Une erreur technique mène Facebook à traduire le nom du président Chinois... pour le pire

Xi Jinping

La bourde technique ? Ça paraît pourtant énorme. À l'occasion d'une visite officielle du Président chinois en Birmanie, le traducteur automatique de Facebook a traduit le nom de Xi Jinping en anglais par « Mr Shithole ».

Facebook s'est depuis excusé, attribuant cette traduction hasardeuse à une « erreur technique ». Un semi incident diplomatique, qui n'a pas dû beaucoup enchanter celui que ses opposants (et les internautes) comparent souvent à Winnie l'Ourson.

C'est l'histoire d'un traducteur à l'humour douteux...

Le Président de la République populaire de Chine était en visite officielle en Birmanie le week-end du 19 janvier. Il devait notamment y rencontrer Aung San Suu Kyi, conseillère spéciale de l'État birman, afin de signer plusieurs accords relatifs à des projets d'infrastructures dans lesquels Pékin investit.

Au deuxième jour de cette visite d'État, une déclaration officielle a été postée sur la page Facebook de la dirigeante et sur plusieurs pages officielles d'institutions locales et d'organes de presse. Sauf que dans la traduction automatique anglophone proposée par Facebook, le nom de Xi Jinping était remplacé par le qualificatif de « Mr Shithole », une insulte qui ne nécessite pas vraiment de traduction. Un journal local, The Irrawaddy, a même parlé sur le réseau social d'un « dîner en l'honneur du président Shithole ».


The Irrawady

Un problème de traduction du chinois au birman, du birman à l'anglais

Facebook a dû s'excuser officiellement, dimanche 19 janvier, de cette erreur. Soulignons que la Chine est le deuxième pays le plus rentable pour l'entreprise, après les États-Unis, en termes de revenus publicitaires.

« Nous avons résolu un problème technique qui provoquait des traductions incorrectes du birman vers l'anglais sur Facebook. Cela n'aurait pas dû se produire, et nous prenons des mesures pour que cela ne se reproduise plus », a déclaré un porte-parole du groupe.

Le problème semble venir de la « triple » traduction : Facebook n'avait pas enregistré la façon dont s'orthographie le nom du président chinois en birman dans sa base de données. Celui-ci a donc essayé de traduire le terme de manière syllabique. Visiblement, « Xi » ressemble à certains termes birmans signifiant excréments ou anus.


En 2018, le réseau social avait même supprimé sa fonction de traduction du birman à l'anglais après un article de Reuters montrant les résultats hasardeux du traducteur. En somme, malgré l'étrangeté de la situation, il semble qu'il s'agisse bien d'une erreur technique.

Source : The Guardian
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
6
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

FLoC, de Google, le traçage sans cookies : cohortes et protection des utilisateurs, nos explications
Détruire un satellite : l'art de la dissuasion militaire en orbite
Test Xgimi Horizon Pro : un vidéoprojecteur 4K polyvalent offrant une belle image
Airbnb et néo-nomadisme : 24% des réservations sont maintenant de plus de 4 semaines
Android 12 : la nouvelle interface se dévoile avant la Google I/O
Ethereum : tour d'horizon et chiffres clés sur l'écosystème de la deuxième cryptomonnaie mondiale
L'Italie condamne Google à une amende de 102 millions d'euros pour abus de position dominante
Netflix, Disney+, Apple TV+ et Prime video : quelles sont les nouveautés de la SVoD en mai 2021 ?
Chute de prix sur les Apple AirPods Pro chez Amazon 🔥
La Nuit des temps : le mythe du traducteur universel automatique
Haut de page