🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT ! 🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Twitter vient de fêter ses 15 ans : retour sur une histoire hors du commun

22 mars 2021 à 16h18
4
Twitter Clubic © Clubic.com / Twitter
© Clubic.com / Twitter

Le réseau social Twitter existe depuis 15 ans. Sans concurrencer des géants comme Facebook ou Instagram, le petit oiseau bleu a toujours profité de son puissant impact médiatique pour imposer sa marque. Retour, en hashtags, sur une histoire par comme les autres.

Ce dimanche 21 mars 2021, Twitter a célébré ses 15 ans d'existence. Aujourd'hui, le réseau social apparenté par certains au micro-blogging est utilisé par environ 330 millions de personnes dans le monde, dont près de 13 millions en France (en utilisateurs mensuels). En 2020, Twitter était devancé par Facebook, WhatsApp, Messenger, YouTube, Instagram, Skype ou Snapchat, dans la liste des plateformes sociales les plus utilisées. Pourtant, Twitter est l'un des réseaux sociaux les plus commentés, grâce à son impact (et à son utilisation) très fort au sein des médias notamment. L'occasion de revenir sur certains moments forts de la plateforme au petit oiseau bleu.

Dans le monde et sur Twitter, il s'en est passé des choses depuis le 21 mars 2006. Le premier tweet fut évidemment posté par son fondateur, l'Américain Jack Dorsey. Et il aura tout de même fallu attendre six mois, avant qu'un premier tweet soit posté… en français. La plateforme de veille des réseaux sociaux, Visibrain, est revenue sur ces 15 années d'existence en France, en 15 hashtags forts.

De 2006 à 2013 : l'émergence progressive

L'année 2007 est celle qui suit la création de Twitter. En France, le premier hashtag publié, #BarCamp, aura cumulé 104 tweets. Ce serait famélique aujourd'hui. Mais les prémices de la viralité étaient posées. En 2008, le hashtag reste encore peu sollicité. Mais #LeWeb cumulera, cette année-là, 7 000 tweets dans le monde, dont 364 en français, marquant ainsi l'intrusion (un terme qui n'est ici pas péjoratif, précision utile) de la communauté des « geeks » sur le réseau social.

En 2009, Twitter commence à se développer. Et ce sera grâce à… vous n'allez pas être étonné(e) : la politique bien entendu ! Le hashtag #JeanSarkozyPartout (14 000 tweets publiés) est né après l'annonce faite par les médias de la nomination potentielle de Jean Sarkozy, fils de Nicolas Sarkozy, à la présidence de l'Établissement public pour l'aménagement de la région de la Défense (EPAD), dont son père lui-même avant été autrefois président. À l'époque, le manque d'expérience et le favoritisme furent dénoncés sur Twitter. L'incursion des sujets politiques est en train de faire basculer le réseau social dans une autre dimension en France.

En 2010, la loi Hadopi, promulguée l'année précédente, génère 47 000 tweets, avec le hashtag éponyme, #Hadopi. Aujourd'hui encore, cette haute autorité reste l'objet de sévères critiques, tant pour le coût qu'elle représente que pour son manque d'actions concrètes. L'année suivante aura été marquée par l'arrestation de Dominique Strauss-Khan, patron du FMI et favori désigné à la présidentielle de 2012. Le hashtag #DSK avait alors figuré dans 411 000 tweets en 2011. Et le sujet, sur fond d'accusation de viol, aura généré 1,9 million de tweets. Des chiffres colossaux à l'époque.

Politique toujours. En 2012, Twitter vit le discours du Bourget de François Hollande. Un moment qui aura propulsé le hashtag #FH2012 avec 669 000 messages publiés. Le réseau social devient aussi une plateforme prisée des téléspectateurs et des diffuseurs TV. Le hashtag #TheVoice aura cumulé 530 000 tweets. Puis en 2013, année post-présidentielle, le #mariagepourtous aura mobilisé dans les rues mais aussi sur Twitter, avec 795 000 tweets reprenant la mention autorisant le mariage pour tous, depuis le mois de mai.

