Twitter : Elon Musk ne veut pas d'un siège au conseil d'administration... mais prendre le contrôle

11 avril 2022 à 13h30
8
Elon Musk © Naresh777 / Shutterstock.com
© Naresh777 / Shutterstock.com

Décidément imprévisible, Elon Musk a fait marche arrière sur son entrée au conseil d'administration de l'entreprise Twitter dont il pourrait prendre le contrôle.

Avec Elon Musk, il faut bien avouer qu'on ne s'ennuie jamais. En l'espace de quelques jours, le fantasque patron de Tesla a placé Twitter dans la lumière comme rarement dans sa courte histoire. Le milliardaire, qui a annoncé il y a quelques jours être entré dans le capital du réseau social à hauteur de 9,2 %, devait prendre possession d'un siège au conseil d'administration de l'entreprise. Mais finalement, il y renonce, sans doute pour se concentrer sur un objectif plus global concernant Twitter.

Musk ne donne pas la raison de son refus de siéger au conseil d'administration

Elon Musk, invité par le directeur général de Twitter Parag Agrawal à intégrer le conseil d'administration de l'entreprise, n'en sera pas. Le boss de SpaceX devait officiellement siéger au conseil d'administration à compter du samedi 9 avril, mais il a fait savoir ce week-end au patron de Twitter, qu'il ne prendrait tout compte fait pas possession de son siège.

Parag Agrawal a relayé, sur Twitter, une note adressée aux salariés de l'entreprise, sans que l'on sache, en tout cas officiellement, les raisons du refus d'Elon Musk. « Nous avons apprécié et apprécierons toujours la participation de nos actionnaires, qu'ils siègent à notre conseil ou non », a ajouté le P.-D.G. de la plateforme au petit oiseau bleu.

Le positionnement d'Elon Musk vis-à-vis de Twitter pose évidemment question. Après avoir pris une participation de 9,2 % dans le capital de l'entreprise – faisant au passage de lui le premier actionnaire de cette dernière – il avait précisé ne pas souhaiter avoir d'influence sur les décisions stratégiques d'ampleur du réseau social. Ensuite, il avait indiqué ne pas vouloir aller au-delà d'une participation au capital à hauteur de 14,9 %. Et son entrée au conseil d'administration fut saluée par le marché, qui y voyait le signe d'une vraie volonté de s'investir dans la stratégie de Twitter.

Un Musk très offensif envers Twitter depuis ce week-end : veut-il prendre les choses en main ?

Mais tout cela était sans compter sur le côté toujours très trublion d'Elon Musk, bien décidé à secouer le cocotier Twitter. Dès la fin du mois de mars, il avait d'abord lancé un sondage, via son compte personnel, auquel 2 millions de personnes ont répondu et dont la question était de savoir si les utilisateurs considéraient que Twitter était un lieu où la liberté d'expression était pleine et entière. Il avait aussi demandé si un bouton « modifier » ne serait pas utile pour pouvoir corriger un tweet après sa publication, un débat qui a lieu depuis plusieurs années au sein même de l'entreprise.

Samedi, Elon Musk s'est directement demandé si Twitter n'était pas « en train de mourir », en reprenant une liste des comptes les plus suivis sur la plateforme, qu'il juge trop peu actifs à son sens. Il a notamment cité les artistes Taylor Swift, « qui n'a rien posté ces trois derniers mois », et Justin Bieber, qui « n'a publié qu'une seule fois en 2022 ». Le lendemain, il a dégainé deux nouvelles suggestions, proposant de supprimer le w de Twitter ou de transformer le siège de l'entreprise à San Francisco en logements pour sans-abris, avant de proposer des ajustements à apporter à Twitter Blue, la formule payante du réseau social.

Alors désormais, certains se demandent ce que cherche véritablement Elon Musk, qui est un peu en train de tirer à balles réelles sur Twitter ces dernières heures. Selon la presse spécialisée américaine, Wccftech en tête, Musk n'a pas refusé son siège au conseil d'administration pour rien. Cet acte pourrait lui offrir toute la liberté d'aller au-delà d'une participation à 14,9 %, qui fut la limite à ne pas franchir pour entrer dans le conseil d'administration de l'entreprise, et donc de prendre le contrôle de Twitter. Ses sorties des dernières heures semblent en tout cas le diriger dans cette voie. Mais avec Elon Musk, l'imprévisible demeure.

Source : Wccftech

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
9
Proutie66
C’est l’histoire d’un gars qui rachète une boite 3 milliards et 2 jours après il dit "est-ce que twitter meurt "? Et il le dit sur twitter.<br /> On pourrait en faire un même…
Pronimo
Un peu a l’image des 1% qui détiennent 99% de la planète, le pire c’est que ses partisans followers sont aveuglés par ce qu’il en est réellement derrière les memes et le coté patron « cool »: juste une question de pouvoir et contrôle et de loin l’idée que ce soit pour mieux servir le peuple…
HAL1
Si on pouvait arrêter de donner autant d’importance à tout ce que fait Elon Musk, ça serait déjà un bon pas en avant…
Adrift
Puré, quel pirate!<br /> Il a compris que la democratie etait morte et que les medias font l’opinion publique et donc façonnent completement le vote des gens!<br /> On le voit bien ici en France avec les elections!<br /> Il achete donc literralement une partie du controle du pays le plus puissant du monde! C’est completement fou!!<br /> Il veut absolument aller au delas des 14,9% d’ou son refus du piege qui lui etait tendu!! Il va essayer de faire baisser les cours du marche en fustidiant twitter avant de racheter d’avantage d’actions!!<br /> Quel personage! On dirait qu’il joue tranquillement au monopoly! Clariement, on vie pas dans le meme monde!
vonkar
3 milliard c est comme acheter une 206 et dire que c’est une voiture nul pour lui.
Martin_Penwald
Imprévisible, vraiment ? Il faut n’avoir jamais suivi la carrière de Musk pour trouver ça imprévisible.
pecore
En effet, faire une chose, puis son contraire, puis son contraire encore, c’est du Musk tout craché et sous des apparences de caprices c’est en fait tout à fait calculé.
Urleur
Mise en scène pour une spéculations de l’action en bourse, afin de mieux revendre par la suite (personnellement je n’investirait pas dans le secteur des réseaux sociaux).
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Impression 3D : MakerBot et Ultimaker s’unissent
Google Pay pourrait vous indiquer quelle est la carte la plus intéressante à utiliser lors de vos achats
Google Chrome : cette fonctionnalité vous permettra de sécuriser vos paiements en ligne
Lastman : pour boucler sa saison 2, la série animée lance un crowdfunding
Google lève le voile sur sa modération des publicités et contenus monétisés
Énervé, Google estime avoir reçu une sanction criminelle injustifiée par l'UE
Les services Apple atteignent les 825 millions d'abonnés, un record pour la firme !
Pour votre santé mentale, vous pourrez masquer les pubs de dating ou de régime avec Google
Google-Alphabet : gros chiffre d'affaires au premier trimestre, mais des revenus publicitaires plus timides
Ce que pensent (vraiment) les salariés de Twitter du rachat par Elon Musk
Haut de page