Le Sénat américain assigne Mark Zuckerberg, Sundar Pichai et Jack Dorsey à comparaître

02 octobre 2020 à 15h26
21
zuckerberg dorsey pichai
© Reuters

Tous trois devront répondre à des questions autour de la liberté d'expression sur Internet. Désinformation, fraude en ligne, contenus haineux : le manque d'investissement des réseaux sociaux face à ces enjeux est souvent pointé du doigt. Le Sénat veut responsabiliser les "Big Tech".

L'article 230, pilier de la liberté d'expression sous pression

Les trois chefs d’entreprise ont reçu une convocation obligatoire de la part d’une commission du Sénat américain. La convocation intervient alors que le Sénat s’apprête à réexaminer certains aspects de l’article 230 du Communications Decency Act. Voté en 1996, il est considéré comme l’un des textes de loi les plus importants en matière de liberté d’expression sur Internet.

L’article 230 protège en effet tout « service informatique interactif » de responsabilité concernant tout élément publié par un tiers. En clair : les sites internet et réseaux sociaux ne sont pas responsables des contenus que les utilisateurs postent (sauf exceptions comme la prostitution ou le trafic d’armes) dans les espaces d'expression.

« Nous avons invité ces dirigeants, mais je regrette qu'ils aient de nouveau décliné de répondre publiquement à des questions sur des sujets aussi présents et urgents pour le peuple américain » tranche le sénateur républicain Roger Wicker, président de la Commission du commerce du Sénat.

Une réforme peu probable

Remis en cause par Donald Trump en mai dernier , l'article 230 est également la cible de plusieurs élus – républicains comme démocrates.

L'enjeu : responsabiliser les "Big Tech" pour mieux lutter contre des problématiques comme les contenus haineux et la désinformation. Comme le sénateur texan Ted Cruz, certains vont jusqu’à dire que « les géants de la tech constituent la plus grande menace pour la liberté d'expression et pour la démocratie actuellement. »

Mais les phrases-choc ne font pas tout : le Congrès (composé du Sénat et de la Chambre des représentants) a bien plus de mal à légiférer depuis que la Chambre des représentants est passée aux mains des démocrates, en 2018. Qui plus est à quelques semaines des élections présidentielles, il y a peu de chances pour que l’article 230 soit réformé d’ici là.

