La Chine envisage de lancer une enquête sur les pratiques anticoncurrentielles de Google

01 octobre 2020 à 17h13
10

C'est le début d'un nouvel épisode dans la guerre commerciale qui opposent les deux puissances mondiales…

Pour attaquer Google, le gouvernement chinois pourrait se baser sur des travaux menés par l'Union européenne contre la firme.

Les conséquences des mesures américaines anti-Huawei ?

Déjà sous le coup d’une enquête anti-trust aux États-Unis, Google pourrait subir une investigation similaire en Chine. D’après l’agence de presse Reuters, le gouvernement chinois cherche des preuves montrant que Google a utilisé sa position dominante via Android pour étouffer la concurrence sur le marché du mobile.

Par ses pratiques, Google aurait ainsi causé de graves dommages à Huawei et d’autres entreprises chinoises.

Il faut dire qu'il existe un antagonisme entre les deux firmes depuis 2018. À l’époque le gouvernement américain avait pris une série de mesures contre les entreprises chinoises, dont Huawei. Suite à cela, Google avait coupé l'accès des smartphones Huawei au Google Play Store et aux nouvelles versions d’Android.

En 2019, Huawei affirmait que ces sanctions lui avaient coûté 12 milliards de dollars.

L'enquête de la Commission européenne en exemple

Selon Reuters, l’enquête pourrait s’ouvrir dès ce mois-ci en s’inspirant notamment du modèle européen. La Commission européenne a en effet plusieurs fois condamné la firme américaine, la sanctionnant notamment d'une amende record de 4,34 milliards d'euros en 2018.

En Inde, une enquête similaire de la Commission de la concurrence vise également Google. Suite à une plainte, l’entreprise américaine est accusée d’abuser de sa position dominante pour mettre en avant Google Pay, au détriment d’autres applications de paiement mobile.

L’ouverture de cette enquête ferait donc suite aux relations tendues qu’entretiennent la Chine avec les États-Unis depuis plusieurs années. Il y a quelques jours, le président américain Donald Trump décidait de rendre inaccessible les applications chinoises WeChat et TikTok aux États-Unis (décisions invalidées par des juges).

L’interdiction totale de TikTok est cependant maintenue au 12 novembre prochain.

Source : Engadget

10
8
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Le film Battlestar Galactica a trouvé son scénariste, en la personne de Simon Kinberg (X-Men)
ClipDrop, l'application qui copie-colle les objets réels dans Photoshop est disponible !
Corsair annonce un casque spécialement créé pour les Xbox Series X et S
Vie privée : le mythe d’Internet
AMD travaillerait sur un GPU Navi orienté crypto-monnaie
Ergo Series : LG lance ses moniteurs Nano-IPS haut de gamme et ergonomiques
Tesla : Les usines de Shanghai et Berlin livreront des Model Y dès 2021
On a testé pour vous : le recrutement de profils tech sur talent.io
Facebook lance sa fonction
Un CyberScore pour les plateformes numériques : l'audacieuse proposition de loi
scroll top