Facebook permet enfin de supprimer les données récoltées par des sites tiers

Pierre Crochart Contributeur
23 août 2019 à 11h23
0
Facebook Off-Facebook Activity
© Facebook

Facebook vous traque. Partout, tout le temps, et notamment grâce aux boutons Like, les commentaires et autres « Pixels » que les sites tiers peuvent mobiliser. Auparavant incontrôlables, ces données ainsi recueillies par Facebook peuvent désormais être passées en revue, et même supprimées.

Facebook lance aujourd'hui en Irlande, Corée du Sud et Espagne un nouvel outil baptisé Off-Facebook Activity, lequel permet de contrôler les données qui sont recueillies par le réseau social en dehors de son pré carré.

Contrôler les données récoltées par Facebook via des sites tiers

Le fonctionnement de cette nouvelle option dédié à la confidentialité est assez simple. Off-Facebook Activity dispose d'une interface dédiée qui vous permet de passer en revue toutes les données qui ont été récoltées sur vous pendant votre passage sur un site utilisant des plugins ou des API éditées par Facebook.

Trois options vous sont ensuite offertes. La première, à vocation consultative, vous permet de voir et de comprendre quelles données ont été recueillies par qui, et dans quel but (vous afficher de la publicité ciblée). Deuxièmement, et c'est probablement le plus intéressant, il est possible de supprimer l'historique des données recueillies par Facebook via des sites tiers. Autrement dit : l'ardoise est effacée ; vous repartez de zéro en matière de ciblage.

Facebook Off-Facebook Activity
© Facebook

Dernière option, et pas des moindres : vous pouvez demander à ce que toutes les données récoltées à l'avenir via des sites tiers soient déconnectées de votre compte Facebook. Vous pouvez choisir de faire cela pour tous les sites en ligne, ou choisir spécifiquement lesquels vous souhaitez mettre sur liste noire.


Mea culpa

Dans son communiqué, Facebook affirme qu'il ne sait pas quels sites vous avez visités ni ce que vous y avez fait (ce qui est plutôt contradictoire avec le fait de lister précisément quels sites Web ont récolté nos données). Le réseau social nous arracherait aussi presque une larme en déclarant que sa nouvelle fonctionnalité « pourrait avoir un impact négatif sur notre business », mais qu'il juge plus important de donner aux utilisateurs le contrôle de leurs données personnelles.

Blague à part, Facebook affirme avoir fait les choses dans les règles avec son nouvel outil qui, malgré notre mauvaise foi apparente, représente un pas dans la bonne direction en matière de confidentialité. Reconnaissons d'ailleurs que le réseau social est malgré tout pionnier en la matière, et propose ici un outil puissant permettant de contrôler la provenance et l'utilisation de certaines données personnelles.

Pour s'assurer de faire les choses bien, Facebook dit s'être entouré d'utilisateurs, de chantres de la confidentialité, de juristes et de groupes industriels pour façonner son outil.


Disponible, nous l'avons dit, dans trois pays pour le moment, Facebook compte poursuivre le déploiement de son nouvel outil dans les mois à venir à l'ensemble des utilisateurs.

Source : Facebook
3 réponses
4 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Consommation de
Débat | YouTube change-t-il pour le pire ?
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
Le Japon va-t-il vraiment déverser de l’eau radioactive dans l’océan ?
Les camions électriques Volvo sont désormais en vente (et bientôt sur nos routes)
Facebook active la caméra et le micro des iPhone en permanence sans en avertir les utilisateurs
Sonic le Film : après la polémique, le hérisson bleu dévoile son nouveau look
Plombé par son coût environnemental, le projet géant EuropaCity tombe à l'eau
Le saviez-vous ? Il n’a mis que 16 secondes pour résoudre un Rubik's Cube les yeux bandés

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top