SSC : la station spatiale chinoise sur la ligne de départ !

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
29 avril 2021 à 09h36
48
CSS Chine Station Spatiale © CMSA
Vue d'artiste de la station spatiale chinoise CSS ou SSC. Crédits CMSA

Après plus d'une décennie de préparation, le module spatial Tianhe est à la veille de son décollage. Cette brique centrale de la SSC, la Station Spatiale Chinoise, est le premier d'une armada de missions vers l'orbite basse avec des objectifs très ambitieux.

Avec un petit gout de Mir quand même.

L'astronautique : pas un sport de masse

Jusqu'à 2021, l'astronautique chinoise n'a pas régulièrement fait les gros titres. Pourtant, la Chine est l'une des très rares nations à disposer d'un accès indépendant à l'espace pour ses concitoyens... Depuis 2003 et le premier vol de Yang Liwei, seul dans sa capsule Shenzhou 5, le pays a énormément progressé. Des vols à plusieurs d'abord, puis une première sortie en scaphandre en septembre 2008, et une première station spatiale expérimentale, Tiangong-1 en 2011.

Pour autant, malgré ses progrès rapides, les missions habitées restent rarissimes : la dernière Shenzhou-11 réunissait trois astronautes en orbite en 2016, au sein d'une deuxième station orbitale, Tiangong-2 . Depuis ? Plus rien… Mais beaucoup de préparation. Il faut dire que l'agence chinoise est pragmatique : pas question d'envoyer des astronautes qui n'auraient pas une destination et une mission bien définies. Cette année cependant, tout cela devrait beaucoup changer.

Tianhe ouvre la voie

Ce 29 avril, le plus puissant lanceur disponible dans l'arsenal chinois, la fusée CZ-5B , devrait allumer ses moteurs à 5 h 18 (heure de Paris) pour envoyer le grand module Tianhe en orbite basse, probablement à une altitude légèrement inférieure à celle de la Station Spatiale Internationale . Tianhe est un énorme véhicule spatial : plus de 16 mètres de long et 4 mètres de diamètre, 22 tonnes environ sur la balance… Cela s'explique facilement, puisqu'il s'agit du module central de la nouvelle station spatiale chinoise (SSC ou CSS pour les anglophones). Tianhe aura la tâche difficile de rester en orbite plus d'une décennie (et peut-être deux), et de constituer le « cœur » de la CSS qui s'agrandira en venant joindre d'autres modules permanents sur ses ports d'amarrage. C'est donc un peu l'équivalent du module Zvezda qui va décoller cette semaine, avec tout de même une différence de 20 ans qui se traduit par des systèmes bien plus modernes.

Tianhe étant la brique centrale de la nouvelle station permanente chinoise, le véhicule est conçu pour être la base de vie de trois astronautes pour de longues rotations, jusqu'à six mois. Il est équipé de grands panneaux solaires, capable de manœuvrer pour corriger son orbite grâce à des réservoirs et des propulseurs autonomes, et il s'oriente grâce à deux imposants systèmes gyroscopiques. À l'intérieur, il y a… beaucoup de place ! Des couchettes (équipées de hublots, s'il vous plait) pour les occupants, de quoi vivre et faire du sport au quotidien, mais aussi beaucoup d'équipements scientifiques.

CSS Chine Station Spatiale Tianhe © news.cn
Maquette taille réelle du module Tianhe. Il y a de la place (oui, ça va jusqu'au bout à gauche). Crédits News.cn

La Chine a repris le concept des « racks » interchangeables, qui permettent avec des interfaces standardisées, de varier les expériences : de la biologie à la médecine en passant par les matériaux, la CSS sera un centre scientifique au même titre que l'ISS (bien que beaucoup moins grand), et ce d'autant plus lorsque les deux autres modules permanents qui la constituent arriveront en orbite, Wentian et Mengtian.

