Nouvel échec d'un lanceur chinois, pour la deuxième fois en deux mois

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
10 avril 2020 à 18h30
28
fusée chine
Un autre lancement de CZ-3b depuis le site de Xichang. Crédits : Xinhua

Difficile printemps pour le spatial chinois. Ce 9 avril, un lanceur
CZ-3B n’a pas réussi à atteindre l’orbite avec le satellite Palapa-N1 qu’il transportait.

 C'est déjà le deuxième échec après celui du 16 mars, alors que le
lanceur chinois CZ-7A ratait son vol inaugural.

Impossible à cacher

Une heure après le décollage, les autorités chinoises n'avaient pas encore annoncé la réussite de la campagne de vol. C'est souvent le premier indice, dans une communication réduite à son maximum, que quelque chose s'est mal passé. Pas de « live » du décollage depuis le centre de Xichang pour le décollage d'un lanceur CZ-3B, mais une confirmation qui passe par les vidéos des utilisateurs chinois de Weibo, le Twitter local.

Et une fois de plus, les mauvaises nouvelles ont fusé plus vite que les annonces. L'agence officielle publiait tout juste son communiqué sur l'échec du lancement du satellite Palapa-N1 que des vidéos de la désintégration du haut du lanceur dans l'atmosphère, capturées sur l'île de Guam, faisaient le tour du monde. Il n'y a heureusement aucun dégât au sol.

Côté client…

Pour ce quatrième échec en 24 ans de service (la « Longue Marche 3B », ou Chang Zheng 3B, est une fusée particulièrement fiable), c'est le troisième étage qui a eu un problème, et n'a visiblement pas été capable d'entrer sur orbite.

Le lanceur devait emmener le satellite Palapa-N1, aussi nommé Nusantara Dua, pour le compte de l'opérateur indonésien Palapa Satelit Nusantara Sejahtera, aussi appelé PSN. Un client qui joue de malchance avec la Chine : le satellite Palapa-N1 devait remplacer une autre unité du même opérateur, dont la durée de vie avait été écourtée car ce dernier avait été lancé sur une mauvaise orbite par… une autre CZ-3B, en 2009.

Gros enjeux pour la Chine

Cet échec chinois intervient dans un contexte particulier. En effet dans une période fortement impactée par la crise liée au COVID-19 , le secteur spatial chinois tente de garder sa programmation particulièrement chargée cette année (plus de 40 vols prévus). Or cette catastrophe pour CZ-3B est déjà la deuxième en deux mois pour cette industrie d'état : le 16 mars la nouvelle version du lanceur CZ-7 (nommée CZ-7A) échouait elle aussi à atteindre l'orbite à cause de son troisième étage.

Les autorités ont intérêt à trouver rapidement la parade, car malgré la grande variété de leurs familles de fusées, les enquêtes pour identifier les erreurs de ces deux campagnes vont stopper quelques semaines, et plus probablement plusieurs mois, toutes leurs capacités d'atteindre l'orbite géostationnaire.

Et le test du nouveau lanceur CZ-5B et sa capsule habitée expérimentale est toujours prévu dans quelques jours…