Sources : The Verge , CB News

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
21
16
PierreKaiL
Si demain je monte un site où il est indiqué interdit aux -18ans et ici on peut dire ce qu’on veut, propos haineux, désinformation peu importe, ceux que ça choque passez votre chemin, je n’aurai pas le droit de le faire et ça parle de liberté ? C’est comme si je voulais ouvrir un bar tjrs interdit -18 ans et ici vous pouvez fumer, ceux que ça dérange ont juste à aller voir ailleurs, pareil je n’aurai pas le droit. Des libertés nous en avons de moins en moins et ça va de pire en pire. MDM.
Sans_Plot
Si tu veux une vrai liberté de parole, il ne faut pas rester en France malheureusement
PierreKaiL
C’est mondial malheureusement… et même souvent pire qu’en France… Comme le dit mokocchi les woke pple ou ce que j’appellerai aussi les puritains au sens large sans connotation religieuse ont gagné.
Sans_Plot
Je me trompe peut etre (dans ce cas la je te laisserais me corriger) mais il me semblais qu’aux Etats-Unis, la liberté de parole était totale :o
PierreKaiL
Bin déjà ça dépend des états mais dans l’ensemble, de par mon expérience, ils sont bien souvent encore plus puritains qu’ici dans l’ensemble. C’est un peu le pays de tous les extrêmes, dans le bon comme dans le mauvais.
Duben
Ca serait pas plutôt aux pouvoir publics de mettre une Police pour faire respecter la loi ? Ces sites offrent un espace de dialogue, mais si ça dépasse le cadre de la Loi, c’est à la Police de la faire respecter
Nmut
C’est compliqué. Ton site sera une publication parce que ce sont des écrits qui restent et peuvent servir de référence. Ce n’est pas la discussion de comptoir de Bob et Joe qui refond le monde en traitant les politiciens de crétins véreux devant un ballon de rouge.<br /> Je n’arrive pas à savoir si je suis pour ou contre cette censure des réseaux.<br /> Comme tout lieu public, il faut des règles et une «&nbsp;police&nbsp;» pour la faire respectée. Pourquoi ne serait-ce pas les mêmes lois quand «&nbsp;IRL&nbsp;»?<br /> Par contre je ne pense pas que cela soit aux supports techniques (les réseaux sociaux) de mettre une limite. Cependant, il est IMPOSSIBLE de faire autrement qu’un traitement automatique de l"information…
carinae
bon en même temps quand on voit le nombre de con… à la minute qui est débité sur internet … Tout le monde pouvant dire tout et n’importe quoi sur tout le monde et sur n’importe quoi…ça n’a rien d’étonnant …<br /> Il y a une limite a ne pas dépasser quand ça touche les personnes par exemple …mais ça s’appelle l’éducation et malheureusement ça n’est pas toujours gagné
PierreKaiL
Je parlais juste de 2 exemples qui montrent que nos libertés sont cloisonnées, soit on est libre soit on ne l’est pas, il n’y a pas vraiment de demi mesure, on pourrait parler de libertés dans le cadre de la lois, le problème est que beaucoup trop de lois sont des interdits de vie ou d’expressions tout à fait «&nbsp;classique&nbsp;» et sans danger plus que ça. Je suis d’accord avec toi c’est compliqué, définir ce qui doit être interdit de ce qui ne doit pas l’être à certains moments mais nos espaces de libertés sont de plus en plus éliminés et trop souvent plus dans un sens de servitude que dans un sens de bien commun. L’exemple du bar est assez significatif. Et tout ça pour quoi ? Et jusqu’où cela va t’il aller ? Tu parles du traitement automatique des données, alors dans ce cas pour tout ceux qui l’apprécie il suffit de mettre un label «&nbsp;site de confiance avec traitement de l’information&nbsp;», mais pour tout ceux qui ne l’apprécie pas il n’y a plus rien, je ne trouve pas cela normal surtout quand on parle de liberté. Nous nous dirigeons tout droit dans un monde uniformisé pour le peuple et laissant toutes les dérives accessibles à ceux qui ont le pouvoir, les exemples ne manquent pas pour le confirmer, fais ce que je dis mais pas ce que je fais. En parlant de ça je passe pour celui qui veut refaire le monde avec son ballon de rouge, encore une caricature pour toujours et encore faire passer celui qui se révolte pour un nul, un complotiste ? un platiste ? etc etc. Nous sommes en dictature, le dicta des woke people, c’est fait intelligemment et sournoisement, ce sénat en est la représentation. Il vont déléguer leur dicta aux réseaux sociaux en leur mettant la pression sur leur responsabilité, pas cons les gars… J’appel ça une forme de dictature de la pensée unique.<br /> @carinae je me dis la même chose, c’est pas gagné et même perdu d’avance, surtout quand je te lis.