De l'espace et du mouvement

Le terme « permanente » n'est pas usurpé. Pour la première fois sur une station chinoise, il sera possible de vivre avec des rotations d'équipage, et de la ravitailler en même temps. Une fois en place en orbite, c'est d'ailleurs l'une des premières opérations prévues : le départ d'un cargo automatisé Tianzhou (a priori le 20 mai) qui viendra s'amarrer automatiquement sur le module Tianhe. Il y restera plusieurs semaines, car s'il est équipé pour pouvoir transférer du carburant sur la CSS, il n'y aura encore personne pour s'occuper des tonnes de matériel dans sa soute cargo ! Il faudra attendre la première rotation d'équipage qui devrait prendre place au mois de juin avec le décollage de la capsule Shenzhou-12. L'identité des membres d'équipage n'est pas confirmée pour le moment, mais ils resteront probablement trois mois au sein de Tianhe, établissant un nouveau record de durée en orbite pour des astronautes de Chine.

CSS Chine Station Spatiale rendu 3D © Wikipedia / Saggittarius A
Vue d'artiste détaillant les différents modules qui vont constituer la CSS. Crédits Wikipedia/Sagittarius A

Ce schéma de mission va se répéter à l'automne, et devrait également être de mise au printemps prochain, pour établir des rotations régulières et une suite de missions de longue durée. Elles vont permettre au programme chinois d'identifier les points durs, de mettre la station en ordre de marche (il ne suffit pas de rentrer et d'appuyer sur un bouton)… et de se familiariser avec une logistique à la fois coûteuse et complexe. Chaque mission habitée comptera trois personnes et recevra normalement la visite d'un cargo Tianzhou, ce qui devrait donner l'opportunité au corps astronautique chinois d'accumuler rapidement de l'expérience : le pays ne compte « que » 11 taïkonautes au moment d'écrire cet article. Les sorties extravéhiculaires en scaphandre sont aussi une relative nouveauté, la Chine n'en ayant réalisé qu'une seule dans son histoire.

Plusieurs EVA seront pourtant nécessaires pour installer les équipements externes de Tianhe et de la CSS, notamment le bras robotisé CMM (ou Core Module Manipulator) de 10,5 mètres de long qui sera téléopéré depuis différents points d'attache afin de manipuler des expériences, du matériel ou des dispositifs d'éjection de satellites (comme c'est le cas sur la station internationale).

CZ-5B Tianhe © CNSA
La première étape, et l'une des plus critiques, c'est bien d'envoyer Tianhe en orbite ! Crédits CNSA

La Chine fait ce qu'elle veut

D'ici la fin 2022, la Chine devrait disposer d'une station imposante avec 3 modules principaux, capable d'accueillir un équipage permanent de 3 astronautes avec des cargos automatisés. La route sera longue, mais c'est un objectif nécessaire pour le pays qui s'affirme en tant que puissance spatiale de tout premier plan. En effet, les comparaisons fleurissent avec Mir, la station soviétique (puis russe) mise en place en 1986. Mais 35 ans de progrès sont aussi passé par là, et il y a une multitude d'expériences et de concepts que le pays souhaite tester avec la future station. L'un des projets évoqués le plus régulièrement concerne le télescope spatial Xuntian, dont les capacités auront une portée équivalente à celles de Hubble et WFIRST. Ce dernier ne sera pas directement amarré à la station, mais sera sur une orbite très proche pour venir effectuer ses maintenances avec l'aide des astronautes de la CSS.

En plus des centaines d'expériences qui seront réalisées d'ici là (dont une quinzaine, internationales, ont été sélectionnées après un appel à projet à l'ONU), la Chine sera dans la seconde moitié des années 2020, dans une position de force par rapport aux autres nations spatiales, qui font face de leur côté aux tensions et au vieillissement de l'ISS. D'ici là, tout passe par le décollage de Tianhe…

