Valve annonce avoir banni plus de 40 000 comptes de Dota 2... mais pourquoi ?

Virgile Rasera
Spécialiste Gaming
12 février 2020 à 15h03
0
Dota 2

La chasse aux tricheurs de toutes sortes, en particulier sur les jeux orientés e-sport, est une des préoccupations majeures des éditeurs. Et Valve ne prend pas la chose à la légère, puisqu'il vient d'annoncer une nouvelle salve de 40 000 comptes bannis sur Dota 2.

La raison invoquée par l'éditeur est pour le moins évasive : « abus du matchmaking ». Derrière cette appellation très générale se cachent en réalité des pratiques variées ayant toutes pour but de truquer le matchmaking rating des comptes concernés.


Les affaires sont les affaires !

Il existe de nombreuses façon de tricher dans un jeu compétitif, la plus connue, et finalement la plus facilement détectable, étant l'utilisation d'un logiciel tiers pour truquer les parties en s'octroyant un avantage certain sur les autres joueurs en lice. Les exemples de bannissements de joueurs ne manquent pas. On se souvient par exemple du ban à vie du célèbre joueur de Fortnite, Jarvis pour avoir utilisé un logiciel de triche sur un compte secondaire. La sentence irrévocable d'Epic Games avait alors fait grand bruit et la réaction émue du joueur concerné fut d'ailleurs très largement médiatisée.

Il existe cependant d'autres manières plus discrètes de piper les dés d'un jeu, sans avoir recours à un logiciel tiers. Ce sont ces pratiques que Valve, comme beaucoup d'autres éditeurs, traque sans relâche avec plus ou moins de succès. Déjà, en janvier 2019, l'éditeur avait annoncé avoir reset 17 000 comptes de Dota 2 pour la plupart accusés d'avoir eu recours à la méthode du smurfing ou d'être des comptes boostés puis revendus à des joueurs désireux d'accéder plus rapidement aux parties classées.

Depuis, Valve a encore intensifié ses efforts pour débusquer les roublards, comme en atteste l'annonce, via son compte Twitter, de 40 000 comptes bannis.


Smurfing ? Boosting ? What else ?

Mais de quoi parlons-nous exactement ? Pour le joueur profane les termes de smurfing et boosting ne sont pas très parlant. Commençons donc par le smurfing.

Il s'agit tout simplement de la pratique consistant en la création d'un nouveau compte « secret » par un joueur très expérimenté afin de moissonner des victoires faciles face à de nouveaux venus et ainsi gravir rapidement les échelons. Une pratique particulièrement frustrante pour les néophytes qui se font laminer sans trop comprendre ce qui leur arrive.

Le boosting est en quelque sorte un dérivé du smurfing puisqu'il s'agit de confier un compte un à autre joueur afin que celui-ci le fasse rapidement décoller. Quand on sait que, pour jouer des parties classées à Dota 2, il faut avoir 100 heures online au compteur, on comprend que certains aient envie d'accélérer un peu le mouvement. En définitive, ces deux pratiques ont bien souvent des visées pécuniaires : pour le joueur de haut niveau, créer un compte de l'ombre pour gravir rapidement les échelons permet ensuite de le revendre à des joueurs impatients ; même chose lorsqu'un de ces mêmes joueurs pressés délègue l'ascension de son compte vers les sommets à une personne tierce contre rétribution. Qui sait, peut-être les joueurs tentés par ces pratiques sur Dota 2 y réfléchiront désormais à deux fois avant de s'y risquer.

Source : Kotaku
Modifié le 12/02/2020 à 15h03
6
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
Des températures supérieures à 20 °C enregistrées pour la première fois en Antarctique
Volkswagen et E.ON dévoilent un projet de stations de charge rapide pour véhicules électriques
Citroën devrait dévoiler une voiture électrique particulièrement abordable le 27 février
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
Bugatti dévoile un concept d'hypercar dément, conçu par un étudiant en design
Le processeur AMD Threadripper 3990X peut faire tourner Crysis… Sans carte graphique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top