Le rover Mars 2020 sera doté d'intelligence artificielle

Matthieu Legouge Contributeur
07 décembre 2018 à 19h53
0
Rover_Mars 2020
Vue d'artiste sur le rover Mars 2020© NASA

À défaut de pouvoir envoyer des scientifiques en chair et en os sur Mars (pour le moment), l'agence spatiale américaine compte bien y installer un véritable petit scientifique roulant avec son prochain rover.

Le Jet Propulsion Laboratory de la NASA prévoit en effet d'utiliser l'intelligence artificielle comme jamais auparavant, afin de bénéficier d'un vrai partenaire scientifique sur place.

Mars 2020 sera capable de prendre des décisions de son propre chef


On connaissait déjà la fenêtre de lancement ainsi que le site d'atterrissage de Mars 2020, la prochaine mission martienne de la NASA dont le rover est une copie presque à l'identique de Curiosity. Oui presque, il faut bien le souligner, car Mars 2020 embarquera une charge utile sensiblement différente de celle de Curiosity, mais elle sera surtout bien plus perfectionnée, notamment grâce à l'intelligence artificielle. Responsable de l'Artificial Intelligence Group du JPL, Steve Chien envisage de travailler avec le rover « beaucoup plus comme si vous interagissiez avec un étudiant diplômé », selon ses propres mots. Il ajoute : « Cette IA sera presque comme une partenaire ».

Il faut dire que la NASA a une longue expérience dans l'intelligence artificielle et notamment dans le machine learning, utilisé pour interpréter la masse phénoménale de données collectées au cours des missions. La mission EO-1 - Earth Observing One - lancée en novembre 2000, est justement l'un des premiers exemples de l'utilisation de l'IA sur un satellite de télédétection. Le but de EO-1 était de tester comment l'IA pouvait gérer certaines tâches scientifiques, notamment grâce à l'ensemble de logiciels Autonomous Sciencraft Experiment (ASE), qui a permis au satellite de prendre des décisions en fonction des données collectées par ses capteurs.

À propos de la mission martienne, Steve Chien explique, par exemple, que son équipe est parvenue à développer un logiciel de reconnaissance des éruptions volcaniques à partir de données spectrales et d'images. Si le logiciel détecte une éruption, il aura le choix entre un ensemble de règles préprogrammées et sera ainsi en mesure de prendre la décision de planifier des observations de suivi.

Mars 2020 : une exception et non la norme


En référence à la mission EO-1, Steve Chien explique : « C'est un excellent exemple de ce que nous avons pu faire et que nous sommes désormais obligés de placer dans des missions plus compliquées », ajoute-t-il. « Nous envisageons à présent de mettre en place un système de planification similaire à bord du mobile Mars 2020, ce qui est beaucoup plus compliqué ».

« Lorsque vous prévoyez de prendre une photo de ce volcan à 10 heures du matin, vous prenez une photo du volcan à 10 heures du matin, car c'est très facile de prédire », poursuit Steve Chien. « Ce qui est imprévisible, c'est si le volcan est en éruption ou pas, alors l'IA est utilisée pour répondre à cela ».

En effet, bien qu'il soit relativement simple de mettre en place un tel système de prédiction sur un satellite, la tâche est bien plus difficile sur un rover qui doit faire face à des multiples variables environnementales. Malgré cette nouvelle, le responsable du groupe IA du JPL a tenu à rappeler que l'utilisation de l'intelligence artificielle sur un tel rover sera « l'exception et non la norme ».

Source : Arstechnica

0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top