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
48
28
kace9
Merci pour l’article !
nicgrover
Et la Chine, pays ouvert comme l’on sait, va-t-elle ouvrir l’accès à son module à d’autres pays ?
ebottlaender
Comme on l’écrit dans l’article, il y a une quinzaine d’expériences internationales qui sont prévues à l’intérieur de la CSS (dont une qui fait intervenir l’université ISU, près de Strasbourg), et la Chine est très ouverte à la collaboration… Le fait est que dans l’exploration spatiale, c’est plutôt l’inverse de ce dont on a l’habitude : la Chine accueille à bras ouvert, car elle a été plus ou moins bannie du spatial commercial.<br /> Des coopérations plus importantes avec la Russie notamment, ou bien avec d’autres astronautes sont envisageables à l’avenir, mais n’ont pas encore été dévoilées (il faut le temps que la «&nbsp;routine&nbsp;» se mette en place comme on l’explique).
tangofever
Les astronomes amateurs ne vont pas apprécier, les états ferait ferait mieux d’investir ensemble pour trouver un système de propulsion s’appuyant non pas sur le vide spatiale mais en prenant appui sur la matière noire avec un moteur basée sur l’accélération de particules tel un jet-ski, surfer sur la vague de matière noire invisible mais présente dans l’espace, ok je sors.
genesya
Y’a des chances pour un scientifique parlant chinois.<br /> Communications av chiffrement quantique y’a peut de chance qu’ils se fassent pirater ils sont a la pointe. On peut dire ce qu’on veut mais ce pays avance tellement vite dans tous les domaines, les salaires en IA c’est plus d’un millions de $, les mecs de la silicon valley courent y bosser un an ou deux…<br /> C’est sur que la vision long terme de leur projet et ne pas avoir quelqu’un qui vient défaire ce que l’autre à fait tous les 5 ans ça doit aider un peu.
Peter_Vilmen
Sympa ! Des millions de Chinois ont donné leur sang et leurs libertés pour obtenir cette station spatiale, faisons en bon usage !
clintl
La chine est ouverte à la collaboration tant que cela les sert.
Angelus33075
Tandis que les USA ou les Russes ne collaborent que par bonté d’âmes c’est bien connu ! Mdr! La vérité c’est que comme d’habitudes les seuls naïf sont les européens, résultat des courses le programme Ariane semble avoir disparu de la circulation, nos meilleurs éléments ne vont dans l’espace que grâce aux Russes, aux Américains et donc bientôt grâce aux Chinois. Comme dans tous les domaines nous allons prendre 10 ou 20 ans de retard dans la figure et quand nous nous réveillerons, nous protesterons contre la position dominante des autres et essaieront d’imposer des lois pour les obliger à ne pas nous oublier. Nous (l’Europe ) sommes, comme dans beaucoup d’autres domaine, politiquement pathétique dans la naïveté et coincé dans nos bureaucraties anesthésiante.
Labarthe
Sur la thématique des atouts actuels de l’Europe et des conséquences néfastes de son refus d’envisager les vols humains en capacité autonome 60 ans (!) après Gagarine, cette vidéo:<br /> L'Opinion – 23 Apr 21<br /> Thomas Pesquet sur l’ISS: les ambitions spatiales de l’Europe en orbite<br /> GRAND FORMAT - A l’occasion du lancement de la mission Alpha qui marque le retour de Thomas Pesquet à bord de l’ISS, Lionel Suchet, directeur général du CNES, et Jean-Dominique Merchet, journaliste spécialiste défense à l’Opinion, évoquent les...<br />
Palou
@Ipoire : tu n’es pas obligé d’être désagréable avec cette news, je supprime ton message
nicgrover
Merci de ces précisions et j’attends de voir avec impatience les candidats (et leur nationalité) qui pourront avoir accès au module. Les expériences c’est une chose (positive en tout cas) mais l’accès physique au module c’est peut-être autre chose. Des astronautes américains peut-être ?
atahonfl
Pourquoi s’emm… -ils à accueillir des pays qui leur défèquent dessus depuis des décennies? Rien ne pourra plus les arrêter, à part la jalousie et la folie destructrice des occidentaux, et encore, là c’est le monde qui sera détruit.
atahonfl
Mince alors, je pensais qu’ils allaient la construire et l’offrir moi. Les salauds.
nicgrover
Merci pour la prédiction apocalyptique… Avez-vous une date que l’on puisse se préparer ?
cirdan
