptomonnaie annoncée de Facebook
scroll top