Fausses informations : Singapour fait juridiquement rectifier un message posté sur Facebook

02 décembre 2019 à 17h38
0
Singapour.jpg
Singapour (© Alexandre Boero pour Clubic)

Pour la première fois, le géant des réseaux sociaux a dû se conformer à une législation nationale visant à lutter contre la diffusion de fausses informations.

Le gouvernement de Singapour a décidé de faire appliquer sa récente loi controversée pour lutter contre les fausses informations et c'est Facebook qui en a fait les frais. Sur le réseau social apparaissait une publication qui relayait un article publié sur un site antigouvernemental, le States Times Review, contenant des « accusations diffamatoires », concernant d'éventuelles manipulations des élections.

Facebook contraint d'apposer une mention rectificative

La nouvelle loi singapourienne donne le pouvoir à ses ministres de demander aux plateformes web et aux réseaux sociaux d'accompagner d'un avertissement tout message qui serait jugé faux ou dangereux.


Mécontent de la publication sur Facebook de l'article du States Times Review, le gouvernement a forcé le réseau social à apposer un message rectificatif sur le post publié par l'utilisateur, poussant le géant américain à se conformer pour la toute première fois à une telle loi nationale.

Le 30 novembre, Facebook a ainsi fait apparaître la mention suivante sur le contenu : « Facebook est dans l'obligation légale de vous informer que le gouvernement de Singapour assure que ce message contient de fausses informations ». L'article affirmait que les élections générales prévues en 2020 seraient truquées dans le but de maintenir au pouvoir le parti en place.


Des peines sévères encourues à Singapour

Du côté de Facebook, on affirme donc ne pas avoir eu d'autre choix que de procéder à la rectification, comme le confirme un porte-parole : « Étant donné que la loi n'est entrée en vigueur que récemment, nous espérons que les assurances du gouvernement de Singapour selon lesquelles elle n'aura pas d'impact sur la liberté d'expression conduiront à une approche mesurée et transparente pour sa mise en œuvre ».


Sur place, des militants craignent que la loi puisse être utilisée par le gouvernement pour faire une entorse à la liberté d'expression. Lundi dernier, un membre de l'opposition, Brad Boweyer, fut contraint de modifier un message publié sur Facebook qui concernait deux fonds d'investissement étatiques. L'homme, un citoyen singapourien originaire de Grande-Bretagne, n'avait pas tardé à appliquer l'ordre.

À Singapour, cité réputée pour la sévérité de ses peines, toute personne publiant un contenu jugé « malveillant et préjudiciable aux intérêts » de la ville jardin sur les réseaux sociaux, est susceptible d'être condamnée à une amende de 660 000 euros ainsi qu'à dix ans de prison.

Source : Bloomberg
Modifié le 02/12/2019 à 18h23
4
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
Limitée à 320 km, l'autonomie de la Porsche Taycan Turbo électrique déçoit...
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Selon une étude, 46 % des Français envisageraient d'acheter une voiture électrique ou hybride
Démarchage abusif : 111 millions d'appels bloqués par Orange depuis septembre
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019
Malgré l’essor des voitures électriques, les constructeurs pourraient supprimer 80 000 postes

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top