Facebook permet enfin de supprimer les données récoltées par des sites tiers

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
23 août 2019 à 11h23
3
Facebook Off-Facebook Activity
© Facebook

Facebook vous traque. Partout, tout le temps, et notamment grâce aux boutons Like, les commentaires et autres « Pixels » que les sites tiers peuvent mobiliser. Auparavant incontrôlables, ces données ainsi recueillies par Facebook peuvent désormais être passées en revue, et même supprimées.

Facebook lance aujourd'hui en Irlande, Corée du Sud et Espagne un nouvel outil baptisé Off-Facebook Activity, lequel permet de contrôler les données qui sont recueillies par le réseau social en dehors de son pré carré.

Contrôler les données récoltées par Facebook via des sites tiers

Le fonctionnement de cette nouvelle option dédié à la confidentialité est assez simple. Off-Facebook Activity dispose d'une interface dédiée qui vous permet de passer en revue toutes les données qui ont été récoltées sur vous pendant votre passage sur un site utilisant des plugins ou des API éditées par Facebook.

Trois options vous sont ensuite offertes. La première, à vocation consultative, vous permet de voir et de comprendre quelles données ont été recueillies par qui, et dans quel but (vous afficher de la publicité ciblée). Deuxièmement, et c'est probablement le plus intéressant, il est possible de supprimer l'historique des données recueillies par Facebook via des sites tiers. Autrement dit : l'ardoise est effacée ; vous repartez de zéro en matière de ciblage.

Facebook Off-Facebook Activity
© Facebook

Dernière option, et pas des moindres : vous pouvez demander à ce que toutes les données récoltées à l'avenir via des sites tiers soient déconnectées de votre compte Facebook. Vous pouvez choisir de faire cela pour tous les sites en ligne, ou choisir spécifiquement lesquels vous souhaitez mettre sur liste noire.


Mea culpa

Dans son communiqué, Facebook affirme qu'il ne sait pas quels sites vous avez visités ni ce que vous y avez fait (ce qui est plutôt contradictoire avec le fait de lister précisément quels sites Web ont récolté nos données). Le réseau social nous arracherait aussi presque une larme en déclarant que sa nouvelle fonctionnalité « pourrait avoir un impact négatif sur notre business », mais qu'il juge plus important de donner aux utilisateurs le contrôle de leurs données personnelles.

Blague à part, Facebook affirme avoir fait les choses dans les règles avec son nouvel outil qui, malgré notre mauvaise foi apparente, représente un pas dans la bonne direction en matière de confidentialité. Reconnaissons d'ailleurs que le réseau social est malgré tout pionnier en la matière, et propose ici un outil puissant permettant de contrôler la provenance et l'utilisation de certaines données personnelles.

Pour s'assurer de faire les choses bien, Facebook dit s'être entouré d'utilisateurs, de chantres de la confidentialité, de juristes et de groupes industriels pour façonner son outil.


Disponible, nous l'avons dit, dans trois pays pour le moment, Facebook compte poursuivre le déploiement de son nouvel outil dans les mois à venir à l'ensemble des utilisateurs.

Source : Facebook
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

🔥 Word, Excel, PowerPoint, Outlook : maîtrisez la suite Microsoft Office pour la rentrée !
Dell lance son Inspiron 13 7391 en Chine et donne un coup de jeune à la gamme
Google abandonne les desserts : Android Q s'appellera finalement Android 10
YouTube va mettre fin à la publicité ciblée sur les vidéos pour enfants
🔥 Bon plan Free mobile : le forfait 50 Go à 8,99€/mois pour la rentrée
Trois ans plus tard, No Man's Sky va revenir en boutique sur PS4 !
🔥 Augmentez votre capacité de stockage pour la rentrée avec notre sélection de SSD
Google, Microsoft et Intel nouent une alliance pour la confidentialité des données
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
Haut de page