La pollution lumineuse des satellites artificiels serait plus importante que prévue

03 avril 2021 à 14h44
17
Pollution spatiale

La pollution lumineuse provoquée par les satellites artificiels n’est pas nouvelle. Une récente étude scientifique démontre cependant que le phénomène aurait plus de conséquences que prévu, notamment du fait de sa considérable accélération ces dernières années.

Outre la pollution lumineuse, les satellites et débris spatiaux entraineraient des risques d’interférences radios et de dégradation de l’imagerie spatiale.

Un phénomène qui s’accélère

Le sujet de la pollution spatiale agite la communauté scientifique depuis les débuts des programmes spatiaux américains et soviétiques. Pendant longtemps, le principal problème restait celui de la sécurité en orbite, où les risques de collisions augmentent au fil des années. Mais un autre sujet d’inquiétude est apparu plus récemment : celui de la pollution lumineuse.

Largement exacerbée par la mise en orbite de nouvelles méga-constellations, comme le réseau Starlink de SpaceX ou encore OneWeb, cette pollution lumineuse perturbe énormément le travail des astronomes. Mais jusqu’à présent, son impact global restait sous-estimé. C’est en tout cas ce qu’estime une équipe de chercheurs répartis entre la Slovaquie, l’Espagne et les Etats-Unis, et qui ont adopté une nouvelle approche.


Plutôt que de prendre en compte les effets individuels de chaque source de pollution lumineuse sur telle ou telle observation scientifique, l’étude publiée dans le Monthly Notices of the Royal Astronomical Society Letters modélise la contribution générale de l’activité orbitale à la luminosité nocturne. Et, loin d’être marginale, l’activité humaine dans l’espace entrainerait la même luminosité diffuse que la Voie Lactée !

Une liste à rallonge d’effets indésirables

Pour l’heure, l’impact global de cette pollution lumineuse reste difficile à évaluer. D’une part, il faudra que d’autres recherches confirment et approfondissent les récentes études. D’autre part, l’accélération du processus viendra complexifier la rédaction des conclusions.

Toutefois, outre les risques de collusion et l’impact sur l’observation astronomique depuis la Terre , les chercheurs associés évoquent plusieurs pistes problématiques. Ainsi, la pollution lumineuse pourrait perturber le travail des satellites d’observation de la Terre, en créant des interférences visuelles à basse altitude. L’augmentation des satellites et débris pourrait aussi perturber la diffusion électromagnétique en dehors du spectre lumineux visible, notamment dans les bandes infrarouges ou sur certaines fréquences radios.

Enfin, la généralisation des constellations, couplée à la pollution lumineuse terrestre qui camoufle déjà de nombreuses étoiles, pourrait aussi avoir un impact sur la faune. Certains animaux utilisent en effet les étoiles pour se repérer pendant les migrations. Pour d’autres, les phases sombres de la nouvelle lune peuvent jouer un rôle essentiel à leur cycle de repos ou de reproduction. Autant d’effets encore méconnus des impressionnants déploiements spatiaux en cours…

