Plainte de la Station spatiale chinoise : Elon Musk n'est pas d'accord, ses satellites n'encombrent pas l'orbite

30 décembre 2021 à 10h55
23
CSS Chine Station Spatiale © CMSA
Vue d'artiste de la station spatiale chinoise CSS ou SSC (© CMSA)

La Chine estime que des satellites Starlink, propriétés de SpaceX ont, ces derniers mois et à deux reprises, menacé la sécurité de la station spatiale chinoise (SSC). À cela, Elon Musk répond qu'il y a de la place pour tout le monde.

Il y a du rififi dans l'espace - et maintenant sur Terre - depuis que la Chine a déposé une plainte, remise au Secrétaire général de l'Organisation des Nations unies (ONU), dans laquelle elle fustige SpaceX et ses satellites Starlink, qui œuvrent au déploiement de services de télécommunication sur tout le globe. Pékin reproche à la firme d'Elon Musk d'avoir dû contraindre sa station spatiale, Tiangong, d'effectuer des manœuvres d'évitement à deux reprises, par crainte d'entrer en collision avec des satellites Starlink.

La station spatiale chinoise a dû effectuer deux manœuvres d'évitement, en prévention de potentielles collisions

La Chine estime que Starlink, SpaceX et par extension les États-Unis ont violé l'article 5 du Traité sur l'Espace, qui impose à tout pays constatant un phénomène qui pourrait présenter un danger pour la vie ou la santé des astronautes dans l'espace extra-atmosphérique, de le porter à la connaissance d'autres États ou de l'ONU.

Dans sa plainte, la Chine ne relate pas un mais deux événements qui ont mis en danger, selon Pékin, la station spatiale chinoise. Le 1er juillet 2021, la Chine a constaté un rapprochement entre la SSC et le satellite identifié Starlink-1095, après avoir noté que ce dernier avait lentement manœuvré, depuis le 16 mai 2021, jusqu'à une orbite d'environ 382 km, alors qu'il se déplaçait, jusque-là, de manière stable à une orbite moyenne d'environ 555 km d'altitude. « Pour des raisons de sécurité, la station spatiale chinoise a pris l’initiative d’effectuer une manœuvre d’évitement dans la soirée de ce jour-là afin d’empêcher une collision potentielle entre les deux engins spatiaux », indique Pékin.

Le deuxième incident rapporté par la Chine remonte au 21 octobre 2021. Cette fois, il met en cause le satellite Starlink-2305, qui lui aussi s'est un peu trop rapproché de la station, se déplaçant sur une orbite stable et quasi circulaire à environ 390 km d'altitude (avec une inclinaison d'environ 41,5 degrés). Les experts déplorent une manœuvre continue mais inconnue du satellite de SpaceX, donnant lieu à des erreurs orbitales « difficiles à évaluer », selon les scientifiques chinois, qui ont ainsi procédé à une nouvelle manœuvre d'évitement, « pour empêcher une collision potentielle entre les deux engins spatiaux », dont la sécurité était menacée.

Ce n'est qu'une broutille, pour Elon Musk

Accusant Starlink, SpaceX et les États-Unis d'avoir mis en danger la vie et/ou la santé des astronautes à bord de sa station et de manquer à leurs obligations internationales, la Chine réclame à l'ONU de faire respecter les dispositions du Traité, alors que près de 1 800 satellites de SpaceX sont en orbite et que 12 000 de plus sont attendus pour optimiser la couverture Internet à haut débit de Starlink.

Principal intéressé, Elon Musk a répondu à la plainte à sa manière, auprès de la presse américaine. Le fantasque milliardaire, bien connu au sein de l'empire du Milieu grâce à Tesla, considère que « l'espace est tout simplement extrêmement énorme », et que « les satellites sont très petits ». Il affirme n'avoir aucune volonté de bloquer quelconque pays ou entreprise. « Nous n'avons empêché personne de faire quoi que ce soit, et nous ne nous attendons pas à le faire », a-t-il ajouté.

La stratégie de déploiement de satellites semble tout de même inquiéter au-delà de la Chine, jusqu'en Occident. Le patron de l'Agence spatiale européenne (ESA), Josef Aschbacher, a récemment averti le monde et fait comprendre que les milliers de satellites de communication mis en orbite par Starlink feraient tomber le nombre de créneaux orbitaux disponibles ainsi que le nombre de fréquences radio. Mais Elon Musk persiste. Pour lui, il y a suffisamment de place pour tout le monde. L'homme d'affaires compare ainsi les « quelques milliers de satellites » à « quelques milliers de voitures sur Terre », affirmant que « ce n'est rien ». Le débat est ouvert.

