NEO Surveyor : la NASA accélère son projet pour surveiller les astéroïdes

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
14 juin 2021 à 17h05
0
NEO Surveyor NASA illustration © NASA/JPL-Caltech
Vue d'artiste du futur télescope NEO Surveyor. Crédits NASA/JPL-Caltech

Malgré la grande quantité de corps célestes passant « près » de la Terre déjà détectés, la NASA compte poursuivre cette classification avec le projet NEO Surveyor : un télescope orbital infrarouge spécialisé qui vient de recevoir l'accord pour passer à la prochaine phase de conception.

La protection planétaire est en marche !

Besoin de surveillance

Les années passent et la probabilité de découverte d'un gros astéroïde « tueur » diminue, au fur et à mesure que les moyens pour détecter les petits corps célestes progressent. Cela étant, l'étude des objets célestes géocroiseurs (ou NEO en anglais, pour Near Earth Objects) n'est pas un domaine à négliger.

En 2010, la NASA se voyait confier la mission de cartographier l'existence de plus de 90 % des astéroïdes d'une taille supérieure à 1 000 mètres de diamètre. Un objectif qu'elle estime réussi, et qui fut suivi d'un objectif encore plus ambitieux, à savoir détecter 90 % ou plus des NEO dépassant les 140 mètres de diamètre. En se basant sur différentes simulations, l'agence américaine évalue qu'elle en a détecté 40 % aujourd'hui (pratiquement 10 000 au total). Or, malgré les bons résultats des détections depuis les télescopes au sol, la NASA développe le projet orbital NEO Surveyor, lequel pourrait améliorer significativement les résultats d'ici la fin de la décennie.

Classer les astéroïdes

NEO Surveyor est un télescope orbital infrarouge, doté d'une partie optique spécialisée, qui permettra d'isoler beaucoup plus facilement les corps célestes transitant dans notre voisinage proche. Basé autour du point de Lagrange Soleil-Terre L1 (à 1,5 millions de kilomètres de notre planète), il pourra observer en continu des zones qui sont considérées comme particulièrement difficiles pour les détections car plus proches du Soleil. Et lui ne sera pas perturbé par les constellations en orbite basse ! En coordonnant les résultats avec les télescopes au sol durant une décennie, la NASA espère pouvoir cartographier 90 % des géocroiseurs de moins de 140 mètres de diamètre d'ici 2035-40.

NEO Surveyor, qui s'est aussi fait appeler NEOCAM , était bloqué depuis plusieurs années par un manque de financement ; mais ce 11 juin, l'agence américaine a autorisé le développement (preliminary design) de la mission, confiée au laboratoire JPL. La date de lancement est pour l'instant fixée à 2026, mais dépendra des engagements financiers dans les budgets de l'agence des années à venir.

Astéroïde détection graphique © NASA
Les capacités de détection des petits astéroïdes ont drastiquement augmenté ces dernières années. Crédits NASA

Plus on en voit, moins on en découvre ?

Le sujet de la « défense planétaire » a le vent en poupe, puisque la NASA se prépare au décollage de la mission DART. Cette dernière vise à percuter l'année prochaine le petit astéroïde Dimorphos, lequel tourne autour de l'astéroïde Didimos. Un impact qu'ira étudier la mission Hera, de l'ESA, dans les années à venir.

À noter que la défense contre un potentiel astéroïde dangereux est bien plus efficace si ce dernier est détecté tôt, c'est pourquoi les efforts se poursuivent autour de NEO Surveyor. Et dans le cas où le télescope réussirait à découvrir et catégoriser l'ensemble de cette population de corps célestes, les données récoltées pourront toujours servir dans quelques décennies… Si un jour les projets d'exploitation minière d'astéroïdes se concrétisent, par exemple.

Source : JPL , NASA

Modifié le 14/06/2021 à 17h10
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
1

Lectures liées

La structure interne de Mars révèle ses secrets grâce à la mission Insight
Tourisme spatial : l'agence américaine de l’aviation modifie les conditions requises pour être qualifié d'astronaute
Le module Nauka arrive en orbite après une odyssée de presque trois décennies
Super Heavy, le plus gros booster de SpaceX, réussit ses premiers essais moteur
Blue Origin : c'est parti, premier vol de New Shepard avec des passagers !
Suivez en direct le vol de Jeff Bezos à bord de New Shepard ce 20 juillet
Thales Alenia Space débute la construction des modules pour la station spatiale privée d'Axiom
C'est reparti ! Hubble, réparé, reprend ses observations de l'univers
NewSpace : la lente concrétisation des lanceurs développés par des start-up
SpaceX dévoile sa nouvelle barge de récupération de lanceurs : A Shortfall of Gravitas
Haut de page