Counter Strike GO devient free-to-play et intègre un mode Battle Royale

07 décembre 2018 à 12h14
13
CS Go Battle Royale

La soirée des Game Awards a été émaillée de plusieurs annonces importantes, parmi lesquelles on retient particulièrement celle concernant Counter Strike: Global Offensive, qui devient free-to-play.

Valve s'est invité à la dernière minute aux Game Awards 2018, et n'est certainement pas venu les mains vides. CS:GO, son FPS compétitif phare, change de modèle économique et devient totalement gratuit. En sus, celui-ci inaugure le mode Danger Zone, son propre Battle Royale.


Danger Zone : le Battle Royale à la sauce CS:GO

Rester dans le coup en 2018 signifie forcément se doter d'un mode Battle Royale. C'est donc avec un certain retard que Valve emboîte le pas à Call of Duty: Black Ops 4, en proposant dès aujourd'hui Danger Zone, sa proposition maison.

Les règles du jeu sont inchangées : il s'agira toujours d'atterrir sur une map avec sa *bip* et son couteau et de dénicher de l'équipement pour espérer être le dernier survivant sur les 18 participants.

CS Go Battle Royale
La carte du mode Danger Zone. © Valve

Attention toutefois : les premiers retours font état d'un mode encore très buggé, et surtout extrêmement gourmand sur les configuration les plus légères. Des patchs futurs devraient améliorer cela.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
13
0
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Amazon annule son MMO sur Le Seigneur des Anneaux
Comparatif des meilleures chaises de bureau ergonomiques (2021)
Test Sony Bravia XR-55A90J : le téléviseur OLED qui en met plein la vue
Quel est le meilleur service de SVoD pour regarder votre film ou série du samedi soir ?
Resizable BAR : le point sur la technologie, les performances chez NVIDIA
D’ici fin 2021, on pourra utiliser Starlink en mobilité (avec une grosse antenne quand même)
Quel est le coût d’entretien d’une voiture électrique ?
Comparatif des meilleurs smartphones à - 300€ (2021)
Test ASUS ROG Flow X13 : quand RTX 3080 en perfusion rime avec frustration
Google : le FLoC ne fait pas l'unanimité chez Microsoft et Opera
Haut de page