Source : Dark Sky

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
17
12
orionb1
Il est temps de mettre fin à ces constellations. Mon espoir est que le manque de rentabilité finisse par arrêter tout ça …
Emmoglobine
L’homme aura finalement tout saccagé sur cette terre …
setsunakawa
Le soucis c’est que l’investissement est/sera fait. Donc même si il s’avère que la rentabilité ne soit pas au rendez-vous, il n’y a aucune justification pour les détruire, il y aura tentative de rentabilisation de l’investissement de toute façon.
bennukem
Oui, si tu n’avais pas eu besoin de ton pc et internet pour poster ton message, on aurait pu éviter toute la chaîne qui en découle. Satellite compris.<br /> J’espère que tu as de la culpabilité.
kast_or
Mouais… C’est un peu comme si vous disiez à un antinucléaire de ne pas utiliser son ordinateur par ceque l électricité qu il utilise en est sûrement issue…<br /> Si ces satellites étaient là seule option je m en accomoderai, mais si une alternative moins «&nbsp;polluante&nbsp;» (si on les considère comme une pollution lumineuse) je suis prêt à être surfacturé de 1 ou 2 % pour éviter leur déploiement.
orionb1
mais on sait très bien faire sans ces constellations et on le fait très bien<br /> c’est un faux dilemme<br /> alors que faire sans le nucléaire tout en réduisant nos émissions de CO2 est quand même bien plus difficile<br /> quand à dire qu’il n’y a pas de raison d’arrêter tout ça, il y en a quand même qui sont indiquées dans l’article. Est-ce qu’elles sont suffisantes ? on entre alors dans un débat politique
kroman
Si c’est déjà un problème maintenant, qu’est ce que ce sera quand 30 sociétés auront aussi leurs 40 000 satellites comme le prévoit Starlink…
Maelig_22
Toujours fascinant de voir une communication aussi orientée de la part du lobby des astronomes, population des plus gâtées, dotées et biberonnées, avec les équipements les plus coûteux au sol et en l’air, bien jaloux de leur prérogatives, de leur spectre électromagnétiques réservé. Il aura suffit de quelques années à quelques activistes épaulés de groupes d’intérêts cherchant désespérément à garder leur privilèges, pour associer «&nbsp;pollution&nbsp;» à «&nbsp;lumineuse&nbsp;», puis sortir une armada d’arguments vaseux caractérisés par le fait qu’il faille les mettre au conditionnel. Mais dans la tête de notre médiocratie conditionnée, on est encore au bord du précipice. Le seul précipice qui existe, c’est la préparation méticuleuse, puis la récupération des résultats, de la part d’un groupe politique ayant depuis longtemps décidé qu’exercer un pouvoir liberticide, autoritaire, anti-humaniste était moralement acceptable si justifié par la poursuite du dogme: éradiquer l’individualisme, le dépassement de soi, les rêves plus ou moins matérialisés d’exploration, la libre entreprise, et tous ces traits devenus, par construction, anti-sociaux. Aujourd’hui on vous interdit la voiture thermique en ville. Puis partout. Puis les SUV électriques. Puis en fait toutes les voitures électriques. Puis l’aérien. Puis les rêves d’enfant liés à l’aviation. Puis on vous parle de pollution lumineuse. Sonore. Psychique. Sociale. On vous interdira de vivre en maison individuelle un de ces 4. Puis de vivre en périphérie des villes. Puis en logement individuel. Puis, probablement, votre mode de vie, et votre espérance de vie même, ne seront plus vraiment de votre propre ressort. Au nom de quoi? Du prolongement à son extrême de ce qu’on appelle le principe de précaution, né je le rappelle à la convention des Nation-Unies de Rio en 1992, et qui a complètement échappé à l’esprit fondateur, en devenant un horizon infranchissable à toute pensée non strictement conservatrice du point de vue de la biosphère terrestre. Au point d’empêcher l’humanité d’exister, pour protéger une permanence, une éternité qui en réalité est une construction purement théorique et erronée. La Terre, le système Solaire, l’Univers évoluent. Ils courent probablement à leur perte, ou peut-être pas. Probablement que la Terre sera vaporisée avec l’explosion en supernova du Soleil, dans environ 5 milliards d’année. Je souhaite bon courage à EELV pour intégrer ça à sa soupe religio-politique.
