La Chine construit une base de lancement astronautique offshore

13 septembre 2020 à 14h30
6

Le cinquième site de lancement du pays n’est pas sur terre, mais bien sur mer.

Forte de 37 lancements en 2018 et de déjà 26 lancements cette année malgré un contexte défavorable, la Chine construit une cinquième base de lancement astronautique. Afin de s’affranchir des problèmes liés aux sites traditionnels, parfois proches de zones peuplées, celui-ci est bâti en mer, loin des habitations.

De un à 37 lancements en moins de 20 ans

En à peine 20 ans, la Chine s’est imposée comme une nation incontournable dans le domaine spatial. Si en 2001 le pays n’avait effectué qu’un seul lancement par l’intermédiaire de sa fusée Longue Marche, ce chiffre n’a cessé d’augmenter au fil des années. Ainsi, en 2018, une année record, la Chine a procédé à 37 lancements via ses fusées Longue Marche 2, 3, 4 et 11. Pour cette année 2020, déjà 26 lancements ont eu lieu malgré la pandémie de Covid-19.

Actuellement, le pays dispose de quatre sites de lancement. Ils sont situés à Jiuquan (nord-ouest de la Chine), Taiyuan (nord), Xichang (sud-ouest) et sur l'île de Hainan. La Société de sciences et technologies aérospatiales de Chine (CASC) construit actuellement un cinquième site pour le moins original : il est offshore, c’est-à-dire situé en mer, et mobile.

Il est élaboré au large de la ville de Haiyang, sur la côte de la province orientale du Shandong. Wang Xiaojun, directeur de l'Académie chinoise de technologie des lanceurs (CALT), a récemment visité l’installation. Il rapporte des « progrès substantiels ». Une fois opérationnel, ce site sera utilisé pour le lancement de véhicules légers, mais aussi la construction et l'entretien de fusées, satellites et autres engins spatiaux.

Vous l’imaginez, ces bases de lancement offshore présentent un avantage majeur : elles peuvent être placées loin de zones potentiellement peuplées et minimisent donc les risques pour la population. À vrai dire, ce type d’installations est dans l’ère du temps : SpaceX, la société d’Elon Musk, planche également dessus. Du côté chinois, le 5 juin 2019, un lanceur Long March 11 a déjà été lancé depuis un pas de tir situé au beau milieu de la Mer Jaune, faisant de la Chine la troisième nation à réaliser cette prouesse.

Un succès parmi d’autres

Cette réalisation témoigne bien de l’ambition de l’empire du Milieu pour tout ce qui touche à l’astronautique. Le pays a ouvert le secteur aux investissements privés depuis 2014 et compte plusieurs réalisations majeures à son actif. Outre cette base offshore, citons par exemple son système de navigation par satellite BeiDou, pleinement opérationnel depuis juin, ou encore l'alunissage de son rover Change'-e4, le premier engin ayant foulé la surface cachée de la Lune.

Et si cela ne suffit pas à vous impressionner, terminons par un projet encore plus audacieux : la construction d’une station de recherche scientifique sur la Lune d’ici dix ans.

Modifié le 15/09/2020 à 10h20
6
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
L'énergie nucléaire continue de perdre du terrain face au solaire et à l'éolien
Orange : un forfait 5G avec data illimitée pour 80 euros par mois pourrait être bientôt lancé
Cyberpunk 2077 : malgré les promesses de CD Projekt, le studio passe en mode crunch
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
Le code source de Windows XP en fuite sur les réseaux
Un ancien cadre dévoile la stratégie de Facebook pour être aussi addictif que le tabac
Environnement : Renault vous invite à couper votre moteur devant les écoles
PlayStation 5 : le gameplay de Demon's Souls montré par Sony ne tournait pas en 4K
scroll top