Les sites européens devront obtenir votre consentement pour utiliser le bouton J'aime de Facebook

Mathieu Grumiaux Contributeur
31 juillet 2019 à 09h51
0
Like Facebook

La justice européenne considère qu'un site intégrant le fameux bouton de Facebook participe à la collecte de données orchestrée par le réseau social et doit demander le consentement de l'utilisateur.

Le bouton « Like » au cœur d'une bataille juridique en Allemagne. L'association de consommateurs de Rhénanie-du-Nord-Westphalie a saisi la Cour de justice européenne (CJUE) à propos du site de vente en ligne de vêtements Fashion ID et de son utilisation du widget développé par Facebook.

Le « Like » est un aspirateur à données personnelles

Le collectif reproche au e-commerçant d'intégrer sur l'ensemble de ses pages web le bouton « Like » qui permet, sous couvert d'indiquer à ses amis un article particulièrement apprécié, de collecter des informations personnelles sur l'utilisateur sans son accord explicite.

Ce système permettait à Fashion ID d'en savoir plus sur ses visiteurs, qu'ils cliquent sur le bouton ou non, et de leur proposer des publicités ciblées sur le réseau social, en relation avec leur historique et leur navigation sur la boutique.

Les sites devront demander l'accord des utilisateurs s'ils proposent cette option sur leurs pages

La CJUE a rendu son verdict et considère aujourd'hui que les sites web proposant ce type de widget sont responsables de la transmission de données et d'informations personnelles aux plateformes comme Facebook.

Si elles décident d'intégrer le « Like », elles devront désormais le stipuler dans leurs conditions d'utilisation, mais aussi exiger le consentement de l'utilisateur.

Facebook, qui n'est plus à une affaire près sur l'utilisation des informations personnelles de ses abonnés, s'est réjoui de la clarté de cette décision par la voix de son avocat Jack Gilbert : « Nous examinons attentivement la décision du tribunal et nous travaillerons en étroite collaboration avec nos partenaires pour nous assurer qu'ils puissent continuer à bénéficier de nos plugins sociaux et autres outils d'affaires en pleine conformité avec la loi ».


S'il est peu probable que l'ensemble du web se sépare du jour au lendemain du « Like », ce verdict pourra peut-être apporter plus de compréhension à l'internaute sur les conséquences d'un clic sur ce bouton bien ancré dans nos habitudes.

Source : The Verge
11 réponses
10 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Netflix menace les partages de compte entre amis
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
Une nouvelle taxe appliquée sur les billets d'avion dès 2020, pour financer les transports propres
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Car of the Year 2020 : six voitures électriques en lice pour rallier la finale
Finalement, Huawei admet que bâtir une alternative à Android lui prendra des années
Sortie extravéhiculaire 100 % féminine : suivez l'événement en direct !

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top