Selon cette enquête, les femmes progresseraient plus vite que les hommes à Dota 2

le 23 avril 2019 à 21h20
0
dota-2-.jpg

Menée auprès de 5 000 joueurs et joueuses de Dota 2, une enquête diligentée par Gosu.ai (société spécialisée dans l'entrainement de gamers via des procédés d'intelligence artificielle) avait pour objectif de comprendre quels facteurs permettent de différencier un bon joueur d'un mauvais. Ses conclusions révèlent notamment que les femmes progresseraient plus vite que les hommes sur le MOBA de Valve.

Gosu.ai propose des assistants virtuels propulsés à l'IA, explique VentureBeat. Ces derniers analysent les comportements des utilisateurs en jeu pour leur proposer des entraînements personnalisés, de nouvelles stratégies, ou encore des armes destinées à améliorer progressivement leur niveau. Ces assistants virtuels, véritables coachs pour gamer, fonctionnent grâce au machine learning. C'est grâce à eux que Gosu.ai a pu réaliser son enquête.

D'après le sondage réalisé par Gosu.ai, les femmes sont proprement redoutables sur Dota 2


En moyenne, les joueurs et joueuses recourant aux services de Gosu.ai remportent proportionnellement plus de parties de Dota 2 et améliorent ce faisant leur MMR (Matchmaking ratings). Cet indice, intrinsèquement lié au niveau du joueur, est utilisé comme repère pour l'étude. Parmi les personnes ayant participé à l'enquête (dont la majorité jouent pour gagner, indique VentureBeat), 4 % étaient des femmes et profitaient d'un taux de victoires supérieur de 44 % à la moyenne.

Ces données s'accompagnent d'autres conclusions, souvent logiques... et parfois surprenantes. On apprend par exemple que plus les personnes sondées avaient de connaissances en langues étrangères, moins elles progressaient vite sur Dota 2. Par ailleurs le taux de progression des joueurs ayant déclaré être marié était inférieur de moitié aux autres participants à l'enquête.

Pas de secret : pour progresser rapidement, il faut avoir le temps de jouer


L'étude indique en outre que les sondés qui n'avaient pas de diplôme universitaire, qui ne voyageaient pas ou qui pratiquaient un sport amélioraient plus rapidement leurs compétences en jeu. De la même manière, avoir un emploi mène à une progression plus lente, pointe le rapport de Gosu.ai. Ici, l'enseignement est évident : moins vous avez le temps de jouer, moins vous progressez.

On découvre enfin, sans grand étonnement, qu'aucune corrélation n'a pu être établie entre de plus grandes dépenses en jeu, notamment, et une amélioration plus rapide de ses capacités sur Dota 2. Inutile donc de vous ruiner en achat in-game.

Pour rappel, Gosu.ai (qui dénombre quelques 25 employés) propose des coachs virtuels pour gamers sur Dota 2, Counter Strike : Global offensive et PlayerUnknown's Battlegrounds (PUBG).

À télécharger :
Dota 2 pour Windows

Mots-clés : Jeux vidéo
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Lyft propose une nouvelle fonctionnalité de sûreté : un bouton d'appel aux services d'urgence
Notre-Dame : quand le partage de données aide à la restauration
Le Sénat vote l'application de la taxe GAFA sur les géants du numérique
Adobe Premiere Rush est disponible sur Android
Selon Jim Ryan, Death Stranding, The Last of Us II et Ghost of Tsushima sortiront sur PS4
Une agence de l'ONU juge que les assistants personnels renforcent les préjugés sexistes
Lancement des 60 premiers satellites Starlink : comment regarder le décollage en direct
Une application Steam Chat débarque sur iOS et Android
Black Mirror : les trailers des 3 épisodes de la prochaine saison
Huawei P30 Lite vs Google Pixel 3a : lequel est le meilleur pour moins de 400 € ?
scroll top