ebottlaender:<br /> la Chine est très ouverte à la collaboration… Le fait est que dans l’exploration spatiale, c’est plutôt l’inverse de ce dont on a l’habitude : la Chine accueille à bras ouvert, car elle a été plus ou moins bannie du spatial commercial.<br /> On peut aussi penser que de cette manière elle profite de la connaissance des autres nations pour l’aider à progresser. Faudra voir si cette ouverture résiste au temps.
Peter_Vilmen
@Angelus33075 D’une logique imparable, on perd la course technologique dans un domaine, on la perd dans tous, tout est fini. ARM c’est d’oú ? Et les meilleurs vaccins Covid ? Et on fait ça avec moins de capital financier que les US, moins de capital humain que la Chine, avec un meilleur confort de vie, notre liberté… Evidemment si on était une dictature ou si on pouvait s’acheter tous les doctorants du monde, ça serait plus facile.
ebottlaender
Alors pour l’instant les américains c’est le moins probable, étant donné que les USA ont une loi (ou une directive) établie par le Congrès, qui les empêche purement et simplement d’interagir avec leurs homologues chinois sur le plan spatial.<br /> C’est à un tel point que la Chine, qui distribue des «&nbsp;grammes&nbsp;» de lune ramenés lors de sa mission Chang’E 5 en décembre, ne peut en donner/prêter aux scientifiques américains.
SlashDot2k19
Il n’est pas possible d’avoir des photos de l’intérieur des modules ? Histoire de voir la différence avec l’ISS.
Skoleras
Que fait l’Union Européenne ? Pourquoi l’ESA, n’a jamais développée de moyens pour envoyer des Européens dans l’espace ?<br /> Je crois que l’ESA voulait faire un module en coopération avec l’agence Russe mais qu’ils ont arrêté les frais quelques années après. Nous avons les moyens technologique, et financier pour le faire : Airbus et Thalès se battraient pour avoir ce contrat… Dommage car c’est vraiment un symbole d’avoir la technologie de pouvoir envoyé des hommes en orbite à défaut d’être utile scientifiquement.
SlashDot2k19
Le temps que l’Europe des 27 s’accorde, valide le financement, etc… la Chine aura fini de mettre en orbite la CSS 2.
Martin_Penwald
Avec un petit gout de Mir quand même.<br /> Le Tide Pod challenge n’était pas une bonne idée, hein.<br /> [Xuntian] ne sera pas directement amarré à la station, mais sera sur une orbite très proche pour venir effectuer ses maintenances avec l’aide des astronautes de la CSS.<br /> Alors ça c’est assez astucieux. Je serais curieux d’avoir la séquence d’opérations de la manœuvre.
bmustang
Je les poste dès que j’aurai cracké le mot de passe de leur database mongo, à lundi soir !
Labarthe
L’Europe est tout sauf une puissance, juste une association de pays aux intérêts souvent divergents hormis le champ scientifique. On l’a vu par exemple avec l’accouchement dans la douleur de Galileo, et actuellement c’est l’Allemagne qui ambitionne de faire cavalier seul avec trois (!) projets de mini-lanceurs.<br /> Dommage car nous avons à l’échelle européenne à la fois les ressources financières, le savoir-faire technologique et industriel, l’expérience humaine et médicale acquise grâce à nos sélections d’astronautes et auprès de nos partenaires historiques, et même des infrastructures de lancement compatibles (des réflexions sans lendemain ayant été conduites quant à l’opportunité de mener des vols habités depuis Kourou avec Soyouz).
Angelus33075
@Peter_Vilmen oui oui la technologie ARM c’est européen et les meilleurs vaccins aussi… et au final qui produit? Nous avons des scientifiques de pointe dans de nombreux domaines, des ingénieurs doués et des créatifs au top, mais ils vont où tous ces cerveaux? Là où on les reconnaît et pas seulement financièrement, on leur donne les moyens de développer des technologies où des idées dans des conditions optimal. Tu parles de moyen financier énorme aux US par rapport à nous, tu as raison, mais qui un jour à interdit l’Europe d’avoir une politique commune et volontaire et de mettre les moyens dans la recherche et développement? Personne, sauf qu’ils ne l’ont jamais fait. En conséquences de quoi nous sommes dépendants de puissance étrangères dans des domaines aussi stratégique que les communications où la santé.<br /> Tu parles de notre liberté? Elle est où notre liberté quand Google, Facebook, Amazon, Apple ou Huwaïe peuvent nous espionner jusqu’à plus soif car nous n’avons pas de solutions alternative à leur produits ou technologie qui soient suffisamment crédible en terme d’efficacité et de confort d’utilisation à leur opposer ?<br /> J’apprécie ton esprit «&nbsp;fier d’être européen&nbsp;», mais pour plagier un refrain de Renaud dans une de ses chansons, je suis pas sûr que le Roi des cons sur son trône ils soit américains ou chinois…
