Retour sur Terre pour la mission Crew-3, après un amerrissage de nuit

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
06 mai 2022 à 11h55
3
crew 3 ESA Matthias Maurer retour © ESA/S. Corvaja
Tout va bien pour eux ! Bonne ambiance au sein de la capsule Crew Dragon avant d'en sortir. Crédits : ESA/S.Corvaja

Les équipes de SpaceX, accompagnées par la NASA, ont récupéré ce matin à 6 h 43 l'équipage de la capsule Crew Dragon dans le golfe du Mexique. Le retour des quatre astronautes, en forme, marque la fin des rotations d'équipage du printemps au sein de la Station Spatiale Internationale.

Les capsules Crew Dragon continuent d'accumuler des miles !

La transition avant le départ

C'est la fin d'une semaine chargée pour les astronautes de la mission Crew-3, qui s'est terminée avec leur arrivée sur le bateau de récupération de capsule de SpaceX, avant quelques examens médicaux et un retour sur la terre ferme par hélicoptère. Les Américains Thomas Marshburn, Raja Chari, Kayla Barron et l'Allemand Matthias Maurer se portent bien.

Le 28 avril, leurs « remplaçants » de la mission Crew-4 étaient arrivés sur l'ISS, ce qui enclenchait le compte à rebours pour une transition douce entre les arrivants et les partants. Lors d'une conférence diffusée par l'ESA ce 3 mai, Samantha Cristoforetti, après un week-end sur la station, avait souligné la valeur de ces explications pratiques. Elles permettent à la fois de poursuivre précisément les expériences scientifiques, mais aussi de savoir où tel objet du quotidien est rangé… Et même pour l'Italienne qui avait séjourné en 2015 dans la station, cette dernière avait beaucoup changé de visage.

Un retour sans incident

Les affaires déjà bien emballées, les membres de l'équipage Crew-3 ont fait leurs adieux officiels avec un petit peu d'avance le 4 mai, lors de la transmission du commandement au Russe Oleg Artemyev, passage de témoin classique avant le départ des astronautes pour la Terre.

Ces derniers ont eu un retour relativement long avec un désamarrage le 5 mai à 7 h 20 et un amerrissage pratiquement 24 heures plus tard… Mais rien de particulier dans ce délai, il s'agissait essentiellement d'attendre que la capsule soit bien alignée avec le site de récupération. L'ouverture des quatre parachutes et l'arrivée dans le golfe du Mexique ont eu lieu à 00 h 43 heure locale, au milieu de la nuit donc, mais cela n'a pas perturbé les équipes qui sont désormais rodées.

crew 3 capsule retour Crew Dragon © ESA/S. Corvaja
Les flancs brûlés (c'est normal) de la capsule Crew Dragon. Elle sera reconditionnée pour un prochain vol en fin d'année ou l'an prochain. Crédits : ESA/S. Corvaja

Ce qui a l'air facile, mais ne l'est pas

Avec cinq missions habitées au service de la NASA (dont une en cours, Crew-4) et deux missions privées, SpaceX a déjà emmené 26 passagers en orbite, le tout en deux ans seulement. Une réussite pour cette capsule développée en partenariat public-privé au service de la NASA, et qui est déjà promise à un bel avenir.

Aux États-Unis, seules les capsules Apollo et les navettes ont emmené plus d'astronautes dans l'espace ! La prochaine rotation vers l'ISS est prévue fin septembre avec Soyouz, l'équipage de la station restera donc stable jusque-là. De quoi travailler sereinement ! Pour le prochain vol habité orbital, il faudra se tourner vers la Chine, d'ici le mois prochain…

Source : Nasaspaceflight

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
Felaz
« Les capsules Crew Dragon continuent d’accumuler des miles ! » c’est clair
smover
C’est fou la vitesse de la montée en puissance de SpaceX. Les vols se succèdent à une vitesse frénétique, d’abord les falcon 9 et maintenant en complément les capsules Dragon cargo puis habitées… S’ils réussissent à faire voler la monstrueuse Starship et son booster avec la même efficacité la conquête spatiale va prendre un sacré coup de boost. Hâte de voir des humains installés durablement sur la Lune puis la conquête de Mars !!! Dans les 15 ans à venir probablement.<br /> Et Boeing pendant ce temps malgré leur expérience et un projet beaucoup plus élevé n’a toujours pas réussi à faire un vol correct avec sa Starliner…
AtomosF
Si on a une station en orbite lunaire dans les 15 ans ce sera déjà pas mal
smover
Je pense qu’avec l’accélération chinoise on entre dans une phase historique de la conquête spatiale. Si vraiment Starship et d’autres fusées réutilisables aussi énormes sont fiabilisées dans les 2-3 prochaines années il sera nettement plus facile de monter des charges en orbite et on devrait passer un cap.<br /> Je peux bien évidemment me tromper mais les progrès chinois sont tellement rapides et les investissements colossaux que la rivalité avec les USA va ne faire qu’accelerer les prochaines conquêtes.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

La sonde interstellaire Voyager 1 envoie des données
Plus près de toi, Soleil ! La sonde européenne Solar Orbiter livre des images inédites
L'atterrisseur InSight va bientôt prendre sa retraite (mais il écoute quand même les tremblements de Mars)
Voici le son d'un trou noir... et c'est beau
Boeing et la NASA sont prêts pour tester à nouveau la capsule spatiale Starliner
SpaceX défie les statistiques et passe (déjà) le cap des 20 décollages en 2022
Le plus gros séisme jamais détecté sur une autre planète a eu lieu sur Mars (et vous pouvez l'écouter)
Qu'est-ce donc que cette étrange forme rectangulaire découverte sur Mars par Curiosity ?
L'EHT présente la première image de Sagittarius A*, le trou noir au cœur de notre Galaxie
Virgin Orbit aura bientôt trois 747 qui sillonnent le monde pour larguer leur fusée
Haut de page