🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% ! 🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% sur le high-tech

La Directive Copyright provoquera une chute de 45% du trafic des sites d'info, selon Google

09 février 2019 à 11h30
0
copyrightbot

Toujours opposé à l'article 11 de la Directive Copyright de l'Union européenne, Google a mené son enquête sur ses conséquences sur les sites d'info. Et d'après l'entreprise, l'impact sur ces plateformes serait énorme, avec une baisse de leur trafic d'environ 45 %.

La Directive Copyright, ou loi de réforme du droit d'auteur, reste dans le viseur de Google. Et pas seulement à cause de l'article 13, qui menacerait la création sur YouTube.

Une expérience de simulation de l'article 11

Car l'entreprise craint également les « conséquences inattendues » de l'article 11 du texte. Celui-ci prévoit d'imposer aux plateformes telles que Google Actualités de signer des accords commerciaux pour pouvoir afficher des extraits d'articles. L'objectif de cette mesure étant d'aider les sites d'information, en les faisant bénéficier d'une rémunération pour la mise en avant de leurs contenus.

Mais pour le moteur de recherche, la réforme nuirait au contraire à l'activité de ces médias, ainsi qu'à la qualité proposée aux utilisateurs. Pour prouver cette affirmation, Google a mené une expérience simulant l'affichage des news sur son portail d'actualités, en répercutant les contraintes imposées par l'article 11. Les articles n'étaient alors présentés que via une URL, un fragment de titre et sans image d'illustration.

45 % de trafic en moins

D'après Google, même dans des conditions « modérées », ce changement a entraîné une baisse du trafic des sites d'information de 45 %. Les utilisateurs avaient alors plutôt tendance à se tourner vers d'autres résultats, tels que des réseaux sociaux ou des plateformes vidéo.

Par conséquent, selon Google, l'article 11, au lieu d'aider les sites d'info, provoquerait au contraire l'effondrement de leur trafic. De plus, l'entreprise met en avant l'impossibilité de nouer un accord commercial avec chaque éditeur. Dans ce cas, seuls les plus gros médias pourraient être mis en avant, au détriment des plus petits sites.

Google demande ainsi d'autoriser l'affichage d'aperçus concis pour les actualités et de permettre aux éditeurs d'accorder des licences gratuites d'utilisation. En attendant, en l'état actuel des choses, la société envisage toujours de fermer Google Actualités en Europe.

Source : 9to5Google
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Bilan 2018 : Twitter perd des utilisateurs mensuels, mais dégage des gros bénéfices
Grand débat : les français seront conviés par téléphone aux conférences citoyennes
🔥 Soldes d'hiver : les meilleurs affaires high tech chez Amazon, Cdiscount et bien d'autres
Un mystérieux vortex sombre repéré sur la planète Neptune
Iconary : jouez au Pictionary avec AllenAI (oui, en hommage à Paul Allen)
AMD fait aussi appel à Samsung pour fabriquer ses puces Polaris 30
Denon lance 2 platines vinyle, dont une pouvant numériser votre collection
Qu'est-ce que Sigfox, le réseau de télécom intégré à la Freebox Delta ?
Brave : les extensions Chrome débarquent sur le navigateur
Resident Evil 2 : 3 millions de copies distribuées en 3 jours (mieux que Resident Evil 7)
Haut de page