benben99
Bravo à la Chine. Ils ont l’ambition et la technologie que plusieurs pays n’ont pas
benben99
Elle est où notre liberté quand Google, Facebook, Amazon, Apple ou Huwaïe peuvent nous espionner jusqu’à plus soif car nous n’avons pas de solutions alternative à leur produits ou technologie qui soient suffisamment crédible en terme d’efficacité<br /> Tu as bien raison. Ça fait déjà quelques temps que la France a manqué le train dans plusieurs domaines des nouvelles technologies. Pourquoi il faut dépendre de Facebook, Google et compagnie plutôt que d’avoir nos propres boîtes techno? Une des raisons est le manque d’investissement dans nos propres boîte. La deuxième est que le Français moyen s’en bat les c***les d’utiliser les produits Français et préfère Google, Facebook et compagnie. La Chine ils ont compris qu’ils faut développer leur propres technologies plutôt que de dépendre des USA pour ce qui est services Internet (facebook etc) et autres. On devrait prendre exemple sur eux, et on devrait encourager nos propres produits plutôt que d’envoyer nos données aux USA…
Peter_Vilmen
Aucunement fier d’être Européen, je suis juste réaliste, on est une bande de pays libres fragmentés pas spécialement avantagés, nous comparer avec des pays dont les moyens sont quasi infinis pour diverses raisons n’a pas beaucoup de sens. Si on devait financer une station spatiale internationale, ça coûterait à la France ~30 milliards si on partageait les coûts équitablement entre chaque pays avec un retour sur investissement quasi nul, c’est un très mauvais investissement que seuls l’abondance ou l’allocation au dépend du peuple peuvent permettre.<br /> Parlant d’espionnage, il y a 10-20 ans toutes mes conversations téléphoniques pouvaient être espionnées et toutes mes requêtes webs étaient accessibles en clair aux autorités, aujourd’hui le FBI est incapable de déchiffrer mes conversations Whatsapp et mon FAI est quasi aveugle quant au contenu des pages auxquelles j’accède, merci aux GAFA qui ont poussé le HTTPS, merci à Facebook pour le chiffrement de bout-en-bout. Mes libertés n’ont fait que s’accroître, et la plupart des endroits où je suis espionné, c’est avec mon accord préférant la gratuité du service plutôt qu’un abonnement payant.
Hulk69
Je sais pas pourquoi tous les commentaires sont axes guerre Chine vs Europe??? On parle d’une station chinoise dans l’espace pourquoi tous le temps être dans le conflit?
pecore
La réponse à ta question est simple, la jalousie de savoir qu’on ne peut pas en faire de même, qu’on a pas la plus grosse. Et oui, la Chine a des moyens que nous n’avons pas dont celui de se faire une station spatiale. Tant mieux pour eux mais je préfère tout de même être Français et Européeen, même si cela veut dire que je n’irai jamais dans l’espace.<br /> De toutes façons depuis le film Gravity, l’envie m’a un peu passé.
ebottlaender
Merci, content de savoir qu’on est au moins deux.
ebottlaender
Ce qui est très dommage car sur le plan du réalisme, Gravity est à peu près aussi proche de la réalité que Cars sur une course de Formule 1.
Hulk69
Ca a aucun sens ce truc de dire qu’on ne peut pas le faire en europe car ca fait 20 ans qu’on fait parti de l’ISS…
pecore
Il s’agissait d’une boutade mais content de savoir que ce n’est pas aussi dangereux que dans le film. Ceci dit, le coté téléphoné de l’histoire mis à part, le reste fait tout de même très «&nbsp;vrai&nbsp;», pour le non-initié.
jojo12314
Je suis à la fois impressionné par les progrès réalisés par les Chinois en matière d’espace mais à la fois triste d’assister au fractionnement des efforts dans le domaine.<br /> Ne serait il pas préférable que l’humanité travail de concert et mutualise les moyens, aussi bien humains que financier ? Plutôt que d’assister à un grand concours de b***…
