La définition d'un kilogramme change à partir d'aujourd'hui

le 20 mai 2019 à 16h46
0
Le Grand K

Depuis 130 ans, un kilogramme se définissait par la masse d'un lingot nommé « le Grand K », mais la Journée mondiale de la métrologie, célébrée ce jour, marque l'adoption d'une nouvelle définition.

C'est lors de la Conférence générale sur les poids et mesures que les chercheurs, alors réunis à Versailles, ont décidé de la nouvelle définition du kilogramme, la faisant reposer sur un courant électrique.

Le kilogramme était la dernière unité SI encore définie par un objet physique


Le Grand K, un cylindre de platine iridié, était conservé sous trois cloches, dans un coffre fermé par trois clés, au Bureau international des poids et des mesures à Sèvres, en Île-de-France. On vous l'annonçait en novembre dernier : après 130 ans de bons et loyaux services, le Grand K n'est plus aussi efficace qu'auparavant. Il ne répondait plus aux exigences désormais demandées. Et surtout, il pouvait parfois accuser d'un écart de 50 microgrammes sur des pesées en comparaison à ses copies-témoins.


Son remplaçant est une mesure effectuée à partir de la constante de Planck


La constante de Planck est le terme scientifique qui permet de parler du rapport énergie/fréquence du photon en fonction duquel est désormais défini un kilogramme. Cette constante physique était déjà utilisée en physique quantique, sa valeur est d'exactement 6,626 070 15 × 10-34.

Ainsi, pour mesurer la masse d'un kilo, il faudra alors utiliser une balance de Kibble. Cette dernière est un appareil qui permet de convertir, avec neuf chiffres significatifs, la puissance mécanique en puissance électrique et inversement.

Pour les pesées quotidiennes, rien ne changera


Dans le cadre d'une utilisation ordinaire, un kilo de farine restera un kilo de farine. Les véritables changements seront pour les utilisateurs de mesures plus précises, notamment en ce qui concerne les domaines de l'ingénierie de précision, des nanotechnologies et du développement des médicaments.

Selon Terry Quinn, Directeur émérite du Bureau international des poids et mesures, « l'idée est que, si toutes les unités sont basées sur les constantes de la physique, elles sont par définition stables et inchangées à l'avenir et universellement accessibles à tous ». Ainsi, pour les scientifiques responsables de la maintenance du système international, la seule solution pour adopter une définition plus robuste d'un kilogramme était de jeter aux oubliettes progressivement le Grand K.

Source : Standard Media

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

General Motors envisage... un Hummer 100% électrique
Les vélos et trottinettes électriques bientôt légales dans l'état de New York
Radar 360° et caméra arrière, Damon pousse l'innovation sur ses motos électriques
Dr.Mario World arrive le 10 juillet sur iOS et Android
Volkswagen garantira les batteries de l'ID.3 pendant 8 ans : une première
Selon Kuo, Apple proposerait à nouveau un smartphone compact en 2020
RCS : le successeur du SMS arrive et c'est Google qui s'en charge
Salon du Bourget - Drones : Dassault et XSun présentent un prototype autonome à alimentation solaire
Test du Jabra Elite 85h : un casque Bluetooth performant dans tous les domaines
Libra : ce qu'il faut savoir sur la cryptomonnaie annoncée de Facebook
scroll top