Planète X : un nouvel objet céleste découvert tend à confirmer son existence

06 octobre 2018 à 19h25
11
Exoplanete


Des astronomes ont découvert un nouvel objet céleste d'un diamètre de 300 kilomètres, ravivant l'hypothèse de l'existence d'une neuvième planète dans notre système solaire.

Planète X : derrière cet anecdotique nom de code, se cache peut-être la neuvième planète de notre système solaire, située à ses bords. Si les nombreuses recherches scientifiques réalisées au cours de ces dernières années n'ont jamais confirmé cette hypothèse, les études et résultats plus ou moins fiables ne cessent d'affluer. Et cette fois-ci, c'est au tour de l'International Astronomical Union's Minor Planet Center de publier leurs trouvailles.

« Des petites miettes de pain qui nous mènent à la planète X »

Calmons de suite nos ardeurs : la planète X, également appelée planète 9, n'a pas été découverte. Mais un objet céleste d'environ 300 kilomètres de diamètre aurait été enregistré à des centaines de millions de kilomètres de Pluton. 2015 TG387, de son nom de code, se trouverait ainsi à 80 unités astronomiques (UA) du Soleil, en sachant que Pluton (rétrogradé au statut de planète naine en 2006) se situe à 34 UA de notre étoile.

Pour vous donner un ordre de grandeur, un UA correspond à 180 millions de kilomètres, soit environ la distance séparant le Soleil et la Terre. The Goblin, de son surnom, est ainsi considéré par la communauté scientifique comme un nouvel indice prouvant l'existence de la planète X. « Ces objets éloignés sont comme de petites miettes de pain qui nous mènent à la planète X », croit fermement Scott Shepard, l'un des scientifiques à la tête des travaux.

« Quelque chose de grand pourrait exister »

« Ce qui rend ce résultat intéressant, c'est que la Planète X semble affectée l'objet 2015 TG387 de la même manière que tous les autres objets du système solaire extrêmement lointain », analyse Chad Trujillo, également parmi les hommes à l'origine de cette découverte. Et de poursuivre : « Ces simulations ne prouvent pas l'existence d'une autre planète massive dans notre système solaire, mais elles sont une preuve supplémentaire que quelque chose de grand pourrait exister », conclut-il.



Retrouvez tous nos actus, dossiers et diaporamas sur l'astronomie et la conquête spatiale !

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
11
0
tomcat75
“c’est que la Planète X semble affectée l’objet 2015 TG387” : ça pique les yeux d’affecter comme ça !
nicochu
“c’est que la Planète X semble affectée PAR l’objet 2015 TG387…” C’est plus un oubli qu’une faute de grammaire Le reste de la phrase est dans ce sens aussi. Mais oui du coup, ça pique ^^
pygma
Petite erreur sur la valeur d’une unité astronomique (UA) qui est d’environ 150 million de kilomètre et non pas 180.
Rambo_z_a_Clown
Ça aurait été sympa de rappeler la taille de Pluton dans la phrase qui justement rappelle que cet astre a été rétrogradé en planète naine. Vu que Pluton a (je cite) un diamètre de 2 377 km on se demande comment cette planète X pourrait obtenir de le " label " planète.<br /> Cérès avec ses 946 km de diamètre est considérée comme une planète naine aussi…<br /> PS : J'avais mal lu l'article, en fait l'objet de 300 km n'est pas la planète X mais un corps fortement perturbé par quelque chose de supposé massif et pas encore réellement détecté .
mcbenny
J’ai quand même un petit problème…<br /> On détecte des exo-planètes à des centaines d’années lumières, on détecte un gros caillou 3 fois plus loin que Pluton, et on n’est pas foutu de trouver une planète attachée à notre système solaire ?<br /> Ils ne veulent pas la trouver, c’est pas possible autrement ! Ou alors ils savent où elle est mais ne veulent pas en parler parce qu’ils ont peur qu’Elon Musk veuille aller y trainer ses guêtres ?
julchemist
“c’est que la Planète X semble affectER l’objet 2015 TG387…” C’est bien une faute de grammaire ! Pour que la planète X soit affectée par ce caillou, il faudrait déjà pouvoir l’observer !
commander_z
les planètes lointaines sont détectés grâce a la transition devant leur étoile. Pour détecter la planète x de la même façon on devrait avoir un satellite positionné derrière elle.<br /> les scientifiques utilisent alors des calculs mathématiques pour mesurer la variation de position des objets connus influencés par la gravité de la dite planète x et éventuellement faire une sorte de triangulation pour essayer de la repérer et pointer des télescopes dessus. la planete x et les autres corps sont de couleur sombre.
Nmut
On “détecte” les planètes par leur effet sur leur étoile (généralement un changement de luminosité régulier, voir le léger déplacement de l’étoile autour du barycentre planète-étoile).<br /> La planète X a bien été détectée par ses perturbations sur les objets que l'on connait mais on arrive pas à la “voir” car elle n’émet pas de lumière et est bien trop loin pour être bien éclairée par le soleil, et les calculs ne sont pas suffisamment précis pour savoir ou regarder. Il y a des indices, a priori c’est un gros truc et pas plusieurs petits mais c’est tout ce que l’on peut dire pour le moment.<br /> Un jour on tombera par hazard sur une étoile masquée par un objet et là on aura un indice très sérieux et on pourra commencer à déterminer la distance, la taille et la trajectoire de la planète X.<br /> Mais on pourrait très bien avoir des petits hommes verts ou des petits gris qui s’amusent à déplacer les objets éloignés de notre système solaire. C’est une question d’hypothèses et de probabilités tant que l’on a pas de preuve tangible! <br /> Edit: grillé par commander z...
Casperna
Moi je connais 2 habitants de la planète…Jacky et Michel
Kriz4liD
ils filment avec leurs iphoneX
Casperna
des vidéos Xplicites…
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Bye bye, Kepler : le télescope va nous quitter après 9 ans d'activité
Freewrite Traveler : la
IKEA dévoile une prise connectée à 8€ compatible Google Home et Alexa
L'Europe va appliquer la TVA réduite sur les livres électroniques et la presse en ligne
Un voyage sur Mars serait catastrophique pour la santé des astronautes
Apple va offrir des cours de programmation à l'occasion de la Code Week
Ne dites plus
Pollution automobile : l'UE fixe un objectif de -40% d'émissions de CO2 d'ici 2030
NASA : Curiosity change de « cerveau » après un dysfonctionnement
Le futur de l'agriculture ? Indoor, vertical et peuplé de robots
Haut de page