Voigt-Kampf
J’ai toujours aimé ce genre de réponse… du style : «&nbsp;accepte ou vis dans une grotte !!&nbsp;» dans le même genre «&nbsp;vous êtes avec nous ou contre nous !!&nbsp;» typique de notre (folle) époque, sans demie-mesure aucune.<br /> Pour info purement fortuite, ma boite ne fournit plus les bulletins salaire papier et il faut avoir au minimum une boite e-mail pour avoir une trace de bulletin.<br /> J’espère que tu as de la culpabilité.
carinae
Population d’astronomes qui sont des chercheurs, dont l’astronomie est le boulot et qui voient leur travail se compliquer a cause de sociétés privées dont l’unique but est le pognon …et accessoirement ne depolluront pas les orbites quand cela sera nécessaire…<br /> Le problème de pollution lumineuse n’est pas nouveau et pas mal d’efforts ont été faits notamment autour du Pic du midi par exemple. Par contre, les constellations de satellites elles sont récentes…et tout ça pour quoi ? Sans compter les problèmes de sécurité… comme s’il n’y avait pas déjà assez de bord… comme ça en orbite .
Maelig_22
«&nbsp;Population d’astronomes qui sont des chercheurs, dont l’astronomie est le boulot&nbsp;»<br /> Gé-nial. Des chercheurs il y en a partout, en particulier chez SpaceX mais dans toutes les boîtes hi-tech (ou pas d’ailleurs), que ce soit dans le monde ou en France. Le nombre de doctorants qui passent par une thèse CIFRE en France est important, et tant mieux.<br /> «&nbsp;a cause de sociétés privées dont l’unique but est le pognon&nbsp;»<br /> Je suppose que c’était l’insulte ultime. Mais personnellement je considère que c’est beaucoup moins choquant que l’époque actuelle où les entreprises doivent se trouver une raison sociétale d’exister. C’est incroyablement cynique, toutes les boîtes cherchent à faire croire qu’elles font avancer la société, mais le fond du truc c’est qu’elles n’existent que pour faire du pognon. Et tant mieux. Elon Musk n’a jamais caché qu’il cherchait une machine à cash pour financer son équipée Marsienne. Si le business Starlink s’avère profitable, y contribue, et que le service s’avère utilisé et donc utile, tant mieux !<br /> «&nbsp;et accessoirement ne depolluront pas les orbites quand cela sera nécessaire…&nbsp;»<br /> Tu devrais te renseigner sur la régulation en fréquence. Les acteurs du satellites ne reçoivent AUCUNE autorisation de lancement et aucune bande de fréquence ne leur est allouée s’ils n’ont pas un plan de gestion des débris (cycle de fin de vie du satellite ou lors de dysfonctionnement) convainquant. De plus dans le cas de Starlink ils ont nettement diminué les altitudes opérationnelles. Or même sans manœuvre de fin de vie (mais encore une fois c’est obligatoire) les satellites rentrent dans l’atmosphère en orbite basse assez rapidement (enfin en dessous de 1000 km, à partir de 1000 km ça commence à être un problème)<br /> «&nbsp;Par contre, les constellations de satellites elles sont récentes…et tout ça pour quoi ?&nbsp;»<br /> Bein en fait, c’est l’air du temps que tout le monde joue à son petit dirigeant autoritaire en disant «&nbsp;tout ça pour quoi?&nbsp;», pour un peu tout et l’importe quoi en fait. Il y a toujours une raison valable pour dire «&nbsp;tout ça pour quoi&nbsp;»? Même le télégraphe pourrait être critiqué. Vive la liberté d’entreprendre. Vive le progrès. Vive la liberté. S’ils se plantent, si c’est mauvais (mais ça ne risque pas d’être mauvais, ils en sont actuellement à 300 Mbps en downlink avec une latence à ~40 ms, voire ~30ms avec un objectif à ~20ms pour la fin d’année), si personne ne s’abonne à leur plan à 99€/mois, tant pis pour eux. Mais il n’y a pas de raison légale de les empêcher d’essayer. A moins encore une fois de s’inventer des raisons hypothétiques et de faire glisser le sujet sur le plan d’une morale fumeuse.
Maelig_22
