L'Irlande demande à Facebook de changer sa politique sur la vie privée

01 juin 2018 à 15h36
0
En Irlande, l'autorité chargée de la protection des informations personnelles (DPC) a donné jusqu'à la fin mars au réseau social pour modifier certaines conditions d'utilisation. En attendant, Facebook a reçu l'étudiant autrichien Max Schrems qui avait accusé le site de créer sans aucun consentement des « profils fantômes ». Ce dernier s'est déclaré satisfait des modifications à venir.

00FA000004931530-photo-04621730-photo-facebook.jpg
En octobre dernier, Max Schrems, un internaute autrichien avait reproché à Facebook de créer sans aucun consentement des « profils fantômes » (shadow profiles) de personnes non-inscrites sur le site. Il expliquait que ces informations étaient recueillies via des synchronisations de carnets d'adresses, de smartphones ou grâce à l'importation de comptes de messagerie instantanée.

Schrems avait ensuite porté l'affaire devant l'équivalent de la Cnil d'Irlande (pays où se trouve le QG européen de Facebook). Selon l'AFP, deux représentants du réseau social ont rencontré cet étudiant afin de lui expliquer que certaines modifications allaient être prochainement mises en place.

Peu d'informations ont été données sur la nature de ces changements mais Facebook aurait certifié qu'à l'avenir les contenus seront réellement supprimés si un utilisateur le désire et ne seront donc plus présents dans aucune base de données du réseau social.

Pourtant, récemment une enquête menée par le site ArsTechnica a révélé que certaines photos supprimées par les utilisateurs sur Facebook restaient tout de même accessibles trois ans plus tard, par l'intermédiaire de liens directs. Dans son explication, le réseau social a indiqué avoir modifié son système de stockage et que ces éventuelles copies de sauvegarde encore stockées devraient disparaître d'ici quelques dizaines de jours.

En attendant cette modification, l'étudiant autrichien Max Schrems s'est dit satisfait de ces mesures. Il précise : « si les modifications ne sont pas les conditions conformes au droit européen, nous demanderons à la DPC de prendre une décision formelle ». De son côté, l'autorité irlandaise a donné jusqu'à la fin du mois de mars pour que le réseau modifie ses conditions d'utilisation. Rendez-vous est donc pris.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

iPhone 6 : un prototype (?) en vente sur eBay pour 7 000 dollars
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Infos US de la nuit : incertitudes sur la date de lancement de l'iPhone 6
Black Friday : elle achète un iPhone 6 et se retrouve avec des patates
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Netflix perdra Starz fin février 2012
Test Internet Explorer 8 : le dernier IE avant la refonte
Test Internet Explorer 9 : un navigateur en net progrès
Haut de page