L'année 2013 se terminera en beauté avec l'apparition progressive (et désormais systématique) des « clashs » entre personnalités publiques. Le 10 décembre 2013, Arnaud Montebourg, alors ministre, affirme que les offres à bas prix de Free Mobile (et son forfait 4G à 2 euros) détruisent toujours plus d'emplois dans les télécoms. Ce jour-là, Xavier Niel n'aura mis que 15 minutes à lui répondre :

Depuis 2014, Twitter enquille les millions

L'année 2014 aura été marquée par la Coupe du monde au Brésil. La France aura échoué en quarts de finale face à l'Allemagne, mais la compétition aura généré 1,6 million de tweets avec le hashtag #CDM2014. C'est le début de ce que l'on pourrait appeler les « superproductions » du petit oiseau bleu, avec des hashtags pouvant largement dépasser le million de tweets dans l'Hexagone. L'année suivante, c'est l'émotion qui envahit la plateforme. L'attentat perpétré contre le journal satirique Charlie Hebdo le 7 janvier 2015 a provoqué une onde de choc en France. #JeSuisCharlie est repris 4,7 millions de fois, avec un pic à 55 tweets par seconde.

En 2016, nous sommes en période pré-présidentielle et les mobilisations citoyennes ne manquent pas. Le projet de la #LoiTravail (1,29 million de tweets) et le mouvement #NuitDebout sont la source de tweets tout aussi nombreux. On notera qu'en France, le phénomène #PokemonGo (700 000 tweets) aura réussi à être encore plus puissant que le #Brexit (650 000 tweets). L'année suivante, le hashtag #Macron génère 5,9 millions de messages sur le réseau social. Le nouveau président a su parfaitement exploiter le potentiel des réseaux sociaux (et il semble avoir aussi mis à jour ses codes en vue de 2022). À l'époque, son Make Our Planet Great Again en image fait un tabac.

Comme en 2014, l'année 2018 aura été accompagnée par la Coupe du monde de foot, avec une meilleure conclusion à la fin pour l'équipe de France. Bilan, 2 millions de tweets avec le hashtag #CM2018. Mais la joie aura été d'une courte durée, puisque la fin de l'année sera marquée par la mobilisation contestataire et particulièrement suivie des #GilesJaunes, avec la bagatelle de 7,8 millions de tweets.

En 2019, bis repetita pour les #GiletsJaunes. Le hashtag fait un buzz monumental, historique même, avec 14,3 millions de tweets. L'incendie de Notre-Dame aura aussi provoqué une sincère émotion du public, qui témoigne du monument que représente la cathédrale aux yeux des Français. 4,3 millions de tweets avec le hashtag #NotreDame suffisent à le prouver.

Bon, ne cherchons pas bien loin pour 2020. L'année aura été marquée par l'épidémie de coronavirus, sujet le plus commenté en France et dans le monde sur Twitter. Les chiffres sont colossaux, et trois hashtags forts se sont dégagés l'an dernier :

  1. #Covid19 : 202 millions de tweets (monde), 13 millions en France, soit environ un tweet par utilisateur.
  2. #Confinement : 3,3 millions de tweets.
  3. #RestezChezVous : 1,3 million de tweets.

Les #ViolencesPolicieres ont aussi pris une grande place sur la plateforme, avec 1,8 million de tweets, notamment des suites de l'affaire Michel Zecler, révélée par une vidéo de Loopsider, très largement commentée.

Tant d'autres hashtags ont marqué la plateforme, pour le meilleur parfois, comme pour le pire, malheureusement. Mais ce qui est certain, c'est que Twitter offre au public, quoi qu'on en dise et depuis toutes ces années, une plateforme octroyant une liberté de parole appréciée de celles et ceux qui n'avaient que peu de moyens, autrefois, de faire entendre leur voix.

