Antitrust : les patrons des GAFA vont devoir s'expliquer devant le Congrès US

10 juillet 2020 à 08h25
4
Mark Zuckerberg ne sera pas devant le Congrès cette fois

Jeff Bezos, Tim Cook, Sundar Pichai et Mark Zuckerberg seront auditionnés par la Chambre des représentants, le 27 juillet prochain, pour de potentielles pratiques concurrentielles.

Aux États-Unis, les grandes entreprises numériques qui composent les fameux GAFA : Google, Apple, Facebook et Amazon pour ne pas les citer, font l'objet de plusieurs enquêtes, les unes dans les États fédérés du pays, les autres au niveau national. Une étape supplémentaire va bientôt être franchie puisque les grands patrons de ces quatre géants seront bientôt entendus par le Congrès américain.

Une audition qui fait suite à une enquête démarrée en juin 2019

Les dirigeants des quatre groupes, à savoir Jeff Bezos pour Amazon, Mark Zuckerberg pour Facebook, Sundar Pichai pour Google/Alphabet et Tim Cook pour Apple, sont convoqués à une audition devant une commission de la Chambre des représentants du Congrès, le House Judiciary Committee. Ils seront entendus le lundi 27 juillet à Washington (ou virtuellement, ceux-ci pouvant refuser le déplacement en raison de la pandémie de coronavirus), au sujet des soupçons de pratiques antitrust de leur entreprise respective, après une enquête ouverte en juin 2019.

Le Congrès soupçonne en effet les GAFA d'user de leur monopole pour se livrer à des pratiques anticoncurrentielles. « Comme nous le disons depuis le début, leur témoignage est essentiel pour que nous puissions mener à bien cette enquête », ont déclaré Jerrold Nadler et David Cicilline, élus démocrates à la Chambre des représentants.

Depuis plusieurs mois, l'étau se resserre autour des géants américains du numérique, qui font l'objet de multiples enquêtes et sont dans le collimateur du gouvernement, des procureurs généraux du pays ainsi que de la Commission fédérale des communications (Federal Communications Commission ou FCC), l'équivalent de l'ARCEP.

Première pour Bezos, les GAFA (pour l'instant) à l'abri d'une sanction

Le P.-D.G. d'Apple, Tim Cook, est le dernier à avoir confirmé sa présence à l'audience, les patrons de Google, Facebook et Amazon ayant rapidement accepté de témoigner. Mais le fait important à noter est que Jeff Bezos sera entendu par le Congrès pour la première fois. Bien loin des multiples convocations adressées à Mark Zuckerberg par exemple.

Alors qu'est-ce que peuvent bien risquer les quatre sociétés et leurs représentants ? En l'état actuel des choses, pas grand chose. Autrement dit, les GAFA ne seront pas sanctionnés. L'audition est censée permettre au Congrès de boucler l'enquête, et de faire, ensuite, des propositions législatives de régulation du marché numérique. En somme, les élus américains préparent l'avenir. Lentement mais surement.

Source : Business Insider

Modifié le 10/07/2020 à 08h44
4
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

L'adoption de Firefox en chute de 85%
La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
Le code source de Windows XP en fuite sur les réseaux
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
Quand Jean Castex avoue spontanément ne pas avoir téléchargé StopCovid
Annoncée lors du Battery Day, la Tesla Model S Plaid aura jusqu'à 840 km d'autonomie
RTX 3090 : NVIDIA calme les ardeurs des joueurs avant la sortie cet après-midi
Environnement : Renault vous invite à couper votre moteur devant les écoles
Beyond Good & Evil 2 : une enquête lève le voile sur un développement chaotique
scroll top