Directive Copyright : à quoi ressembleront les résultats de recherche de Google ?

19 janvier 2019 à 14h25
0
directive copyright

Google a présenté une pseudo-maquette de sa page de résultats de recherche qui serait en conformité avec la directive de l'UE sur le droit d'auteur. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que c'est... épuré.

Marie Kondo aurait approuvé.

Que dit la directive européenne sur le copyright ?

La directive de l'Union européenne sur le droit d'auteur a pour volonté de créer un marché plus équitable et respectueux des créateurs de contenu, aussi bien en termes de loisirs (musiques, photos, vidéos) que d'actualités. L'objectif initial était de renforcer le pouvoir de négociation des éditeurs traditionnels face aux géants du web qui exploiteraient le contenu créé pour engranger plus d'argent.

La directive de l'Union Européenne sur le droit d'auteur pose problème aux moteurs de recherche. En effet, l'article 11 imposerait à Google, Bing et à d'autres agrégateurs de contenu de payer des droits de licence non remboursables lorsque des extraits de contenu sont présentés sur leurs sites.

De son côté, l'article 13 contraindrait des plateformes comme Google, YouTube ou encore Facebook à surveiller et filtrer les téléchargements de contenu avant leur publication pour rechercher une potentielle violation du droit d'auteur.

Google se défend en dévoilant une maquette de son potentiel futur moteur de recherche

Parmi les opposants à la directive européenne, on retrouve en première ligne Google. Alors que la version finale de la directive de l'UE doit sortir la semaine prochaine après avoir été adopté l'année dernière par le parlement européen, le géant américaine a décidé de publier une maquette de sa page d'accueil appliquant les consignes de la directive. Elle ressemblerait alors à une page sans titre d'article, image ou résumé d'informations.

Maquette de la page de résultats de Google avec les directives de l'UE

Ce n'est pas la première action de communication de Google contre ce projet de loi. Le moteur de recherche avait ainsi alerté les utilisateurs de YouTube sur le potentiel « danger » de la directive en clamant qu'il allait causer du tort aux petits créateurs et aux journalistes.

Par ailleurs, Google dénonce le fait que le texte de loi est vague et erroné. Il convient toutefois de rappeler que la directive européenne doit ensuite être appliquée par les états membres via une loi nationale, Google a donc un peu de temps avant de devoir afficher une page blanche.
Modifié le 19/01/2019 à 15h09
5
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
La baisse de prix sur les cartes graphiques Nvidia GeForce RTX 2060 est officielle !
Netflix se bat contre Disney+ à coup de Google Trends : The Witcher y exploserait The Mandalorian
Découvrez en vidéo le face-à-face Drako GTE vs Tesla Model S P100D
Pour le patron d'Air France-KLM, la taxe carbone sur les billets d'avion sera contre-productive

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top