nicgrover
Ah oui quand même, c’est à ce point là… L’Oncle Sam ne fait pas preuve de beaucoup d’ouverture lui non plus sur ce coup là et sur bien d’autres malheureusement… Merci de l’info.
HAL1
jojo12314:<br /> Ne serait il pas préférable que l’humanité travail de concert et mutualise les moyens, aussi bien humains que financier ?<br /> Je partage cet avis, mais il semblerait que les torts soient partagés ici. Il y a d’un côté les Chinois qui souhaitent probablement en partie se la jouer «&nbsp;on est le seul pays au monde à avoir sa propre station spatiale, les autres peuvent aller se rhabiller&nbsp;» et les Américains de l’autre qui apparemment ne sont pas très ouverts à ce que la Chine travaille en commun avec les autres nations.
jojo12314
C’est exactement ce qu’il se passe malheureusement… Les Américains essaient de rester leader et les Chinois savent qui vont le devenir d’ici peu…<br /> Mais je trouve que ça serait un geste très fort d’apaisement que l’un ou l’autre puisse proposer un partenariat global.<br /> Quand y sont l’espace, qu’ils regardent cette petite bille bleu posé au milieu de rien, c’est là ou justement y devraient se dire qu’enfaite, y sont pas Chinois, Américain etc… mais juste Humain avant tout…<br /> Après c’est peut etre mon coté utopiste qui s’exprime trop
Helios
Malheureusement, y’a des chances que la colonisation de l’espace soit aux Etats-Unis et à la Chine, ce que la colonisation de l’Amérique a été à la France et à l’Angleterre.
Angelus33075
Désolé, je ne suis pas convaincu. Je pense qu’il s’agit d’une erreur stratégique majeur, même si je peux comprendre les contraintes budgétaire. Et comme pour l’ensemble de la high tech l’Europe passe à côté d’évènements qui nous laisseront un goût amer dans 20 ou 30 ans. Mais je n’ai pas de boule de cristal, je peux totalement me planter. On verra bien ce que nous réserve l’avenir.
KIKE666
ebottlaender:<br /> Des coopérations plus importantes avec la Russie notamment, ou bien avec d’autres astronautes sont envisageables à l’avenir, mais n’ont pas encore été dévoilées<br /> j’avai déja donner le lien mais tu veus pas en parler<br /> China National Space Administration<br /> Palou:<br /> tu n’es pas obligé d’être désagréable avec cette news, je supprime ton message<br /> ah ouais il dit qu’il veut exploser la fusée avec reduire la station en miette et toi tu trouve juste désagreable<br /> c’est des chinois donc il peut avoir la haine de vouloir qu’il creve dans des explostions pas de bannisment<br /> la plupart des messages c’est de la haine contre les chinois et pour toi c’est bon tu laisse surtout que vous m’avez supprimé des messages soi disans pour hors sujet et ici c’est hors sujet mais avec de la haine ,sa doit etre tes potes ipoire et vilmen jamais tu les banni<br /> ebottlaender:<br /> étant donné que les USA ont une loi (ou une directive) établie par le Congrès, qui les empêche purement et simplement d’interagir avec leurs homologues chinois sur le plan spatial.<br /> en.wikipedia.org<br /> Politics of the International Space Station<br /> Politics of the International Space Station have been affected by superpower rivalries, international treaties and funding arrangements. The Cold War was an early factor, overtaken in recent years by United States distrust of China. The station has an international crew, with the use of their time, and that of equipment on the station, being governed by treaties between participant nations.<br /> There is no fixed percentage of ownership for the whole space station. Rather, Article 5 of the IGA sets f...<br /> en.wikipedia.org<br /> China exclusion policy of NASA<br /> Since 2011, the United States National Aeronautics and Space Administration (NASA) has excluded the Chinese government or any organisations affiliated with China in any capacity, even non-political, from its activities, including using funds to host Chinese visitors at NASA facilities.<br /> In May 1999, the Report of the Select Committee on U.S. National Security and Military/Commercial Concerns with the People's Republic of China was made public. It alleged that the technical information that Americ...<br /> ebottlaender:<br /> Merci, content de savoir qu’on est au moins deux.<br /> et tu laisse passer ,sur tout les sujet de la Chine ils sotn la a cracher la haine<br /> HAL1:<br /> mais il semblerait que les torts soient partagés ici<br /> non c’est les USA qui ont la haine contre la Chine ,regarde en haut j"ai donner les preuves