Source : Spaceflight

Modifié le 10/04/2020 à 23h05
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
28
12
Fulmlmetal
Dire « Pour ce quatrième échec en 24 ans de service (la « Longue Marche 3B », ou Chang Zheng 3B, est une fusée particulièrement fiable) » n’est pas très parlant et pas très vrai.<br /> Sur 65 lancements de la CZ3B 4 échec (dont 2 partiels), ça fait un lancement raté sur 16, donc pour moi c’est pas un gage de fiabilité. Ca reste très mauvais en comparaison de la concurrence comme Ariane 5, Falcon 9, Delta 4 ou Atlas 5.
ebottlaender
C’était le premier échec après 28 succès d’affilée, ce qui est tout à fait honorable selon les standards des lanceurs internationaux. Delta IV n’a jamais eu d’échec mais a été beaucoup moins utilisée, et les trois autres… Sont quasiment les plus fiables toutes catégories confondues (Falcon 9 surtout depuis 2016 mais honorable sur toute sa vie).
Fulmlmetal
Bah Delta IV c’est 40 vols avec succès tout de meme. C’est suffisamment significatif pour en faire une comparaison.<br /> Quand aux 3 autres qui sont comme tu le dit les plus fiables, je les nomme non pas parce qu’ils sont les plus fiables mais parce qu’ils sont surtout les concurrents de la CZ3B.<br /> Mais mon intervention valait surtout sur le fait que dire que la CZ3B est fiable pour 4 échecs sur 65 c’est très optimiste comme vision. Pour beaucoup c’est un mauvais résultat 1 échec sur 16.<br /> Et pour pinailler et fair emon chieur de service je précise qu’il y a eu 26 succès consécutifs de la CZ3B, et pas 28, depuis le précédent échec en 2017. Ce qui ne change rien sur le fond
ebottlaender
Ouaip, 26. Aucune idée de pourquoi j’ai compté les deux qui n’allaient pas dans la liste ^^<br /> Je vais pinailler aussi parce que Delta IV Heavy c’est pas Delta IV, na.
dududuche
Pourquoi parle-t-on des « lanceurs chinois », du « spatial européen », etc… Tout ceci n’est-il pas un peu réducteur en 2020 tandis qu’au-delà de nos orbites, les nationalités n’existent plus vraiment ? Ne fait-on pas survivre une industrie de « dupes » dans une course aux étoiles dont quelques initiés seulement connaissent à l’avance l’aboutissement ? (et jouent sur les vieux idéaux conflictuels des guerres passées). J’ai toujours du mal avec cela pour ma part. Concernant le problème, que s’est-il passé exactement ? Ce n’est pas très clair. Un satellite qui devait être mis en orbite à explosé, c’est cela ? Avant de se mettre sur sa trajectoire ? Pourquoi est-ce que c’est arrivé, peut-on en savoir plus ?
ebottlaender
Concernant le problème, il s’agit d’un souci avec le troisième étage du lanceur, c’est précisé dans l’article. Coupure moteur, explosion, problème de structure, on ne sait pas. Et la Chine ne partage pas ce genre d’information.
Cmoi
Pourquoi c’est arrivé? Demande-le au régime communiste chinois…et en passant aussi les vrais chiffres sur les contaminés et morts du Coronavirus en Chine.<br /> Sinon, un peu d’Histoire…<br /> La 14 Février 1996 à Xichang, la fusée Longue Marche vira hors trajectoire deux secondes après lancement, s’écrasant dans le village proche et détruisant 80 maisons, tuant 56 personnes selon les sources chinoises et 200 selon les services de renseignement des États-Unis.
ebottlaender
Oui cette histoire et les accusations qui vont avec sont bien connus, mais la CZ-3B n’a plus grand chose à voir aujourd’hui avec cette version (à commencer par l’ajout d’un système de destruction lanceur plus efficace)…
Fulmlmetal
« Je vais pinailler aussi parce que Delta IV Heavy c’est pas Delta IV, na. »<br /> Ah mais tu as absolument raison, c’est l’arroseur arrosé
BetaGamma
Seulement 3400 morts… ou des centaines de milliers incluant ouvriers, ingénieurs et j’en oublie ?
Cmoi
De toute façon, s’il y avait un autre accident meurtrier…au final, officiellement, il n’y aurait pas de décédés. Il faut dire qu’ils ont de grosses lacunes en calcul, il faudrait qu’ils se remettent au boulier chinois. Plus sérieusement, j’ai l’impression que pour le pouvoir, la vie humaine a moins de valeur que par chez nous, peut-être parce qu’ils sont beaucoup dans le pays.
ultrabill
C’est une question de culture. L’être humain unitairement n’a pas de valeur, ce qui est important c’est le collectif et comment tu le sert.
Fulmlmetal
Cmoi dit " j’ai l’impression que pour le pouvoir, la vie humaine a moins de valeur que par chez nous, peut-être parce qu’ils sont beaucoup dans le pays."<br /> Oui le nombre peut jouer mais je pense que c’est surtout le régime qui fait cela. Les dictatures et régime totalitaire ou communistes ont toujours mis la vie de ses citoyens largement en dessous de l’intéret de la nation ou de son dirigeant.
illuminati
