La sortie de Facebook Dating repoussée en Europe pour des questions liées à la vie privée

13 février 2020 à 16h39
0
Facebook Dating

Ce 13 février devait être la date de lancement de Facebook Dating en Europe. Mais un contretemps légal a empêché la société américaine de lancer son service, qui ne sera donc pas prêt pour la Saint-Valentin.

On entend parler depuis 2018 d'une plateforme de dating à la Tinder made in Facebook. Un service intégré à l'application principale qui a été déployé dans plusieurs pays depuis mais dont est privé l'Europe jusqu'ici. Facebook Dating devait se lancer ce jeudi 13 février 2020 sur le vieux continent, la veille de la Saint-Valentin, pour marquer le coup. Mais la sortie a finalement été repoussée à une date encore inconnue.

Facebook Dating doit être adapté au RGPD en Europe

Pourquoi ce nouveau délai ? Facebook n'a pas obtenu d'autorisation de la Data Protection Commission (DPC), un organisme irlandais dont le rôle est de veiller à la protection des informations personnelles des utilisateurs de plateformes numériques. Or, le groupe américain n'a pas réussi à prouver que Dating est bien « RGPD compatible ». Le siège social européen de Facebook se trouvant en Irlande, la DPC bloque l'arrivée de l'application pour toute la zone communautaire.

La DPC rejette clairement la faute sur Facebook, expliquant que ce dernier l'a prévenue du lancement de Dating en Europe le 3 février 2020, soit 10 jours seulement avant la date de sortie prévue. De quoi éveiller les soupçons, surtout que Facebook a omis de transmettre des documents à l'autorité.

Facebook annonce revoir sa copie

La Commission a donc envoyé des agents au sein des locaux de Facebook à Dublin le lundi 10 février dernier afin d'enquêter et d'estimer si oui ou non Dating respectait le règlement général sur la protection des données. Des documents sont encore examinés par la DPC, qui a aussi interrogé Facebook sur certains points.

Résultat, Facebook Dating n'est pas disponible en Europe ce 13 janvier, oficiellement pour « prendre plus de temps pour s'assurer que le produit correspond bien au marché européen ». On dirait que la DPC a eu le nez creux en cherchant à en savoir plus...

Source : Le Monde
Modifié le 13/02/2020 à 16h40
2
3
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
scroll top