Quand Facebook se fait hacker... sur Twitter et Instagram

11 février 2020 à 12h22
0
facebook

Le collectif OurMine, qui n'en est pas à son premier piratage, a réussi à poster des photos et des messages en utilisant une faille d'un outil de publipostage sur les réseaux sociaux.

OurMine est un groupe de hackers actif depuis 2014 mais la liste de ses faits d'armes est déjà très impressionnante. Les comptes de personnalités aussi connues que Jack Dorsey, Mark Zuckerberg ou Daniel Ek, mais aussi de plusieurs sociétés comme PlayStation, la NFL ou la chaîne américaine de sports ESPN ont été piratés par leurs soins pour y publier des photos et des messages durant quelques minutes.

Un hacking rapide et ciblé par des experts en la matière

Le collectif s'est cette fois attaqué à un très gros poisson en ciblant rien de moins que Facebook. Les hackers ont piraté pendant un bref instant les comptes Twitter et Instagram du réseau social et de l'application Messenger.

Les pirates se sont amusés de leur exploit et ont posté un message acide sur les comptes Twitter des deux produits : « Salut, nous sommes OurMine. Et bien même Facebook est piratable mais au moins leur sécurité est meilleure que celle de Twitter ».

Pour accéder à ces deux comptes, les pirates auraient tout simplement exploité une faille d'un outil appelé Khoros, et permettant de gérer plusieurs réseaux sociaux en même temps, dont Twitter et Instagram.


Twitter indique que ses équipes ont repris la main sur les comptes en quelques minutes et aujourd'hui la situation est revenue à la normale.

De plus en plus de voix se font entendre pour critiquer Facebook et ses méthodes

Qu'OurMine ait ciblé Facebook n'a rien d'un hasard. Ces derniers jours plusieurs personnalités ont enjoint leurs communautés à quitter le réseau social. Ça a été le cas de l'auteur Stephen King, qui s'est publiquement inquiété de l'utilisation de ses données personnelles par l'entreprise.

Le comédien Sacha Baron Cohen a lui aussi participé à cette critique de Facebook en publiant un tweet au vitriol pour y dénoncer les méthodes du réseau social. Un tweet accompagné d'une illustration représentant Mark Zuckerberg en empereur romain et auquel Elon Musk a répondu d'un commentaire laconique : « C'est nul ! ». Le tout accompagné du #DeleteFacebook, qui se répand de plus en plus sur le web.




Source : CTV News
Modifié le 11/02/2020 à 12h54
12
7
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Volvo va brider toutes ses nouvelles voitures à 180 km/h pour lutter contre l'insécurité routière
La NASA vous explique pourquoi la montée des eaux est difficilement perceptible
Air France et l'Airbus A380 : c'est fini, et avec deux ans d'avance
Vers une possible suppression de la TVA sur les voitures électriques ?
À Singapour, une peine de mort prononcée... par ZOOM
DOOM Eternal : id Software annonce le retrait de l'anti-triche Denuvo
Windows 10 : la mise à jour de mai arriverait dans la semaine, mais pas en automatique
L'application de traçage des contacts d'Apple et Google est désormais disponible
Les constructeurs tentent l'aventure de la voiture électrique depuis près de 50 ans
scroll top