La culture des insectes… la Reine qui contrôle tout… et les « robots » qui travaillent pour la Reine.
dududuche
Ah, d’accord je croyais que c’était une fissure dans le pot en verre. Et une sorte de réarmement lors de la mise en échec. En tout cas politique ou pas, il faudra sûrement une remise à niveau des théories et une adaptation séparée de la feuille de route.
smover
@swami vladika malheureusement la maitrise de nos différentes orbites terrestres et la course à l’espace sont avant tout des questions géopolitiques et des conquêtes d’états, bien avant tout autres intérêts purement économiques.<br /> Space X n’a rien d’indépendant et est avant tout financé par ses contrats avec la NASA, le programme chinois est directement piloté par le parti, l’Europe essaie de financer comme elle peut Ariane 6, l’Inde se développe à grande vitesse, etc.<br /> On parle de la maitrise de l’information, de suprématie orbitale et d’outils militaires, et bien sûr la future capacité à exploiter les ressources spatiales après-demain (lune, astéroïdes, etc.).<br /> Avec la nouvelle conquête lunaire bientôt et surtout la conquête martienne dans la décennie qui vient ou la suivante, il va de nouveau y avoir une compétition féroce digne de celle historique entre l’URSS et les USA des années 50 au 1er alunissage en 69. Cette fois, à minima, cela se fera entre la Chine et les USA, même si l’Inde pourrait jouer les troubles fêtes. Ni l’Europe ni la Russie ne semblent avoir les moyens de participer, en tout cas jusqu’à l’arrivée de cette crise Covid-19.
carinae
Ho que si l’Europe a les moyens de participer à ce genre de choses… sans aucun problème, et d’ailleurs il y a pas mal de projets sur le sujet généralement géré pas le CNES et l’ESA. Il y a simplement une question de point de vue et de politique. Le gouvernement chinois a pour volonté de devenir la 1er puissance du monde dans beaucoup de secteurs, spacial compris, et ce quel que soit le prix pour la population. Les usa ont toujours voulu être au dessus des autres (on le voit bien dans beaucoup de domaines et même parfois dans certaines attitudes), c’est avant tout une question d’ego et de fierté (souvent bien mal placée). La différence stratégique avec l’Europe est flagrante et la conquête de mars en est un très bon exemple ces 2 pays voulant avant tout se poser sur Mars alors que les européens veulent s’établir sur la lune pour pouvoir atteindre mars. Et contrairement aux USA en Europe on communique peu sur ces sujets…
kroman
Leurs lanceurs ne sont pas fiables et en plus ils survolent des zones habitées ! folie d’un autre siècle… https://www.thespacereview.com/article/2323/1
smover
Quels sont les projets que l’Europe peut mettre en face d’Artemis et de ce que fait SpaceX ? Je croyais que nous n’avions rien, mais tant mieux si je me trompe !!<br /> Je vois mal l’Europe qui cherche du financement pour tout être capable d’arriver premier sur Mars, ou même d’aller sur la Lune à ce stade.<br /> Nous n’avons même pas de lanceur réutilisable, indispensable pour minimiser les coûts et faire les nombreux aller-retours nécessaires à établir des bases sur d’autres corps célestes… Space X a une avance énorme sur tout le monde, je suis persuadé l’énorme SLS des USA ne verra au final pas le jour au delà du premier exemplaire et sera remplacée par les futures fusées Starship de Musk (qui continue à enchaîner les progrès, malgré les derniers incidents).
carinae
Mais l’ESA ne cherche pas du tout a aller sur Mars avant les autres. Le but c’est simplement de s’établir sur la lune et ensuite on verra. Pour l’instant Mars ce n’est que des missions automatisées. Le problème de la conquête de Mars c’est avant tout une histoire d’ego et tant qu’il n’y aura pas de mission internationale ça n’apportera pas grand chose si ce n’est que c’est un vrai gouffre financier et franchement il y a bien d’autres priorités aujourd’hui… Mais bon pas sur que ceux qui nous gouvernent l’entendent comme cela, en Europe c’est possible mais en Chine et aux USA c’est clair que non malgré le fait que les drapeaux nationaux n’aient pas foi dans l’espace.<br /> Juste pour info voici quelques un des projets sur lesquels travaille l’ESA https://www.businessinsider.fr/les-17-programmes-spatiaux-sur-lesquels-leurope-va-travailler-dans-les-5-ans-a-venir.<br /> Concernant le projet de village sur la lune<br /> http://www.esa.int/Space_in_Member_States/France/Un_village_sur_la_Lune et certainement qu’ils ne réinventeront pas la roue et utiliseront ce que d’autres ont fait… Si tant est qu’au vu de la situation actuelle il y ait les budgets pour…
Blackalf
