🔴 French Days : ventes flash jusqu'à - 50% 🔴 French Days 2022 : ventes flash jusqu'à - 50%

Facebook et Twitter audités par le Sénat américain pour des soupçons d’anti-conservatisme

18 novembre 2020 à 12h40
18
sénat us washington.jpg

Les P.-D.G. de Facebook et Twitter, Mark Zuckerberg et Jack Dorsey, ont été entendus par le comité judiciaire du Sénat des États-Unis le mardi 17 novembre. Ils ont dû s’expliquer sur leur gestion de l’élection présidentielle, mais surtout sur le fact-checking d’un article dénonçant les activités du fils de Joe Biden

À majorité républicaine, le Sénat reproche aux réseaux sociaux des biais anti-conservateurs ainsi que de la censure à l’encontre du parti. 

Les réseaux sociaux accusés de censure

En effet, Twitter a pour la première fois fact-checké une publication de Donald Trump au mois de mai, lorsqu’il a affirmé que le vote par correspondance serait forcément frauduleux. Si le président n’a cessé de faire des déclarations similaires depuis, et qu’il a également partagé une vidéo polémique à propos du coronavirus et a été, de ce fait, sanctionné par Facebook et Twitter , ses tirades post-élection sont encore plus ciblées par les deux réseaux sociaux. 

Ils ont ainsi signalé plusieurs posts du président dans lesquels il affirme, sans aucune preuve, avoir gagné l’élection et que cette dernière a été truquée par les démocrates, menant à l’élection de Joe Biden. Cette manière de faire est destinée à censurer les conservateurs, selon les républicains, qui questionnent comment les plateformes s’y prennent pour déterminer ce qui est considéré comme de la désinformation. Twitter et Facebook ont cependant défendu leurs pratiques. 

Mais lors de cette audience, c’est surtout un article du New York Post qui a été évoqué. Au mois d’octobre, le média publiait un papier dénonçant les relations douteuses de Hunter Biden, fils du président élu, avec un groupe pétrolier ukrainien. Suite à cette publication, Facebook a ajouté un label à l’article, tandis que Twitter a empêché sa diffusion. Les plateformes ont expliqué leur action par la source de l’information qui provenait d’un ordinateur hacké. Jack Dorsey a par ailleurs fait son mea culpa en assurant que Twitter n’avait pas assez bien expliqué sa démarche auprès des utilisateurs, menant même le réseau social à changer sa politique pour qu’un tel événement ne se reproduise plus. 

La Section 230 dans le viseur des républicains, et des démocrates

Malgré cela, le président du comité, Lindsey Graham, a déclaré que les réseaux sociaux ne pouvaient plus être protégés de la sorte. Ces derniers bénéficient en effet d’une immunité grâce à la Section 230 du Communications Decency Act : ils ne peuvent pas être tenus responsables du contenu qu’ils hébergent. Après que Twitter a signalé l’un de ses tweets, Donald Trump avait d’ailleurs signé un décret permettant la réinterprétation de cette fameuse section. 

Il s’agit là d’un point d’entente entre démocrates et républicains : chaque parti entend mettre fin à l’immunité dont jouissent les réseaux sociaux, mais pas pour les mêmes raisons. Si du côté républicain, on assure que les plateformes censurent et montrent ce qu’elles veulent, les démocrates souhaitent les punir en cas de contenus haineux ou dérangeants. Quoi qu’il en soit, cette audience n’a pas mené à grand-chose et le sénateur de l’Illinois, Dick Durbin, questionne la pertinence de sa tenue : 

« Nous vivons dans un monde dangereux : il y a des questions de sécurité nationale, la pire crise pandémique de santé publique des temps modernes en Amérique, et nous sommes mis au défi de savoir s'il y aura une transition pacifique du pouvoir à la présidence de l'Amérique. À ce moment, nous avons décidé qu'aucun de ces sujets n'était important, et que ce qui était important était de déterminer si oui ou non, les médias sociaux étaient discriminatoires envers les républicains ». 

