Twitter devrait voir ses revenus baisser et son nombre d'utilisateurs bondir grâce au coronavirus

Alexandre Boero
Chargé de l'actualité de Clubic
24 mars 2020 à 17h36
0
twitter-monde-smartphone.png
© Pixabay

Le réseau social au petit oiseau bleu voit certains annonceurs le fuir, avec un gain d'abonnés significatif en contrepartie.

Twitter a fait le point, lundi, sur son état de santé (sans mauvais jeu de mots !) alors que la pandémie de coronavirus a tué plus de 17 000 personnes et officiellement contaminé plus de 400 000 personnes dans le monde. Le réseau social a annoncé qu'il ne réussirait pas à atteindre ses objectifs financiers au premier trimestre. La publicité, source majeure de revenus de l'entreprise, est en berne avec la crise sanitaire.


Les annonceurs refroidis par le coronavirus

Ce n'est évidemment pas une bonne nouvelle pour Twitter. Comme de nombreux acteurs du numérique, la firme californienne a souffert en Bourse, en voyant son action brusquement chuter entre le 10 et le 16 mars. Si celle-ci se maintient depuis, la compagnie ne pèse plus « que » 19 milliards de dollars, quand la capitalisation de Facebook reste solidement ancrée au-dessus des 400 milliards de dollars.

De nombreux annonceurs se livrent à des coupes dans leur budget marketing depuis plusieurs semaines, et ce pour plusieurs raisons, toutes sur fond de coronavirus. Certaines ont peur d'être hors-sujet et de choquer les internautes en promouvant un produit ou un service qui n'aurait pas de rapport avec le coronavirus, d'autres sont tout simplement freinés par l'incertitude liée à la pandémie.


Une croissance du nombre d'utilisateurs plus forte que prévue

« L'impact du Covid-19 a commencé en Asie, et au fur et à mesure qu'il est devenu une pandémie mondiale, le virus a eu un impact plus important sur les revenus publicitaires de Twitter, au cours des dernières semaines », indique le Directeur financier du groupe, Ned Segan, dans un communiqué de presse.

Le groupe a ainsi officiellement retiré ses prévisions de chiffre d'affaires pour le premier trimestre 2020, mais également ses perspectives annuelles sur d'autres pans comme les embauches, les dépenses et les rémunérations à base d'actions.

La bonne nouvelle de la semaine, pour Twitter, est apportée par ses utilisateurs, dont le nombre grimpe en flèche. Alors que le réseau social s'était engagé à faire progresser son nombre d'utilisateurs quotidiens de 20 % en 2020 par rapport à l'année dernière, celui-ci a bondi de 23 % au premier trimestre. Il est désormais de 164 millions d'utilisateurs, soit 23 % de plus sur un an, et 8 % de plus par rapport à la fin de l'année dernière. Le patron de Twitter, Jack Dorsey, un temps menacé et aujourd'hui sous « tutelle » de ses investisseurs, doit être ravi.

Source : Le Figaro

Alexandre Boero

Chargé de l'actualité de Clubic

Chargé de l'actualité de Clubic

Journaliste, chargé de l'actualité de CLUBIC. Reporter, vidéaste, animateur et même imitateur-chanteur, j'ai écrit mon premier article en 6ème. J'ai fait de cette vocation mon métier (diplômé de l'EJC...

Lire d'autres articles

Journaliste, chargé de l'actualité de CLUBIC. Reporter, vidéaste, animateur et même imitateur-chanteur, j'ai écrit mon premier article en 6ème. J'ai fait de cette vocation mon métier (diplômé de l'EJCAM), pour écrire, interroger, filmer, monter et produire au quotidien. Des atomes crochus avec la Tech, certes, mais aussi avec l'univers des médias, du sport et du voyage. Outre le journalisme, la prod' vidéo et l'animation, je possède une chaîne YouTube (à mon nom) qui devrait piquer votre curiosité si vous aimez les belles balades à travers le monde, les nouvelles technologies et Koh-Lanta :)

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page