Le piratage massif de Facebook pourrait avoir des conséquences énormes sur les sites tiers

Johan Gautreau Contributeur
01 octobre 2018 à 11h03
0
Facebook à la loupe

Vendredi 28 septembre 2018, Facebook dévoilait avoir été victime d'une faille de sécurité massive, la plus grosse depuis sa création en 2004. Si elle a été comblée, les comptes compromis se comptent en dizaines de millions, avec des conséquences qui pourraient s'avérer très graves pour de nombreux sites annexes.

Les déboires de Facebook semblent ne plus avoir de fin. Mardi dernier, une faille a été exploitée par des pirates, compromettant pas moins de 50 millions de comptes. Elle aura été comblée jeudi avant d'être dévoilée au grand public vendredi.

50 millions de comptes piratés

Peut-être avez-vous constaté la déconnexion brutale de votre compte dans ce laps de temps ? Si c'est le cas, il fait alors partie de 90 millions de comptes déconnectés de force par les équipes du réseau social afin d'endiguer le piratage. Les ingénieurs de Facebook ont fait savoir que les pirates n'avaient rien publié sur les comptes compromis.

Pour pénétrer les sécurités du réseau aux 2,2 milliards d'utilisateurs, les hackers se sont servis de trois bugs affectant le code, tous logés dans la fonction « Voir en tant que ». Pour rappel, cette fonction permet de voir quel aspect a votre profil lorsqu'un visiteur passe dessus.

Un piratage lourd de conséquences

Si la déconnexion de force initiée par Facebook jeudi a résolu la faille, il n'en reste pas moins que les hackers ont mis la main sur 50 millions de tokens. Ces « jetons » permettent l'identification en un clic sur le réseau social américain, mais aussi sur les sites tiers. Un pirate en possession de votre token peut donc se connecter sur n'importe quel site utilisant l'identification via Facebook, comme Instagram par exemple.

Suite à la brèche de sécurité, les accès aux applications tierces ont été réinitialisés par les équipes techniques du réseau. Les utilisateurs concernés devront donc changer leurs mots de passe pour continuer à profiter du système de connexion rapide. Facebook n'a d'ailleurs pas encore dévoilé si d'autres sites ont été impactés par le gigantesque piratage, ni même quelles données ont été récupérées par les hackers.


Facebook sur la sellette ?

Les mauvaises nouvelles s'enchainent pour le réseau social le plus utilisé au monde. L'affaire Cambridge Analytica avait déjà bien écorné la réputation du réseau lancé en 2004 par Mark Zuckerberg. Plus avant, une vague de fake news lancée par la Russie avait mis à mal l'impartialité des élections américaines. Tout ça sans compter les diverses indiscrétions vis-à-vis de la vie privée des utilisateurs...

Ces affaires n'ont pas manqué de ternir la réputation de Facebook, qui a ainsi vu ses fans quitter le navire. Le récent piratage a fait chuter en bourse les actions de la société avec 3,3% de baisse vendredi dernier. Le géant aurait-il finalement les pieds en argile ?



Retrouvez nos actus, dossiers et diaporamas sur le plus grand réseau social du monde : Facebook !

Modifié le 04/10/2018 à 11h09
11 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
Le Japon va-t-il vraiment déverser de l’eau radioactive dans l’océan ?
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
BMW s'intéresse de près à la charge bidirectionnelle
Windows 10 : la mise à jour (1909) de novembre 2019 est là !
À Marseille, un radar en test mesure le niveau de pollution des véhicules
Les camions électriques Volvo sont désormais en vente (et bientôt sur nos routes)
Plombé par son coût environnemental, le projet géant EuropaCity tombe à l'eau
Facebook active la caméra et le micro des iPhone en permanence sans en avertir les utilisateurs

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top