cirdan
Si ton site est public et qu’il promeut la haine contre une communauté, un groupe ou des personnes isolées, s’il appelle à de la violence, ciblée ou non, s’il donne de fausses informations qui peuvent mettre en danger la vie de certaines personnes, il a sans doute de bonnes chances d’être interdit et pour la société ça sera sans doute une très bonne chose.<br /> Si la liberté d’expression c’est la liberté d’appeler à la violence et à la haine, alors ça pose un problème, parce qu’en encourageant la violence et la haine on met justement en danger la liberté d’expression.<br /> Il est toujours facile de s’offusquer des restrictions à la liberté de parole, mais un peu moins de s’interroger sur les conséquences pour toute la société et surtout pour les plus vulnérables, d’une libération et d’une promotion sans restrictions de l’agressivité et du mensonge.
Nmut
Tu as raison, mon exemple «&nbsp;Bob &amp; Joe&nbsp;» est justement ce qu’il ne faut pas faire! <br /> Même avec une petite base d’éducation et de réflexion, ça part très vite…<br /> Je pense que les réseaux sociaux et les forums sont des amplificateurs de bêtise (voir mon exemple! :-P), de haine et de replis «&nbsp;entre soi&nbsp;». A chaque fois que j’ai voulu participer à des groupe FB pour de bonnes causes (enfin ce que je considère comme une bonne cause mais bien sûr c’est personnel), ça a toujours terminé en déchainement de colère et de ressentiments de plus en plus durs, et rien de bon n’en sort.<br /> Finalement, je ne sais pas pourquoi (merci les modos? les amateurs de technologie sont plus rationnels? on est plus calme?) mais je trouve le forum Clubic bien pour ça, à part quelques lourds pas trop gênants. On discute, on n’a pas les mêmes idées, on s’échange des infos même entre avis opposés. &lt;3
aladin_78
On a laisse proliférer des réseaux sociaux tq FB quasiment sans contrôle dessus et maintenant on s’étonne du contenu merd****! Les états auraient du intervenir bcp plus tôt, avant que ces entreprises soient aussi nocives (cf le reportage d’ARTE: Comment FB vous rend Addict).<br /> Je crois que le libéralisme est encore une fois en cause, le manque de reponsabilite des Etats, ici tout comme dans bcp d’autres secteurs (transport, distribution, etc.).
Blackalf
On reste dans le sujet, et je ne cacherais pas que certains sont au bord de la suspension, leur morgue et leur arrogance n’ayant rien à faire ici.<br /> L’ambiance et les us et coutumes de Clubic leur déplaisent ? hé bien on ne les retient pas.
quezako
Pas de tolérance envers l’intolérance.<br /> De là découle la vraie liberté : celle partagée.
Duben
Ca va finir qu’il faudra vraiment mettre fin à l’anonymat sur le net.<br /> C’est facile d’insulter tout le monde quand tu es kevinbgdu77, beaucoup moins quand tu es Kevin Durand
Feladan
Je trouve ça quand même super choquant que certains ici confondent liberté d’expression et appel à la haine / désinformation. Il n’y a jamais eu de liberté d’expression pleine et illimité, tout comme il n’y a globalement aucune liberté pleine et illimité dans n’importe quelle civilisation.<br /> Votre «&nbsp;liberté&nbsp;» à une limite, et c’est quand elle commence à nuire à d’autres.<br /> C’est quand même triste que certains ne comprennent pas ça alors qu’ils vivent en société, et seraient eux même outrés et révoltés qu’on tienne les mêmes discours haineux envers eux. Mais puisque là ce n’est pas eux alors ça passe crème👌🏻<br /> La fameuse liberté d’expression pour les gens, c’est comme la «&nbsp;démocratie&nbsp;» brandie à tort et à travers à en toutes circonstances, où tous ceux qui parlent bien volontiers de leurs «&nbsp;droits&nbsp;» mais oublient qu’ils ont des devoirs (coucou toi qui croit avoir le droit de manifester n’importe où, n’importe comment, sans respecter les lois). Bref. Des personnes qui veulent des libertés et droits illimités.<br /> Nulle question de restreindre des libertés, d’y voir une pensée unique forcée ou autre folklore.<br /> Les dérives sont juste recadrées et encadrées.
carinae
Pourquoi quelque chose a redire ?
Maeke
On t’interdit pas de fumer, on t’interdit d’enfumer les autres.
PierreKaiL