carinae:<br /> Si tant est qu’au vu de la situation actuelle il y ait les budgets pour…<br /> Je pense que c’est bien là que ça risque de coincer, il va falloir redresser l’économie de tous les pays européens avant de pouvoir regarder à nouveau vers l’espace
clintl
Rien que le fait que cela se nomme « European … » n’augure rien de bon. Ce sont des pompes à fric technocratiques noyautées de lobbyistes US qui vont tout pour que cela ne débouche sur rien. La France a su faire seule, en 15 ans et avec efficacité : Ariane, Redoutable, Nucléaire, plusieurs Mirages, Caravelle, Puis Concorde avec les British… Quand on veut on peut, quitte à faire des alliances ponctuelles efficaces. Mais surtout pas « European ». On a vu le résultat avec Galileo, avec A400M, avec Eurofighter, avec Ariane qui ne sort rien depuis A5 qui était 60% Fr. Ariane 6 n’apporter aucune innovation. Juste du low cost. Mort né.
ebottlaender
La qualité globale des commentaires sous ce post est déplorable. Mais là, vous avez presque la palme. Ariane 6, aucune innovation ? C’est beau. Donc les nouveaux boosters ne sont pas nouveaux, le nouveau moteur Vulcain amélioré il n’est pas nouveau, les nouvelles coiffes ne sont pas nouvelles et bien sûr le nouveau moteur Vinci du second étage, j’imagine qu’il n’est pas nouveau non plus.<br /> Ah, que de non-nouveautés…
smover
@ebottlaender Qu’est-ce que vous pensez des choix d’Ariane 6 vs ceux de Space X, du non réutilisable vs du réutilisable ? Je ne crains que nous autres européens soyons complètement à la ramasse avec notre future fusée avant même qu’elle soit lancée, sans pour autant remettre en question les améliorations qu’elle porte (un article sur Ariane 6 pour nous éclairer sur le projet et comment il a évolué serait certainement passionnant si le cœur vous en dis ).<br /> Je ne dis pas que le futur lanceur européen sera mauvais bien sûr, mais à partir du moment à Space X a reposé avec succès 50 fusées, comment l’ignorer ? Même si on ne connait pas les gains financiers - ou même s’il y en a - des fusées réutilisables actuelles en dehors du marketing imprécis sur le sujet de Space X, le bon sens laisse à penser qu’ils ont raison. Idem pour la capacité à se poser sur des barges. Dès lors comment ne pas considérer comme obsolète une Ariane 6 ou tout autre fusée ‹ jetable › qui couterait à priori plus de 20 millions de plus qu’une F9 par vol pour une capacité relativement similaire ?
smover
@clintl réduire les coûts face à SpaceX est nécessaire à ce stade. Etre capable de faire justement « du low cost » avec la fiabilité d’Ariane V nécessite probablement quantité d’innovations. Airbus est un succès mondial qui n’a rien à envier à Boeing, et l’A400M un avion sublime. L’Europe est évidemment une mécanique complexe, du fait de notre diversité et des nombreuses langues, mais quelle richesse de savoir, de valeurs et de cultures !! Quand nous travaillons ensemble nous sommes excellents, alors bien sûr cela demande des efforts constants mais de nombreuses réussites le justifie.<br /> On oublie souvent comment c’était avant, des frontières et des monnaies qui nous séparaient tous. Rien que le fait que l’Euro tienne malgré les politiques économiques différentes semble un miracle mais ça reste une très belle réussite. Alors bien sûr il y aura toujours des rageux pour dire que tel pays s’est bien engraissé sur le dos de tel autre, mais il y a des valeurs magnifiques à partager cette monnaie commune.
clintl
Quelle richesse dans l’échec … c’est trop beau …
clintl
Que des nouveautés ? et qui apportent quoi ? Nouveau booster ? … la belle affaire… Un troisième étage réallumable ? Déjà fait par nos concurrents depuis un bail. Et de l’ambition ? du rêve ? c’est pour quand ?
clintl
l’A400M … MDR !!! ça y est ? il peut ravitailler les hélicos ? … après 10 ans alors que les US le font depuis 30 ans ? De plus Airbus est une création Fr/All/Esp/Uk, sur la base essentiellement de compétences à l’origine Françaises, et qui ne doit rien à l’EU, et fort heureusement.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Baromètre Internet : nPerf dévoile l'effet du confinement sur les connexions fixes et mobiles
Bon plan VPN : profitez de l'offre limitée du VPN HMA à 2,99 €/mois
Disney+, Windows 10 et Bill Gates contre le coronavirus ; c'est le récap tech de la semaine
Forfait mobile : l'offre Free 50 Go est toujours disponible à 9,99€
· S | F · Chronique futuriste d'une enquête aux côtés d’Amy Earthson
Une Smart TV Toshiba 4K UHD 58
Smart TV Samsung : les bons plans immanquables du week-end !
Offre flash : un vidéoprojecteur Acer à prix choc (via ODR) 🔥
Samsung Galaxy Buds : le prix des écouteurs Bluetooth en forte baisse
Ondes radio : l'ANFR publie son étude annuelle d'exposition du public aux ondes radioélectriques
Haut de page