Source : The Guardian

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
18
15
cirdan
«&nbsp;Ces derniers bénéficient en effet d’une immunité grâce à la Section 230 du Communications Decency Act : ils ne peuvent pas être tenus responsables du contenu qu’ils hébergent.&nbsp;»<br /> C’est une question intéressante : pourquoi censurer un contenu dont on n’est pas responsable ?<br /> Sujet complexe, mais tant qu’on abordera la question de manière partisane, le débat n’avancera pas d’un pouce.
jjBEA_smb
Attention toutefois à ne pas confondre la gauche américaine avec la gauche française.<br /> Les démocrates comme les républicains restes profondément ancrés dans le nationalisme et la suprématie américaine.
LedragonNantais
y’a pas un jour ou quelqu’un va faire disparaitre ces verrues d’internet que sont les réseaux sociaux qu’on ai enfin la paix avec ces conn*ries?
Blap
Pourquoi postes-tu un message sur un alors ?
cirdan
mokocchi:<br /> depuis le Gamergate et l’élection de Donald Trump à la présidence en 2016, presque tout le monde de la tech est positionné sur un courant politique socialement ancré à gauche<br /> Aux Etats-Unis, les démocrates correspondent plutôt à notre centre-droit, les Républicains sont franchement à droite mais tous sont très nationalistes (ce qui pourrait paraître étrange puisque c’est un pays constitué d’une fédération de 50 Etats avec beaucoup d’autonomie pour chacun).<br /> Depuis quelques années, sous l’influence de Bernie Sanders, il y a une poussée à la gauche des démocrates et Biden a du composer avec eux pour l’élection mais parler d’un courant politique socialement ancré à gauche dans la tech est sans doute exagéré.<br /> Il s’agit plutôt d’une résistance à un trop grand libéralisme et à une vision fondamentalement violente et encore raciste de la société américaine.
cloomcloom
Les réseaux sociaux sont une technologie, c’est l’utilisation qu’on en fait qui est mauvaise, pas la technologie.<br /> On va pas détruire toutes les TV du monde parce qu’Hanouna y fait ses émissions?
Goodbye
Ça serait pas une mauvaise idée non plus
Element_n90
Non ? FB &amp; Twitter seraient anti-conservateur ? Alors ça, je suis sidéré que certains puissent le penser !!
galaxyexpress999
Il ne faut pas non plus confondre Trump avec les conservateurs. C’est une pustule extrémiste à la Tea Party qui est loin de fédérer tout son camp - même si son influence toxique va être durable. Que Twitter et FB commencent à Fact checker n’est pas un vrai problème, au contraire, c’est une réponse proportionnée à la guerre de contre-vérités que l’équipe trump tente de faire passer pour légitime. J’y ai d’ailleurs trouvé des articles très documentés sur l’affaire Hunter.<br /> Si tu veux du free speech absolu, ce n’est pas sur ces réseaux qu’il faut traîner de toute façon.
Cmoi
Soupçons d’anti-conservatisme de la part des GAFA? Pas besoin de les entendre…On sait très bien pour qui ils roulent…
haliway
Pour des raisons ideologiques et politiques…
haliway
Clubic n est pas un réseau social…
haliway
Le problème c´est que fact checker des opinions c´est idiot… Quand le monde ne sait plus faire la différence entre un fait, une pensée et une opinion on voit bien le résultat de l´éducation d´aujourd´hui qui se passe de commentaires tellement le niveau est exécrable.
cirdan
haliway:<br /> Clubic n est pas un réseau social…<br /> Clubic est un site d’actualités, mais sa partie «&nbsp;Communauté&nbsp;», dont font partie les commentaires, a vocation à permettre aux lecteurs de se rejoindre et de communiquer en réseau.<br /> Clubic a donc donc bien une composante «&nbsp;réseau social&nbsp;».
LedragonNantais
tu parle de clubic? désolé je ne considère pas clubic comme un réseaux social. c’est un site de news sur les nouvelles techno. Et si tant bien même il est «&nbsp;considéré&nbsp;» comme un réseaux social, il n’pas la même vocation, ni les même gens présent dessus que sur twitter, facebook et autre conn*ries.
haliway
Non c´est un forum… pas la meme chose…
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Belle promo sur cette TV OLED LG 65'' pour les French Days Darty
French Days Cdiscount : la Galaxy Tab S7 de Samsung est à prix cassé
Bitdefender Total Security, l'une des références mondiales du marché des antivirus, est disponible à -60%
TOP des promos French Days à saisir chez Cdiscount
Plongez encore plus dans la course avec le volant Thrustmaster grâce aux French Days
Ce coffret accessoires pour le Z Fold 3 voit son prix chuter de 70€ pour les French Days !
Top 5 des applications à installer sur son smartphone ce week-end
A l'occasion du mondial de football, changez de TV pendant les French Days
GeForce RTX 4090 : il n'y aurait pas comme un problème avec le connecteur 12VHPWR ?
French Days : plus de 40€ de remise sur le clavier Logitech pour iPad !
Haut de page