Si je ne peux pas choisir entre un bar qui évite d’enfumer les autres et un autre qui ne l’évite pas car il est indiqué que c’est fumeur alors on m’empêche de fumer. Nous devrions avoir le choix, il est inadmissible de ne plus pouvoir trouver un bar où on est pas obligé de sortir pour fumer sa clope au lieu de la fumer tranquillement au bar en buvant son café comme un non fumeur. Je comprends parfaitement l’interdit pour ceux qui ne veulent pas être enfumer et l’existence des bar non fumeur, par contre je ne comprends absolument pas l’interdit pour un bar qui indiquerait qu’il est fumeur. Il devrait y avoir les 2. J’espère que tu saisis la nuance.<br /> C’est hors sujet au niveau de l’article mais en même temps pas tant que ça, cela montre la mentalité générale qui s’installe partout sur la planète et sur internet.
Feladan
Je tiens à te rappeler, contrairement à ce que sous entendent tes commentaires : que les gérants/employeurs peuvent ouvrir des espaces exclusivement fumeur. Tu pourrais donc ouvrir ton bar/restaurant/club avec un endroit où les gens fument.<br /> C’est bien pour cela qu’il y a des bar à chicha, des espaces pour fumeur de cigare etc. Ces salles sont encadrées par un article de la santé publique, mais possible.<br /> Si tu n’en trouve pas, c’est que les gérants ne le font pas, faute d’envie ou de budget, de place ou le fait que ce ne soit pas rentable. Mais certains le font, donc ton laïus sur le fait que ce soit «&nbsp;pas normal&nbsp;», ou «&nbsp;inadmissible&nbsp;» en prend un sacré coup. Le choix existe déjà, et les établissement choisissent majoritairement de ne pas ouvrir ces espaces.<br /> Je rappel que c’est également un enjeu de santé publique, ne t’en déplaise, tu as le droit de te bousiller la santé, mais pas le droit de détruire celle des autres. On en revient à mon commentaire. J’ai l’impression d’entendre un anti vaccin qui estime que c’est inadmissible qu’il soit obligatoire de vacciner, c’est fou quand même…<br /> Ps: Et je ne serai pas étonné qu’ouvrir un bar «&nbsp;où les gens fument et ceux qui veulent pas allez voir ailleurs&nbsp;», soit apparenté à de la discrimination. Et c’est bien pour ça que la surface totale allouée à ces espaces est limitée. Tu ne vois pas un problème d’ouvrir un établissement où c’est marqué en gros «&nbsp;Accepte de te détruire la santé, sinon n’entre pas&nbsp;» ???
PierreKaiL
Ce qui est dingue c’est le gens comme toi qui , sous couvert de santé publique accepte tout sans discuter, comme je le disais c’est fait intelligemment et sournoisement car si on est pas d’accord c’est qu’on est un con qui ne veut pas donner de crédit à la santé publique. Je ne tiens pas à plus détailler mes propos car de toute façon j’aurai tort. Je regrette la vie d’avant sans toutes ces restrictions dû à la santé publique et j’estime que mes libertés ont été réduites, toi non, on va pas en discuter 107 ans. Bon Lundi.
Feladan
J’ai corrigé ton erreur où tu brandissait les espaces fumeurs comme argumentation. Je t’ai montré que c’est toujours possible. Si cela te mets en boule, je n’y peux rien. Tu aurais pu admettre n’avoir pas parlé de ce cas là (mais reconnaitre ses torts est compliqué sur la toile). Le choix existe toujours.<br /> Ton commentaire n’est malheureusement plus de l’argumentation, du coup on va s’arrêter là . Débattre juste d’idéologie sans argument ne m’intéresse pas.<br /> Fin de la discussion, bonne continuation <br /> Edit en dessous : on pourrait arrêter ? Merci.
PierreKaiL
Tu n’as pas pris en compte ce que j’ai dit dans son ensemble, je ne peux pas ouvrir un bar fumeur juste en mettant une pancarte «&nbsp;ici c’est fumeur&nbsp;», tu le dis toi même cela demande de l’investissement et des normes à suivre donc dans la pratique cela revient au même que l’impossibilité de le faire, la preuve il n’y en a pas. Tu n’as corrigé aucune erreur, tu n’as juste pas pris mon propos dans son ensemble.<br /> Edit : tu n’avais juste qu’à ne pas relancer la discussion, tu penses me faire la morale comme à ton habitude, et comme d’habitude c’est raté. Fin.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

L’exchange de crypto-monnaies BitMEX accusé par les USA d’être une plateforme de trading illégale
SpaceX : le lancement de nouveaux satellites Starlink interrompu pour la troisième fois
Les votes débarqueront dans Google Meet la semaine prochaine
Ubuntu 20.10 Beta disponible au téléchargement
Skype : vous pourrez bientôt demander la parole en
Google Pixel 5 : une offre exclusive adhérents Fnac à saisir d'urgence pour toute précommande 🔥
Enfin le cross-play pour Apex Legends, la semaine prochaine
HP annonce ses nouveaux Spectre dont un sémillant x360 au format 3:2
La Game Gear Micro est plus petite qu'une VMU de SEGA Dreamcast !
Un PC portable gamer Asus 15
Haut de page