Quand Facebook se fait hacker... sur Twitter et Instagram

11 février 2020 à 12h22
12
facebook

Le collectif OurMine, qui n'en est pas à son premier piratage, a réussi à poster des photos et des messages en utilisant une faille d'un outil de publipostage sur les réseaux sociaux.

OurMine est un groupe de hackers actif depuis 2014 mais la liste de ses faits d'armes est déjà très impressionnante. Les comptes de personnalités aussi connues que Jack Dorsey, Mark Zuckerberg ou Daniel Ek, mais aussi de plusieurs sociétés comme PlayStation, la NFL ou la chaîne américaine de sports ESPN ont été piratés par leurs soins pour y publier des photos et des messages durant quelques minutes.

Un hacking rapide et ciblé par des experts en la matière

Le collectif s'est cette fois attaqué à un très gros poisson en ciblant rien de moins que Facebook. Les hackers ont piraté pendant un bref instant les comptes Twitter et Instagram du réseau social et de l'application Messenger.

Les pirates se sont amusés de leur exploit et ont posté un message acide sur les comptes Twitter des deux produits : « Salut, nous sommes OurMine. Et bien même Facebook est piratable mais au moins leur sécurité est meilleure que celle de Twitter ».

Pour accéder à ces deux comptes, les pirates auraient tout simplement exploité une faille d'un outil appelé Khoros, et permettant de gérer plusieurs réseaux sociaux en même temps, dont Twitter et Instagram.


Twitter indique que ses équipes ont repris la main sur les comptes en quelques minutes et aujourd'hui la situation est revenue à la normale.

De plus en plus de voix se font entendre pour critiquer Facebook et ses méthodes

Qu'OurMine ait ciblé Facebook n'a rien d'un hasard. Ces derniers jours plusieurs personnalités ont enjoint leurs communautés à quitter le réseau social. Ça a été le cas de l'auteur Stephen King, qui s'est publiquement inquiété de l'utilisation de ses données personnelles par l'entreprise.

Le comédien Sacha Baron Cohen a lui aussi participé à cette critique de Facebook en publiant un tweet au vitriol pour y dénoncer les méthodes du réseau social. Un tweet accompagné d'une illustration représentant Mark Zuckerberg en empereur romain et auquel Elon Musk a répondu d'un commentaire laconique : « C'est nul ! ». Le tout accompagné du #DeleteFacebook, qui se répand de plus en plus sur le web.




Source : CTV News
Modifié le 11/02/2020 à 12h54
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
12
7
PsykotropyK
Facebook est critiquable et doit être critiqué. Enfin il faudra aussi penser à s’attaquer à la connerie des gens un jour ou l’autre.
Kriz4liD
c’est le minimum pour envoyer un smiley !
LeGrosWinnie
Complètement faux… Toutes les autorisations « critiques » sont systématiquement demandées…<br /> La plupart dans la liste sont NECESSAIRES et octroyées d’office à TOUTES les applications…<br /> Genre « accès au réseau » SANS DECONNER !!!<br /> T’a déjà vu un seul système d’exploitation qui faisait d’office par-feu pour une application lambda ?<br /> N’importe quoi ce genre de commentaire.<br /> C’est comme dire : oh une application de caméra, a bah mince alors elle veut accéder à l’appareil photo, bon je supprime alors…
LeGrosWinnie
Désinformation, encore une fois…
notolik
Non information, encore une fois…
notolik
@everlode<br /> En fait je répondais @LeGrosWinnie, mais je me suis chié…
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Google Chrome va bientôt bloquer le téléchargement des fichiers non sécurisés
Les GTX 1650 passives se dévoilent enfin, d'abord chez le constructeur Palit
229 millions de dollars, c'est le prix que Sony a dû payer pour acheter la fidélité du studio Insomniac Games
Bientôt des processeurs AMD dans les Mac ?
Enceinte Bluetooth LG WK7 compatible Assistant Google à 69,99€ au lieu de 204,61€
Windows 10 : le support des processeurs ARM va encore s'étendre
Des malwares cachés dans les
System Shock 3 : le développement interrompu par une avalanche de départs
Duel Xerox-HP : Xerox revoit son offre et menace le conseil d'administration
Haut de page