ebottlaender
Bon déjà je ne suis pas modérateur, je laisse ce masochisme à d’autres (et d’ailleurs big respect pour eux). Je ne suis pas là pour dire aux gens ce qu’ils ont ou non le droit de penser sur la Chine, et très honnêtement je passe de moins en moins de temps à m’occuper des commentaires justement à cause du niveau et du fait que, quoi que je puisse écrire, les gens ne sont pas là pour changer d’avis ou débattre mais veulent imposer leurs idées.<br /> L’accord signé entre Russie et Chine n’a rien à voir avec la CSS, il porte sur les activités lunaires. Russie et Chine s’entendent bien c’est vrai, mais par exemple on peut noter que la CSS n’est même pas accessible depuis la Russie (inclinaison trop basse) et à peine joignable par des fusées depuis Baïkonour, avec une grosse perte d’énergie. A voir si la Chine s’ouvre à plus de coopération sur son propre territoire, mais comme je l’écris ce n’est pas le cas pour le moment.
carinae
Pas trop d’accord sur le sujet concernant les moyens. l’Europe a les moyens techniques et financièrs mais n’en a pas la volonté. C’est, a mon sens, le principal problème. Pourquoi refaire ce que d’autres ont déjà fait ?<br /> l’Europe est un ensemble de petits pays qui ont certainement d’autres chats à fouetter que d’envoyer des stations spaciales sur orbite. C’est un choix…(judicieux, ça, ça reste à voir ). Tout comme les russes. Concernant les Chinois eux c’est davantage une question de géo politique qu’autre chose…, Ils sont seuls a décider, tout comme les USA alors qu’en Europe la multitude de pays ne facilite pas les choses. Sans compter qu’elle est aussi, plus ou moins, victime de sa bureaucratie
MisterGTO
Ce n’est pas de la faure de l’Europe mais des peuples européens.<br /> Les européens ont peur du risque, préfère faire la fête même si c’est au prix de la santé des autres, sont jaloux du succès des autres, en veulent toujours plus pour gratuit ou presque, préfèrent donner de l’argent ou des réductions d’impôts aux clubs de foot…<br /> Les peuples européens sont décadents, c’est triste mais on peut pas y faire grand chose.<br /> Voir le domaine spatial européen devenir aussi dépendant des autres cela m’attriste mais il va falloir s’y faire.<br /> Je préfère tout de même vivre en Europe qu’en Chine
Blackalf
@KIKE666 messages supprimés pour le motif messages non-constructifs/hors-sujet.<br /> @ebottlaender messages supprimés pour le motif réponses à des messages supprimés.
Palou
@KIKE666 Msg effacé «&nbsp;encore&nbsp;», faut arrêter de voir de la haine partout quand il n’y en a pas SAUF dans tes discours
Guillaume1972
Apparemment c’est prévu. Les Soviétiques et les Russes ne l’avaie’t ils pas fait? Ne serait-ce que dans la station MIR mais pas que…
Guillaume1972
Et pourtant il y a bien des projets européens, au hasard, le Concorde, Ariane, ITER (même si ce dernier n’est pas qu’Europeen), etc…
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Les satellites Starlink présents sur 20 % des clichés d'observatoires consacrés aux astéroïdes
Hollywood dans l'espace ? Des producteurs veulent envoyer un studio de cinéma en orbite
Les fusées de SpaceX vont transporter des équipements militaires et de l'aide humanitaire pour le gouvernement américain
Avec son budget 2022, l'Agence spatiale européenne veut préparer ses astronautes pour l'avenir
Grâce au télescope CHEOPS, l'ESA découvre que cette planète est en forme de ballon de rugby
Complètement larguée : Virgin Orbit réussit un nouveau tir de sa fusée LauncherOne
Lancer des satellites depuis un sous-marin ? Pourquoi pas !
L'année 2022, compliquée sur Terre ? Sur Mars aussi...
Thomas Pesquet et l'ISS : les magnifiques photos d'une idylle très spatiale
Starlink : les chats bousculent l'Internet d'Elon Musk
Haut de page