Sources : Ars Technica, ONU

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
23
21
metta
premier arrivé, premier servi
Numerique
Selon ce que je lis, manoeuvrer de 555km à 382km c’est un comportement incontrôlé ou un acte hostile.
rexxie
Elle est à quelle hauteur la station Chinoise?
AlexLex14
À environ 390 km d’altitude…
Voigt-Kampf
Dans l’espace, personne ne vous entendra vous plaindre ?
toast
Les chinois mettent des milliards de gens en danger avec leurs centrales à charbon et on ne fait pas autant de foin
Djudenne
La plainte est facile a rejeter, il est dit «&nbsp;qui pourrait présenter un danger pour la vie ou la santé des astronautes dans l’espace extra-atmosphérique&nbsp;», mais la Chine n’a pas d’astronautes, ils ont des Taïkonaute, c’est similaire mais ils ont refusé d’utiliser le nom astronaute (et pas les seul de têtes) donc tant que l’article 5 ne parle que d’astronaute, aucune erreur des USA ^^<br /> Bon je sais c’est con, mais vraiment plus que de vouloir chacun avoir son propre nom pour un truc qui existe déjà juste parce qu’on veut pas utiliser celui créé par un autre pays ? Pas sur ^^
Macfly
On ne les a pas entendu se plaindre non plus quand la Russie a pulvérisé un satellite le mois dernier.<br /> Cela étant, on s’approche chaque jour un peu plus du syndrome de Kessler, ce n’est plus qu’une question de mois, ou d’années tout au plus.<br /> Et en confiant l’orbite de la terre à des milliardaires mégalomanes on accélère encore plus le mouvement. Quand ça arrivera l’orbite ne sera plus praticable et on se retrouvera coincés sur notre propre planète, condamnés à assumer pour de bon les conséquences de nos actes.
opadm
Au dessus c’est une vrai poubelle spatial et les chinois sont menace par les sattelites de monsieur Musk. Tous les jours des collisions sont evitees a cause des debris spatiaux.<br /> Pour moi , je pense que la chine est embete par les sattelites d’Elon car ils seront forcement au dessus de la chine. Qui pourra empecher un chinois d avoir un abonnement chez Musk mais aussi une connection internet dans une voiture tesla en chine? le grand firewall chinois ne sert plus a rien.
Gweegoo
Quand les chinois ne jouent pas le jeu, c’est une dictature. Lorsqu’ils jouent le jeu et portent plainte (sachant que les USA sont le seul pays au monde pouvant « rapatrier » une plainte), c’est également utilisé contre eux.<br /> L’inverse ne serait certainement pas traité de la même manière. Ca me dérange de constater que les USA ont abandonné toute exemplarité. « C’est pas moi c’est l’autre », « chez vous c’est pire » … c’est du Trumpisme quoi qu’on en dise. D’ailleurs Musk et Trump ont été bien copains quand même…
Catstom
Tout simplement parce que personne n’a les c******* pour les sanctionner ou leur mettre des embargos…<br /> C’est pareil avec les producteurs de pétrole…
pecore
Il faut voir, chiffres et avis d’expert à l’appui, s’il y a vraiment eu mise en danger où s’il ne s’agit que d’une occasion pour la Chine de sa plaindre des USA. Le soucis c’est que les deux sont possibles, même si je vois mal Elon Musk risquer l’incident diplomatique et l’image de sa société pour une bêtise pareille.
Le_Magicien_Sauvage
Allez ça ferait un bon film, star wars origin, la guerre monétaire des humanoïdes cupides. Que quelqu’un se penche sur le scénario de ce nouvel opus ou peut être qu’en éalité cette histoire est déjà en train de s’écrire et vu comme c’est moche le monde humain en ce moment pas sur que ça reste dans les annales hormis comme record d’enculade à la chaine pour à avoir piqué des gens en forçant leur consentement.
Andre53
Moi je ne comprend même pas que l’on a laissé faire cette pollution spatial sans en demander la validité aux pays de la terre. Ha les Américains se croient toujours tout permis. C’est incroyable que cela à été permis.
Andre53
N’importe quoi !
Andre53
Le principe de base des Américains, et si il n’y avait que cela.
Valmont_Luc
Il y a quelques mois la chine s’est vanté d’avoir lancé un missile qui a détruit un de ses satellites qui pollue dangereusement les orbites de milliers de débris!<br /> Donc c’est un peu ironique et depuis quelques années la chine prend la grosse tête, c’est un peu «&nbsp;fais ce que je dis, pas ce que je fais&nbsp;»
trollkien
Grace à nos bobos écolos qui tuent le nucleaire francais depuis des annees, on se retrouve (encore) à acheter à prix d’or de l’electricité charbon aux allemands, donc on peut pas vraiment dire qu’en europe, encore moins en france, on a le cul propre.
Palou
Valmont_Luc:<br /> Il y a quelques mois la chine s’est vanté d’avoir lancé un missile qui a détruit un de ses satellites qui pollue dangereusement les orbites de milliers de débris!<br /> Euh … tu ne confondrais pas avec la Russie ?
Fatima
Sauf les xenomorphes
phbonin
Si j’étais Elon Musk, je commencerais à me demander si les chinois en ont vraiment après mes satellites, ou s’ils ne visent pas, ndirectement, Tesla, qui produit beaucoup de voitures en Chine, dont une part imortante vendue sur le marché chinois, au détriment des fabricants locaux… Les chinois sont passés maitres dans ce genre de manoeuvres, et un boycott Tesla est déja en train de se mettre en place…
xryl
Elon sur le coup a raison. Avec un rayon de 382km, la surface sur laquelle évoluent le satellite mesure 1.8 millions de km². Si la station chinoise fait, disons 0.5km² (500m²) (et je pense que je la surestime), alors elle a une chance sur 3.6 million d’entrer en collision avec un satellite. Et là, c’est juste en 2D. Il suffit qu’elle descende de 1m et pouf, plus de collision possible.<br /> Bref ce genre de déclaration c’est purement de l’intox chinoise de base.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Moins de 30€, c'est l'offre du moment sur les écouteurs sans fil de chez OPPO !
Voilà à quoi devrait ressembler le Pixel 7a, nouvelle version accessible du smartphone signé Google
Véhicules électriques : pourquoi Tesla perd des parts de marché aux États-Unis ?
Fnac vous offre une manette à l'achat d'une Xbox Series S bardée de bonus
OnePlus et mises à jour : le fabricant aurait-il enfin entendu ses clients ?
Galaxy S23 : ça y est, on sait quand Samsung va dégainer !
Enfin un site pour obtenir plus rapidement votre nouveau passeport ou carte d'identité !
Promo folle sur le SSD 2,5
Un iPhone XR neuf à moins de 10€ ? C'est possible avec ce forfait 100 Go
Avec cette ODR, l'OPPO Reno 8 Lite est à moins de 370€ !
Haut de page