Dota 2 : éviter les joueurs toxiques pourrait bientôt impliquer un abonnement

le 20 mai 2019 à 19h11
0
Dota 2

Payer pour ne plus avoir à subir les joueurs malveillants, tel est le deal vers lequel semble s'engager Valve sur Dota 2. La firme de Gabe Newell propose depuis peu, dans son offre payante Battle Pass, une fonctionnalité décrite comme expérimentale : « Avoid Player ». Elle permet en clair d'éviter les joueurs ayant un comportement déplacé sur le MOBA. Une bonne idée qui arrive sur le tard et seulement contre pièces sonnantes et trébuchantes...

Éviter les joueurs les moins amicaux pourrait bien vous coûter 9,99 dollars par mois. C'est en tout cas ce que laisse entendre Valve, qui propose - jusqu'à nouvel ordre -, son option de filtrage des joueurs toxiques, racistes, homophobes (ou des harceleurs) uniquement au travers du Battle Pass de Dota 2. Cette offre payante permettait jusqu'alors d'obtenir essentiellement des items cosmétiques et d'activer des fonctionnalités optionnelles sur le titre.

Quand Valve se met difficilement à la page


Souvent déployées au travers de mises à jour, les fonctionnalités de filtrage des joueurs les moins recommandables (basées sur des systèmes de réputation en ligne ou sur des IA capables de détecter et d'écarter les pseudos comportant des insultes, par exemple) se font de plus en plus communes dans le monde du jeu en ligne. Malgré quelques lacunes inhérentes, dans certains cas, à leur jeunesse, ces dernières sont la plupart du temps proposées par défaut et gratuitement à l'ensemble des joueurs. Un moyen relativement efficace de maintenir une communauté soudée et de rendre les parties en ligne vivables pour tout le monde.

Valve, de son côté, et au grand dam de The Verge, semble s'être longtemps désintéressé de ce type de mesure, au point de laisser les joueurs toxiques prendre une importance croissante sur les serveurs de Dota 2. Si d'autres titres multijoueurs emblématiques ne sont pas épargnés par ce phénomène, Valve n'a, par exemple, toujours pas pris soin d'instaurer un filtrage des pseudonymes afin d'éviter les débordements... et ce même six ans après le lancement de Dota 2, précise le média américain.

Une fonctionnalité « Avoid Player » pour l'heure rachitique


Plus irritant encore pour les joueurs, cette fonctionnalité expérimentale de Valve, inclue depuis peu dans le Battle Pass de Dota 2, affiche d'importantes errances de conception. Comme rapporté sur les forums de Steam, cette dernière se montre peu intuitive et permet à peine de mettre en place des blocages ciblés contre certains joueurs en particulier. Dans son état actuel, précise The Verge, la fonctionnalité ne permet donc pas d'éviter efficacement les joueurs toxiques. Un service payant décidément difficile à défendre.

Les joueurs victimes de harcèlement, ou souhaitant simplement s'épargner le comportement déplacé d'autres personnes en ligne, doivent donc - pour l'heure - se contenter de passer les indésirables en sourdine.

À télécharger :
Dota2 sur Windows


Mots-clés :
Jeux vidéo
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

General Motors envisage... un Hummer 100% électrique
Les vélos et trottinettes électriques bientôt légales dans l'état de New York
Radar 360° et caméra arrière, Damon pousse l'innovation sur ses motos électriques
Dr.Mario World arrive le 10 juillet sur iOS et Android
Volkswagen garantira les batteries de l'ID.3 pendant 8 ans : une première
Selon Kuo, Apple proposerait à nouveau un smartphone compact en 2020
RCS : le successeur du SMS arrive et c'est Google qui s'en charge
Salon du Bourget - Drones : Dassault et XSun présentent un prototype autonome à alimentation solaire
Test du Jabra Elite 85h : un casque Bluetooth performant dans tous les domaines
Libra : ce qu'il faut savoir sur la cryptomonnaie annoncée de Facebook
scroll top