infographie-visibrain-15-ans-twitter © Visibrain
© Visibrain
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
5
Tholar
Je pense que Twitter est l’une des pires choses qui soit arrivée au monde ces dernières années. C’est devenu un lieu de pouvoir terrifiant. une myriade de minorités ont investi ce réseau et l’ont utilisé comme une caisse de résonnance. Je n’ai rien contre les minorités, j’appartiens à l’une d’entre elles. Mais j’observe à quel point les écolos, les queers, les trans, les LGBT, les racialistes, les décolonialistes, les extrêmes de tous bords ont investi le réseau. L’objectif n’est plus d’argumenter, mais de stigmatiser. On ne peut plus échanger, on doit mettre à mort son interlocuteur (on dit en «&nbsp;PLS&nbsp;» sur Twitter). On ne se contredit plus, on cherche à faire fermer le compte de son interlocuteur. On cherche le bon mot, la bonne accroche. On ne cherche plus la vérité, mais on cherche à imposer notre vision.<br /> Les journaux, même les plus influents et installés, cherchent leurs sujets sur le réseau Twitter. La façon dont Finkelkraut a été «&nbsp;canceled&nbsp;» (autre expression Twitter) est symptomatique : la polémique sur le contentement sexuel des mineurs est née sur le réseau avant d’avoir été reprise à son compte sur les médias traditionnels. Je ne reviens pas sur la polémique sur la fermeture du compte de Trump, Président en exercice de la première puissance mondiale. Twitter est devenu un lieu de pouvoir.<br /> Twitter a même un rôle politique dans sa modération. Je vous invite à tenter de dire à un Queer que biologiquement, il est un «&nbsp;mâle&nbsp;». Dans les deux heures, votre compte sera fermé. Dans le même temps, la Ligue de Défense Noire a œuvré pendant plusieurs années sans être inquiétée. Elle vient de voir son compte fermé après que le réseau social ait pris conscience que cette association prônait une violence inouïe.<br /> On observe aussi que la violence des mots précède de plus en plus une violence réelle : le cas de Mila, jeune qui avait critiqué l’Islam et qui se trouve aujourd’hui descolarisée suite à des menaces reçues par Twitter, ou plus récemment encore, celui de Claire Koç (Claire Koç, une journaliste harcelée parce qu’elle aime trop la France).
dredd
Twitter vient de fêter ses 15 ans<br /> Aaah, je comprend mieux toutes les conneries sans queue ni tête qu’il raconte à longueur de journée pour se marrer puis râler sur tout et n’importe quoi avec un poignée de mot de vocabulaire mal utilisé pour seul outil de communication.
twenty94470
Twitter a bloqué mon compte 12h sur une blague avec le COVID… J’y suis pas retourné depuis vivement la plate-forme de Trump !
raiden
Quelle minorité tu es ?<br /> Bref faites comme moi, n’allez jamais sur twitter, et je le vis tres bien ! Je n’y vois meme toujours pas l’utilité de ce site
Tholar
Citation<br /> Peu importe la minorité à laquelle j’appartiens. En indice, je ne l’ai pas listée dans mon premier message <br /> J’ai supprimé mes accès Twitter il y’a 2 ans. Mais je sais malheureusement ce qu’il s’y passe parce que j’ai gardé un lien avec mes anciens contacts Twitter, et certains étaient très actifs. Donc tout me revient en pleine poire.<br /> En revanche, quand tu dis que tu ne vois pas l’utilité de «&nbsp;ce site&nbsp;», je souhaite quand-même te soumettre ce qui me semble une réalité : Twitter étant un lieu de pouvoir, en n’allant pas sur Twitter, tu laisses ceux qui y font du bruit prendre le pouvoir. Les écologistes ont pris le pouvoir sur Twitter bien avant de prendre toutes les grandes villes de France. L’UNEF s’est d’abord radicalisée en ligne avant de matérialiser sa ligne dure dans la réalité (les réunions interdites aux blancs, c’est une idée née sur Twitter !).<br /> Tu me répondras peut être - et tu auras raison - que je ne fais pas mieux que toi dans la mesure où j’ai moi même supprimé mon compte Twitter. Je me permettrais de répondre, pour ma défense, que si j’ai quitté Twitter, ce n’est pas parce que je ne sais pas «&nbsp;à quoi sert ce site&nbsp;». Mais parce que je sais parfaitement à quoi il sert.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Quand l'app de billetterie de la Coupe du monde crashe... et laisse les spectateurs hors du stade
Black Friday Amazon : TOP 10 des offres choc ce samedi !
La balance connectée Withings Body+ est 30% moins cher pour le Black Friday
Black Friday Fnac : l'excellent Bose Quiet Comfort SE chute de prix !
Fnac brade la Box TV Nvidia Shield 4K à moins 50€ !
Profitez d'un PC gaming et de sa RTX 3080 à prix incroyable pour le Black Friday
Bon plan Apple : l'iPad Air 10,9
Une tablette à ce prix là, c'est forcément une offre Black Friday
Chez Cdiscount, le Samsung Galaxy S20FE 5G est à moins de 400€ pour le Black Friday
Amazon brade les dernières offres pour le week-end du Black Friday
Haut de page