L'oie d'Untitled Goose Game s'inscruste dans Windows et macOS grâce à un développeur facétieux

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
14 février 2020 à 10h49
3
Untitled Goose Game
© HouseHouse

Mise à jour du 14/02 à 10h40 : le programme permettant d'inviter l'oie d'Untitled Goose Game sur son ordinateur est désormais aussi disponible sur macOS. Le créateur a mis à jour son site Internet permettant de le télécharger.

Untitled Goose Game, c'était LA sensation australienne du jeu indépendant en 2019. L'oie qu'on y incarne a pour mission de semer le trouble dans une paisible bourgade. Mais elle s'incruste aujourd'hui sur Windows via un programme hilarant imaginé par un jeune fan.

On vous voit venir. « Mais il est déjà disponible sur PC, Untitled Goose Game ? ». Exact. Mais on ne parle pas là du jeu signé par House House, mais bien d'une sorte d'assistant virtuel... incarné par l'oie du jeu. Qu'est-ce qui pourrait mal se passer ?



Un véritable virus que l'on installe soi-même

Codé en quelques jours par Sam Chiet, 18 ans à peine, le programme se propose de faire apparaître aléatoirement l'oie du jeu sur votre environnement Windows. Celle-ci se lancera alors dans des défis complètement absurdes, comme vous voler le pointeur de la souris, ou déplacer aléatoirement des fenêtres pour vous rendre fous.

Parfois, l'oie sortira d'un coin de l'écran, tirant avec elle un mème choisi aléatoirement (totalement personnalisable). Ou vous laissera entendre son cacardement caractéristique, aussi hilarant que crispant.


Le caractère imprévisible et totalement débile de ce programme est exactement ce qui a motivé son créateur à se mettre au boulot. Il faut aussi préciser que l'oie peut également s'immiscer dans vos parties de jeu vidéo, où elle déclenchera des tirs à tout va, ou vous fera tourner en bourrique. Un vrai petit virus que l'on installe de son plein gré ! Bien entendu, une simple pression sur la touche Esc. permet de s'en débarrasser sans plus de cérémonie.

Clippy a trouvé son maître

« Je suis un grand fan des choses qui sont délicieusement ridicules, et c'est — je l'espère — exactement ce dont il s'agit », explique le créateur du programme à The Verge. « C'est un petit assistant de bureau, dont l'unique but est de se mettre en travers de votre travail ». De quoi donner des sueurs froides à n'importe qui a connu Clippy, l'assistant de bureau du Windows des années 90.

En l'espace d'une nuit, c'est une véritable communauté qui s'est organisée autour de la création de Sam Chiet. Son site est déjà inondé de commentaires, et un Discord a été créé pour que les fans puissent partager leurs créations. En effet, le jeune créateur a été prompt à ajouter quelques fonctionnalités à son programme diabolique. Chacun peut désormais ajuster les paramètres de l'oie de malheur dans les fichiers de configuration, ainsi qu'ajouter ses propres GIFs et images pour personnaliser l'expérience.


Une chose est sûre : certains ne vont pas comprendre ce qui leur arrive en découvrant une oie sur leur ordinateur en arrivant au bureau lundi matin. Et je ne vise évidemment personne au sein de la rédaction Clubic.

Source : Itch.io
Modifié le 14/02/2020 à 11h09
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Pipistrel dévoile Miniliner, son projet de petit avion de ligne fonctionnant à piles à combustible
TSMC fait face à des problèmes d'approvisionnement en eau, essentielle pour continuer à produire ses puces
Soldes Cdiscount : ce Xiaomi Poco X3 est vraiment pas cher avec une double promo
AMD : une nouvelle Radeon RX 6000, avec architecture GPU RDNA2, sera annoncée le 3 mars
Apple : Final Cut Pro bientôt sous abonnement comme Photoshop ?
Recevez un aspirateur robot offert en précommandant le Xiaomi Mi 11 chez Cdiscount
Zoom : le sous-titrage automatique bientôt disponible pour tous
Après une mise à jour, des aspirateurs robots Roomba se comportent… bizarrement
L’exchange Coinbase révèle un bénéfice de 322M$ en 2020 avant son introduction en Bourse
Luna : le Cloud gaming d'Amazon ouvre sa bêta à plus de joueurs
Haut de page