Twitter : les Etats réclament de plus en plus de données utilisateur

Par
Le 15 décembre 2018
 0
twitter

Partout dans le monde, les gouvernements semblent intéressés par les données utilisateurs que capte Twitter.

Ainsi, dans son dernier « Transparency Report », Twitter indique avoir reçu 6 904 demandes d'accès à des informations de la part de gouvernements. La France occupe le cinquième rang des pays les plus demandeurs.

Le gouvernement américain amateur de données

Parmi les 6 904 demandes d'accès à des informations - qui portent au total sur 16 882 comptes Twitter - les États-Unis sont les plus demandeurs. Ainsi, un tiers des réclamations (2 231) émanent de l'administration américaine. Suivent le Japon (1 426), le Royaume-Uni (947) puis la Turquie (445) et la France (431).

demande information gouvernement twitter

Bien que toujours très demandeurs d'informations, les États-Unis ne représentent plus l'immense majorité des demandes, comme cela était le cas par le passé. En effet, en 2012, les demandes venues du gouvernement outre-Atlantique représentaient 80 % du total.

La moitié des demandes jugées valides

Twitter ne répond pas systématiquement de manière favorable aux demandes des gouvernements. On apprend ainsi que 46 % des demandes n'ont pas donné suite. La majorité des demandes trouvent donc un écho favorable, autorisant Twitter à partager des données et fournir des informations personnelles. Pour la France, 56 % des demandes ont permis au gouvernement d'accéder à des données. Notons également 133 demandes de suppression de contenu, mais 3 % seulement de ces demandes ont reçu une réponse positive.

Le nombre de demandes d'accès à des données utilisateurs par le gouvernement français est-il en hausse ? Non. Il est en baisse continue depuis 2016. Sur la même période (de janvier à juin), Twitter avait reçu 572 demandes de la part de l'État français en 2016 et 474 en 2017, contre les 431 de 2018. Accédez au détail des données pour la France en suivant ce lien.

Concluons en saluant les efforts de Twitter pour supprimer le contenu faisant la promotion du terrorisme. 205 156 comptes ont été suspendus pour apologie du terrorisme de janvier à juin 2018.

Modifié le 14/12/2018 à 14h23

Les dernières actualités Twitter

scroll top