ps: ton pseudo «&nbsp;carinae&nbsp;», c’est pour Eta carinae? Si oui je peux comprendre que le sort de l’astronomie te préoccupe Je tiens à préciser que j’ai malgré tout beaucoup de respect pour l’astronomie et le concept même de lever les yeux pour observer notre univers, c’est fondamental. Mais je n’apprécie malgré tout pas du tout la guerre de communication qui tourne autour de la protection du business astronomique. Tout ce qui utilise le spectre électromagnétique dans des bandes plus ou moins adjacentes est pris pour cible actuellement, avec des arguments vraiment limites dans pas mal de cas. Je trouve que cette alliance objective avec les militants environnementaux leurs donnent peut-être plus de poids à court terme, je peux comprendre la stratégie, mais c’est à mon avis dangereux pour notre société. Surtout que j’observe que beaucoup de groupes, de lobbies, d’associations, on de plus en plus le réflexe d’attaquer sur le même plan de la communication, avec ce niveau d’arguments. C’est très préoccupant pour notre démocratie. Je m’arrête là sur ce fil.
Emmoglobine
j’ai vécu avant que toute cette techno soit présente, et franchement on avait bien d’autres occupations …
carinae
Respect pour avoir deviné l’origine de mon pseudo ,<br /> Mais bon il est vrai que l’astronomie est aussi un business . Tout comme les constellations de satellites . Perso je ne vois pas trop pour l’instant ce qu’ils vont apporter de plus si ce n’est une pollution supplémentaire. L’avenir nous le dira
bennukem
comme dirait pépé, c’était mieux avant
SlowPulseBoy
Pas besoin d’être astronome ou écolo pour se poser la question de l’appropriation et la dégradation de biens communs par des entités privés. Pourquoi devrions nous collectivement subir les nuisances d’une aventure industrielle hasardeuse qui n’a que pour seul objectif son propre profit?<br /> Et ce d’autant plus qu’il existe des alternatives avec le développement des réseaux au sol, certes plus long à mettre en place, mais beaucoup moins problématiques sur le long terme.<br /> Je trouve au contraire que voir starlink et autres projets affiliés comme moteur de progrès relève d’une vision bien naïve du développement technologique, projet noyé dans le court-termisme et l’opportunisme industriel.<br /> Lorsque la Terre sera enveloppée d’une «&nbsp;cage&nbsp;» de plusieurs dizaines, voir centaines de millier d’objets spatiaux émetteurs dans quelques années, peut être pourra t’on alors vraiment se poser la question de sa pertinence, et ce, pour que quelques privilégiés puissent streamer en 4k dans la pampa.<br /> Enfin, au sujet de ton respect condescendant pour l’astronomie, je voudrais te rappeler que cette discipline est en corrélation directe avec de nombreux domaines de physique fondamental. Domaines dont nous profitons tous, même si cela ne semble pas évident pour tout le monde. Occulter notre regard sur l’univers c’est se tirer une balle dans le pied (dans l’œil) en terme de recherche et de retombées technologiques bien concrètes.
nordic16
De la folie pure d’un capitalisme sauvage sans plus de limites ni contrôle. Ça en sera bientôt fin de l’observation de l’univers fait sur terre tellement les télescopes terrestres seront bientôt aveuglés au nom de quoi au juste, sûrement pas pour supposément fournir l’internet aux plus pauvres comme le laisse croire ces méga entreprises que sont devenues les GAFAM mais plutôt pour s’engraisser encore et encore…
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Est-ce un avion ? Est-ce un oiseau ? Non, c'est un satellite russe qui s'est écrasé, faute d'avoir atteint l'orbite
La NASA a fixé une plaque sur la sonde Lucy pour les
SpaceX progresse vers un premier vol orbital de Starship... mais il faudra encore attendre
Pour les 19 ans du télescope Integral, l'ESA raconte son sauvetage le mois dernier
Une météorite s'écrase dans son lit, à quelques centimètres de sa tête
L'équipage qui a tourné Le Challenge est revenu sur Terre
Lucy in the Sky… Découvrez la grande mission de la petite sonde NASA !
Elon Musk promet que les Superchargeurs Tesla feront aussi bornes Wi-Fi
Des astronautes simulent la vie martienne dans le désert israélien du Néguev
Que se passera-t-il quand le Soleil mourra ? Cette découverte laisse entrevoir le futur de notre système solaire
Haut de page